boitierrouge.com
Gigliato Aerosa GTS : baby Lambo sauce samuraï | Boitier Rouge
Entre les années Chrysler et les années Audi, Lamborghini vécut une drôle de période sous la houlette de Megatech, une drôle de boîte aux capitaux indonésiens discutables (le fils du président Suharto en était l'un des principaux actionnaires), par ailleurs propriétaire du fabricant américain de supercars Vector. Vivant sur les déclinaisons d'un seul et unique modèle (la Diablo), la petite entreprise italienne mangeait à tout les râteliers, n'hésitant même pas à vendre son nom et son âme en Amérique du Sud (lire aussi : Lamborghini Coatl). Aussi, lorsqu'un obscur designer, ancien de chez Suzuki, lui propose de s'associer pour produire une voiture de sport rivalisant avec la Ferrari F355, chez Lambo on flairait la bonne affaire, au point de s'engager dans une drôle d'affaire : la production de la Gigliato Aerosa, sportive japonaise au nom italien motorisée par un V8 Ford. Le 25 février 1997, dans un communiqué commun, on apprenait donc que Gigliato Design et Lamborghini Automobili