boitierrouge.com
Bugatti Veyron 16.4 Coupé : la renaissance de Bugatti | Boitier Rouge
La Bugatti Veyron est une voiture si superlative qu'il est difficile d'avoir un avis objectif. Première voiture de l'ère Volkswagen, défi technologique, prix stratosphérique, design discutable, on aime autant l'admirer que la détester. Il faut dire qu'elle représente à elle seule la toute puissance du Groupe Volkswagen des années 2000, seul groupe à pouvoir se permettre de reconstruire une marque sans objectif de rentabilité. La Bugatti Veyron est une vitrine technologique, une publicité ambulante et c'est peut-être ce qui explique l'ambiguïté des sentiments qu'elle procure encore aujourd'hui. L'EB118 (en haut) et l'EB218 en bas, premières orientations de la marque Bugatti sous l'ère Volkswagen Lorsque Volkswagen racheta la marque en 1998, il s'agissait surtout d'une opportunité dans la partie de poker (ou de billard) qu'elle menait face à BMW pour le contrôle de Rolls-Royce et Bentley (lire aussi : la Bataille d'Angleterre). En 1998, l'issue du combat était encore incertaine : en