boitierrouge.com
Proton Satria Neo R3 Lotus Racing : première berline « Lotus » depuis l'Omega | Boitier Rouge
En 1996, le constructeur malaisien Proton faisait une excellente affaire en rachetant auprès de Romano Artioli le constructeur de voitures de sport Lotus, en manque de financement. Dans l'escarcelle, Proton trouvait deux perles : le bureau d'étude et la petite sportive Lotus Elise qui deviendra un best-seller. A cette époque, Proton était devenu le premier constructeur malaisien, devant Perodua. Dix années plus tard, il lançait la Satria Neo, puis en 2008, sa déclinaison sportive R3, avec l'aide de Lotus. En 2010, pour fêter ses 25 ans, Proton présentait une série très limitée développée avec Lotus, la Satria Neo R3 Lotus Racing. Proton, société créée en 1983, avait en effet produit sa première voiture grâce à un partenariat avec Mitsubishi en 1985, la Saga. La marque malaisienne, soutenue par le gouvernement, tenta bien une première fois de ne pas trop dépendre de son actionnaire minoritaire japonais (16 % à l'époque) en signant un partenariat avec Citroën pour la production de l'AX