au-fil-des-pages.be
L'asile du Nord de Carine PAQUIN - Au fil des pages
Edition: Kennes Nombre de pages: 368 pages 0 % Résumé: Peu de temps après la mort de sa grand-mère, à l'aube de l'an 2000, une jeune fille de seize ans est internée à l'hôpital psychiatrique. Son diagnostic: schizophrénie paranoïde. Pourtant, certaines personnes de la ville sont convaincues que la petite n'est pas folle, que ce qui l'affecte n'a rien d'humain. Existerait-il quelque chose d'invisible à l'homme qui peut s'emparer de lui et détruire sa vie ? Enfermée entre les quatre murs de cet hôpital, que fera Camille quand elle constatera que sa vie ne lui appartient plus ? Pour quoi, ou plutôt pour "qui" vit-elle ? Merci à l'édition Kennes pour cette super lecture Mon avis:Camille est une jeune fille tranquille. Lors d’une fête, organisée chez elle, une partie de oui-ja la plonge dans la frayeur. Elle préfère couper court. Mais ses amis, partis peu après, reçoivent un appel de la jeune fille, terrifiée et hurlant à l’aide. Lorsqu’ils retournent sur les lieux de la fête, ils découvrent une scène complètement dingue! La situation va dégénérer au cours des jours suivants, et Camille finit par être internée en hôpital psychiatrique. J’avais lu, peu de temps avant ce livre-ci, Anna Caritas, de la même édition, qui m’avait absolument conquis. Aussi, je me suis dit que dans la même lignée, j’allais découvrir ce nouveau titre. Les premiers chapitres annoncent la couleur: Ca va être fort! Les premières scènes sont percutantes et terrifiantes. Je vous avoue que j’ai eu de jolis frissons ! Les descriptions sont détaillées, les situations sont vraiment dignes de beaux films d’horreur. Passé cette première partie, l’excitation retombe un peu. Les explications s’alourdissent légèrement. Bien que ça reste intéressant, puisque la trame tourne autour de Camille, je trouve qu’il y a eu quelques lenteurs qui font, à certains moments, perdre cette adrénaline du début de lecture. L’histoire est tout de même bien bâtie, et forcément les bonds dans le temps pour connaître le fin de mot de l’histoire me plaisent énormément. Si ce livre ne m’a pas autant transporté qu’Anna Caritas, il reste quand même une très chouette lecture pour tous les afficionados des sensations fortes. C’est mon cas hihi Du coup, je suis ravie que l’édition Kennes ait ouvert une collection de romans de ce genre! Articles similaires