au-fil-des-pages.be
21, rue la Boétie d'Anne SINCLAIR - Au fil des pages
« Vos quatre grands parents sont-ils français ? me demanda le-monsieur-de-derrière-le-comptoir. » Cette question, on l’avait posée pour la dernière fois à des gens qui devaient bientôt monter dans un train, venant de Pithiviers, de Beaune-la-Rolande ou du Vel d’Hiv… et cela suffit à raviver en moi le souvenir de mon grand-père, Paul Rosenberg, ami et conseiller des peintres, dont la galerie se trouvait 21 rue La Boétie. Attirée, malgré moi, par cette adresse et par l’histoire tragique qui y est attachée, j’ai eu soudain envie de revisiter ma légende familiale. Je me suis plongée dans les archives. J’ai voulu comprendre l’itinéraire de ce grand-père lumineux, intime de Picasso, de Braque, de Matisse, de Léger, devenu paria sous Vichy. Ce grand-père fut un grand marchand. A Paris jusqu’en 1940, puis exilé à New York pendant la guerre. Il était français, juif et amoureux des arts. Ce livre raconte son histoire – qui, indirectement, est aussi la mienne. » Mon avis: Bien que ce soit un sujet qui m’intéresse en général, je suis cette fois restée sur ma faim. Le thème de la seconde guerre et des déportations est à peine touché. Par contre, nous en connaissons un peu plus sur la vie de Pablo Picasso et du galeriste Paul Rosenberg. J’ai été intéressée par le lien développé entre ces deux personnages, bien singulier en réalité. Mais j’ai été plutôt déçue du nombre de sujets a peine effleurés et qui m’ont donc laissé sur ma faim. J’ai trouvé qu’il manquait de chronologie, et de clarté. Bref, bien qu’il ne fasse que 170 pages, j’ai trouvé ce livre lourd. Points attribués :5/10 Petite note: L’auteur de ce livre, Anne Sinclair, n’est autre que… Articles similaires