architectes.maison
UNE MAISON BIOCLIMATIQUE AU COEUR DU PAYS DE VANNES, par a.typique Patrice BIDEAU architecte DPLG
Une maison en bois imaginée en 2007 et livrée au Printemps 2010. Le programme des propriétaires était d’aller vers un habitat passif avec une toiture cintrée à SAINT NOLFF dans le MORBIHAN. Un terrain en périphérie de la commune sur un vallon verdoyant, avec une pente assez prononcée.Ce terrain, près de VANNES, autorisait le choix du parti architectural des propriétaires, à savoir une maison bioclimatique portée sur l’éco construction, la performance énergétique et étanche à l’air. En 2007 la réglementation à respecter était la RT 2005, et la performance attendue était de 76 kWhEP/m2.an soit de type « THPE ».C’est une construction mixte béton et ossature bois. Le mur entre le garage fait tampon au Nord, il est en blocs RTH 85 composés de parpaings d’une épaisseur de 15 cm à l’intérieur avec un isolant de 8 cm et parpaings de 8 cm à l’extérieur. Perpendiculaire au mur, le refend a été traité en joints lissés en creux et apparents afin de montrer la modénature de la construction.L’ossature bois est composée d’éléments de 120/45 avec une isolation intérieure en laine de roche de 120 mm, en fibres de bois de 8 mm à l’extérieur et un bardage en Douglas laissé naturel pour grisonner avec le temps. Un frein vapeur a été posé à l’intérieur, avec des tasseaux bois pour fixer les plaques de placo et éviter au maximum les éléments métalliques afin de minimiser le rayonnement magnétique. La dalle du rez de chaussée est en béton sur vide sanitaire avec des hourdis en polystyrène. La toiture cintrée en zinc à joints debout est isolée en laine de roche de 320 mm recouvert par un frein vapeur.2 tests d’étanchéité ont été réalisés pour valider l’étanchéité à l’air (résultat test B - valeur de Q4pa surf. = 0,39 m3 / (h.m2)).Les menuiseries de la maison sont en aluminium double vitrage et pour certains châssis des stores vénitiens sont intégrés entre un 3e vitrage et une lame d’air. Sur la façade Sud/Est, les baies sont équipées de volets bois coulissants à claire voie. Cette façade est aussi agrémentée d’une pergola supportant les panneaux solaires pour l’eau chaude sanitaire. Le chauffage est assuré par un poêle à pellets, des convecteurs ont été installés en appoint dans les chambres, et la ventilation est assurée par une VMC double flux.Le rez de chaussée est sur 2 niveaux : l’entrée, délimitée par les pans de murs peints en rouge, dessert une chambre et la salle d’eau attenante au 1er niveau ainsi qu’un cellier et l’entrée du garage, la cuisine et le séjour sont au 2ème niveau. Une cave à vins enterrée est disposée sous le garage. À l’étage : quatre chambres, salle de bains, mezzanine et grenier. Un jeu de portes coulissantes entre deux chambres et la mezzanine donne la possibilité de moduler l’espace à l’étage.L’orientation de la maison permet de profiter au maximum de la course du soleil du matin jusqu’au soir. L’inertie, la pergola, les châssis avec les stores intégrés et les volets coulissants pourvoient au confort d’été et d’hiver.Une allée accompagne les visiteurs vers l’entrée et une vaste pelouse enrobe la terrasse et la maison. La courbe du toit cintré descend au plus bas sur la façade Nord, épouse le dessin originel de la partie haute du jardin, et présente ainsi une des règles de la charte de Gaïa de David PEARSON pour l’architecture organique : « Laissons l’architecture être inspirée par la nature et être durable, bonne pour la santé, protectrice et diverse. Dépliée, comme un organisme se déplierait depuis l’intérieur de la graine ».