au-fil-des-pages.be
Nous irons ensemble de François-Xavier DAVID - Au fil des pages
« Tu es venu, sans me prévenir, c’est drôle comme il m’est plus facile de t’écrire, alors que, lorsque tu es là, près de moi, je suis incapable de te parler. […] Je n’ai jamais descendu des escaliers aussi vite, je n’ai même pas fait attention à la façon dont j’étais vêtu, alors que ma belle-soeur était au dehors; juste un caleçon court de coton blanc et un polo de la même couleur, même si octobre a déjà presque fini son parcours, il ne fait pas si froid! Et tes bras m’ont tenu chaud, tout de suite, j’étais bien. » Mon avis: Je suis encore sous le coup de cette lecture… Lior et Julien se rencontrent lors de la Première guerre Mondiale. L’un est un héritier d’une affaire familiale sur Paris, l’autre est séminariste. Ils se sont découvert des points commun, et décident de ne pas perdre contact après la guerre. Leur échange épistolaire nous relate la suite de leur aventure. Car évidemment, tout cela ne s’arrête pas là. Leur amour va prendre de plus en plus de place, et va les réunir. Leur famille respective vont faire leur apparition dans le récit, par l’intermédiaire de lettres, de cartes postales et de télégrammes. Ils deviennent tous très réels et attachants. Lior et Julien m’ont touché, par la force de leur amour. La seconde guerre mondiale et des déboires affreux ne les sépareront pas. Et jusqu’au bout, ils se chercheront l’un l’autre. Les nazis les sépareront, mais jamais, au grand jamais, ils ne baisseront les bras. Cela force l’admiration, vraiment. J’ai dévoré les 500 pages que contenait ce livre à toute vitesse, me retrouvant prise dans l’histoire de ces deux amoureux. J’ai été happée par les nouvelles familiales de l’un et de l’autre. Tous les neveux et nièces de ces deux personnages sont doués, gentil, ou créatif. Ils sont plaisant à découvrir. Evidemment, je ne vous dévoilerai pas tout, car il doit rester une part de surprises à ceux qui aimeraient le lire hihi. J’ai vraiment aimé ce roman épistolaire, et j’ai fait une très belle découverte. Je n’y mettrais qu’un petit bémol: quelques répétitions dans le texte, qui peuvent rendre la lecture un peu lourde. A part cela, il n’y a rien à enlever. Points attribués: 9/10 Je remercie la société des écrivains pour cette lecture épistolaire