boitierrouge.com
Renault 12 Gordini : en avant toute ! | Boitier Rouge
« on a tout dans le cœur un morceau de fer à user »... La Renault 12 Gordini quoiqu'un peu anachronique par rapport à la chanson de Voulzy, correspond bien à cette phrase et à l'époque. Une époque où les jeunes se passionnent pour le sport auto, et rêvent de devenir les pilotes de demain, une époque où un sorcier mécanique du nom d'Amédée Gordini rend vivantes de placides berlines, et les peinturlure de bleu à bandes blanches, une époque qui ne voit pas encore la crise qu'elle se prendra pourtant en pleine poire en 1973, comme un coup de semonce après des années de croissance et de plein emploi. Avec la R12 Gordini, on entre de plein pieds dans les années 70, et avec elle viennent les premières querelles de clocher. Une génération de pilotes amateurs s'était fait les dents et les talons pointes sur un drôle de berline carrée au moteur à l'arrière, permettant de goûter aux joies de la glisse. La R8 Gordini, c'était la référence du sport auto amateur dans les années 60. A l'aube des