boitierrouge.com
Nissan Prairie (M10) : un temps d'avance | Boitier Rouge
On peut toujours débattre sur l'idée du monospace, du Chrysler Voyager ou du Renault Espace (qui, tous les deux, sont liés, oui oui, lire aussi : les origines anglo-saxonnes du Renault Espace), de l'oeuf ou de la poule, mais je remarque une chose : parmi mes Majorettes de années 80 (lire aussi : Majorette), le seul « truc » du même genre vendu sur les étalages se paraissait d'un vert bouteille étonnant, et n'avait rien d'américain ou d'européen. Le Nissan Prairie n'était pas un monospace à proprement parlé, parce qu'il gardait un museau très conventionnel, mais son aménagement intérieur, sa « hauteur de plafond » et sa modularité le plaçait d'emblée dans la catégorie. Au début des années 80, en France, une large frange des acheteurs de voitures regardait encore les japonaises de haut. Alors ne parlons pas des japonaises originales, comme la Prairie, au nom fleurant pourtant bon la France, et dont les publicités (japonaises) n'hésitaient pas à la mettre en scène devant le très