boitierrouge.com
Isotta Fraschini T8/T12 : beaucoup de bruit pour rien | Boitier Rouge
En 1993, deux italiens nostalgiques de la marque Isotta Fraschini, Gian Mario Rossignolo et Giovanni Malvino, deux industriels « millionnaires », décident de relancer la marque italienne près de 40 ans après son extinction. Leur idée ? Réaliser un coupé /cabriolet luxueux et puissant sur la base d'un vehicule de grande série. Un premier prototype est réalisé par Italdesign, gris argenté, reprennant la calandre un brin massive des anciennes Isotta Fraschini. Pendant ce temps, les deux compères engagent des discussions avec Audi pour une collaboration technique, obtiennent les droits de la marque pour l'automobile, et trouvent même une ancienne usine d'armement dans l'extrême sud de l'Italie, à Gioia Tauro. Tout semble sourire à la nouvelle entreprise. Un deuxième prototype, réalisé par Rayton Fissore (dont Malvino est l'un des financiers), est présenté en grande pompe au Salon de Genève 1996. Il s'agit de l'Isotta Fraschini T8, basée sur l'Audi A8, dotée d'une carrosserie alumunium