boitierrouge.com
Dome F105 : hara kiri en Formule 1 | Boitier Rouge
Minoru Hayashi est un acharné. En 1965 il construit sa première voiture de course, basée sur une Honda S600. Après avoir construit ses premières monoplaces dans les années 70, il crée son entreprise. Baptisée Dome, elle est installée à Kyoto et construit des voitures destinées à la compétition, principalement (lire aussi : Dome Zero). De la F3, au Mans, en passant par la F3000, Dome franchit toutes les étapes, avant de s'attaquer au rêve ultime : créer une écurie de Formule 1 entièrement japonaise. Mais les rêves sont ils faits pour être réalisés ? Etape par étape Avant de concevoir une Formule 1, Hayashi a pris soin de fabriquer des monoplaces dans des catégories inférieures. L'objectif est de développer le savoir faire de Dome, et d'emmagasiner de l'expérience. Une culture de l'apprentissage faite d'une humilité toute Japonaise. Après avoir remporté le championnat Japonais de F3 en 1984, Dome se tourne vers la F3000. Cette catégorie est à l'époque l'antichambre de la F1 et la