boitierrouge.com
Bugatti EB112 : l'ultime coup d'éclat de Romano Artioli | Boitier Rouge
La Bugatti EB110 avait lancé un pavé dans la mare des Supercars en faisant renaître la mythique marque française (lire aussi : quelle nationalité pour Bugatti ?), à tel point que Ferrari mit la pression sur ses fournisseurs pour mettre des bâtons à Romano Artioli . Pourtant, la plus irrévérencieuse et révolutionnaire des nouvelles Bugatti fut un tout autre modèle : l'EB112, limousine baroque et néo-rétro au style controversé signé Giugiaro. Une maquette à l'échelle 1/1 de l'EB112, dessinée par Giugiaro pour Italdesign Dans les années 90, le monde de la berline de luxe était ultra consensuel, afin de ne pas choquer une clientèle avide de respectabilité. Il en résultait des styles proches, ou tout du moins très classique. Rolls Royce ou Bentley encore marques sœurs produisaient de très sages et très classes Silver Spur ou la Mulsanne (même si Bentley tentait d'encanailler ses berlines, comme la Turbo R ou la Turbo RT). Chez Mercedes, on jouait la sécurité avec un Panzer pachydermique à