boitierrouge.com
Renault 18 Turbo: la familiale en survêtement | Boitier Rouge
Lorsque j'étais enfant, la Renault 18 était pour moi une voiture vraiment moderne. Par rapport à la Renault 12 à laquelle elle succédait, elle paraissait plus solide, plus à la mode avec ses pare-choc en plastique, plus luxueuse aussi. Et puis elle paraissait efficace aussi : n'équipait-elle pas le couple Philippe Noiret / Thierry Lhermite dans Les Ripoux pour des courses poursuites qui me semblaient endiablées dans les rues de Montmartre et de Barbès (j'ai revu le film il n'y a pas longtemps, c'est beaucoup moins spectaculaire avec des yeux d'adulte) ? En fait de nouvelle voiture, la Renault 18 est largement issue de la R12 à laquelle elle succède, à tel point qu'on pourrait ne parler que de restylage. Elle privilégie les choix techniques éprouvés et consensuels, tout en présentant une ligne en phase avec son époque, une ligne tellement 80. Elle innovera pourtant avec son fer de lance apparu en 1980 : la Turbo. Première berline française de série utilisant un turbo, elle sera aussi