boitierrouge.com
Monica 560: l'éphémère tentative du haut de gamme à la française | Boitier Rouge
Les candidats à la création de leur propre marque automobile sont plus nombreux qu'il n'y paraît, et leurs motivations sont parfois bien différentes : entre les mégalomanes (Bricklin, DeLorean ou plus récemment Marussia), les passionnés (Coste ou Venturi), on trouve aussi les éternels insatisfaits. A l'instar de Ferrucio Lamborghini déçu par Ferrari, c'est l'absence de voiture haut de gamme française qui motivera Jean Tastevin à lancer sa propre marque, Monica. Le tout premier prototype, au look ... heu... disons incongru L'homme est un industriel, à l'abri du besoin, gérant la Compagnie Française de Matériel Ferroviaire, société familiale qui dégage suffisamment de bénéfices pour lui permettre de rouler en Aston Martin ou en Jaguar, mais il ne peut s'empêcher de regretter la disparition de Facel Vega (lire aussi: Facel Vega III / Facelia), ou des grandes marques françaises d'antan, Bugatti (lire aussi: Bugatti Type 101), Delahaye et consorts. Qu'à cela ne tienne, sûr qu'une marque