boitierrouge.com
BMW Série 3 « E30 » : la youngtimer par excellence | Boitier Rouge
J'ai un ami qui ne me pardonnerait pas de ne pas parler de la BMW Série 3 E30, dont il possède un modèle 323i. Enfin à l'origine seulement, puisque frustré par ce 6 en ligne de « seulement » 150 ch, il lui a greffé celui de la 325i, avec ses 171 ch, pour la dénommer la « Barquette ». Au cours de sa carrière de plus de 12 ans entre 1982 et 1994, l'E30 aura fait envie à beaucoup d'amateurs d'automobile, et chacun en conserve un souvenir précis (pour moi, il s'agissait de la voiture de la mère de ma petite amie de l'époque, que nous utilisions fréquemment, une 320i 4 portes, d'où une certaine affection de ma part pour ce modèle). L'E30, c'est d'abord une habile évolution (mais en grande profondeur hein) de l'E21, la série 3 de précédente génération (lire aussi : BMW E21). Son profil se fait plus doux, plus moderne, tout en restant très fidèle à sa devancière. Mais le vrai génie de « Béhème » sera surtout de lui offrir de nombreuses déclinaisons, 2 portes, 4 portes, break, cabriolet, 4