au-fil-des-pages.be
Le matin de Neverworld de Marisha PESSL - Au fil des pages
Edition: Gallimard jeunesse Nombre de pages: 314 pages 0 % Résumé: Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n'a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu'ils lui cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer : ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions – ou revivre éternellement la même journée, prisonniers de Neverworld. < p style= »text-align: center; »>Merci à l’édition Gallimard pour ce roman hors du temps Mon avis: Béatrice tente de se reconstruire depuis un an. Depuis que Jim est mort… Elle n’a jamais revu ses amis de l’époque, n’a jamais repris contact. Pourtant, ce soir, comme une idée folle, elle décide de répondre à une invitation lancée de façon générale. Elle retrouve ses anciens amis comme si le temps s’étaient arrêté pour eux. Un décalage est là, un froid aussi. Ils sortent pourtant en soirée ensemble, manquent de peu d’avoir un accident sur le chemin du retour. Mais arrivé au manoir de l’un d’eux, ils reçoivent une étrange visite: un vieil homme leur dit que cet accident, ils l’ont bien eue, et qu’ils sont tous coincés au Neverworld, à moins de voter unanimement pour celui ou celle d’entre eux qui en sortira vivant. Un seul, alors qu’ils sont 5. Commence alors une période étonnante, qui va leur permettre de creuser dans les secrets profondément enfouis… Voilà un roman totalement à part. Intrigant et addictif à la fois. Dès le départ, c’est le regard de Béatrice que nous posons sur la situation. Ce sont ses pensées que nous entendons, ses émotions que nous ressentons. A travers ce personnage, on observe chacun des autres protagonistes. On analyse les réactions, les actions, le passé, les souvenirs. Nous nous trouvons en réalité dans un huis-clos joliment élaboré. Nous revivons non-stop une même période, qui s’étale sur moins de 12 heures. Indéfiniment, on comprend que les personnages se réveillent toujours au même endroit, peu importe ce qu’ils étaient en train de faire. C’est un joli tour de magie que d’arriver à développer un scénario continu, alors qu’en même temps on retrouve sans cesse les éléments de départ. Je suis bluffée par ce mélange qui nous crée un univers vraiment décalé, mêlant flash-backs, réalité et des éléments de science-fiction. Je ne connaissais pas cet auteur jusqu’ici, mais là, franchement, je peux vous dire que je suis très curieuse de découvrir d’autres titres!