au-fil-des-pages.be
L'île aux enfants d'Ariane BOIS - Au fil des pages
Edition: Belfond Nombre de pages: 225 pages 0 % Résumé:Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence coulent des jours heureux sur l'île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route en embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents. À Guéret, dans la Creuse, elles sont séparées. 1998 : quelques phrases à la radio rouvrent de vieilles blessures. Frappée par le silence dans lequel est murée sa mère, Caroline, jeune journaliste, décide d’enquêter et s’envole pour la Réunion, où elle découvre peu à peu les détails d’un mensonge d’État. À travers l’évocation de l’enlèvement méconnu d’au moins deux mille enfants réunionnais entre 1963 et 1982, dans le but de repeupler des départements sinistrés de la métropole, Ariane Bois raconte le destin de deux générations de femmes victimes de l’arbitraire et du secret. L’histoire d’une quête des origines et d’une résilience, portée par un grand souffle romanesque. < p style= »text-align: center; »>Merci à l’édition Belfond pour cette belle découverte Mon avis:Pauline a 6 ans lorsque sa vie bascule. Jusque-là, elle vivait chichement, mais entourée de sa famille. Un jour qu’elles sont parties chercher de l’eau, elles sont kidnappées, parquées dans des orphelinats, avant d’être expédiées en France. Séparée de sa petite sœur, elle grandira dans une famille aimante qui lui donnera un nouveau nom, et une nouvelle vie. Peu à peu, elle oubliera l’ancienne. Mais 35 ans plus tard, un journaliste, à la radio, parle de ces kidnappings. Et pour la jeune femme, c’est le choc: son passé lui saute à la figure. Pour autant, elle ne veut pas expliquer à sa fille ce qui lui est arrivé. C’est donc seule que celle-ci fait les recherches, entreprend des voyages pour retrouver les traces qu’a laissé sa mère lorsqu’elle était toute jeune. J’ai été bouleversée par ce livre! Pauline explique toute la partie du périple qui la conduit de la Réunion à la France. Et c’est ensuite sa fille qui explique ses recherches. Ce roman à deux voix, qui traverse deux époques différentes, est très dur, dans le sens où ces pratiques ont été cachées par les dirigeants. Parce que, oui, il faut le dire: tout cela était fait avec le soutien du gouvernement en place à l’époque. Il fallait repeupler des régions désertées de la France, et pour cela, il fallait bien trouver des enfants quelque part. Quitte à les kidnapper… L’auteur écrit cette histoire toute en finesse. Simplement, avec le regard d’une petite fille de six ans, elle explique la peur, la curiosité, la découverte, la solitude aussi et l’impossibilité d’un retour en arrière. Elle raconte le chemin parcouru, et le travail à fournir pour retrouver les origines de ces enfants privés de leurs véritables familles. Les démarches de la fille de Pauline sont très importantes. Parce que, comme elle, d’autres ont cherché, ont essayé de retrouver des souvenirs, des noms, des parents. Et souvent, cela n’a pas abouti. Je suis vraiment choquée de découvrir que ce genre de pratiques n’est tout de même pas si loin dans le temps, et que les enfants kidnappés dans les années 60 sont encore aujourd’hui pour beaucoup dans le flou complet quant à leurs origines. C’est un livre à découvrir, vraiment! Articles similaires