boitierrouge.com
Talbot Samba : la citadine so 80's à l'histoire compliquée | Boitier Rouge
On peut parler d'échec de la marque Talbot, on peut se moquer de la Samba, mais force est de constater que cette petite voiture, dérivée de la Peugeot 104 déjà vieillissante, aura en 6 années seulement marqué les esprits de tous ceux qui ont vécu les années 80. Avec un budget de communication ridicule, un temps de développement raccourci, dans un environnement hostile (en interne comme sur le marché), et sans nouveauté majeure, la Talbot Samba aura caché la misère d'une gamme très peu renouvelée, et condamnée presque dès le début. Rien que pour cela, la Samba a droit à une place de choix dans le panthéon Boîtier Rouge. L'histoire de la Samba commence en 1975. Dès cette époque, la direction de Chrysler Europe savait déjà qu'il manquait un élément majeur dans la gamme Simca : l'Horizon allait sortir en 1977 pour remplacer la 1100, mais la marque ne disposait pas de modèle plus petit, ce que l'on appelait à l'époque une « Supermini ». Renault offrait la 5 en entrée de gamme, Peugeot la