play.idol.io
From Prague to Vienna
"?De Prague a Vienne?" - "?From Prague to Vienna?" Duo A Piacere?: Aline Zylberajch, pianoforte & Florentino Calvo, mandoline. Au debut du XIXe siecle, la mandoline seduit les musiciens viennois, souvent des violonistes qui se produisent selon les circonstances avec l'un ou l'autre instrument. Des oeuvres de grande qualite voient le jour, temoignant d'une pratique virtuose et d'une belle complicite entre cordes pincees et clavier. Apres avoir aborde les Repertoires baroque et rococo d'un instrument tres prise par les demoiselles francaises au XVIIIe siecle, comme en attestent de nombreux tableaux, Florentino Calvo poursuit ici, accompagne d?Aline Zylberajch au pianoforte, son parcours a travers la litterature de son instrument au siecle suivant. La mandoline seduit les viennois, souvent des violonistes qui se produisent selon les circonstances avec l'un ou l'autre instrument, et des oeuvres tantot charmantes tantot profondes voient le jour vers 1810, temoignant d'une pratique virtuose. *Pianoforte carre Lipp 1850 (collection du musee des Dominicains). Le piano Lipp est certainement un de ceux qu'aurait pu jouer Clara Schumann quand elle est venue accompagner aux Dominicains le celebre baryton natif de Guebwiller, Julius Stockhausen, grand ami de Johannes Brahms. http://www.les-dominicains.com/les-visites/les-collections-dinstruments/les-instruments-des-dominicains-de-haute-alsace Pianoforte Paul & Theo Kobald, d'apres Anton Walter ca 1795 Mandoline bresciane : Carlo Bavassano e figlio Reference catalogue : LFM12101 - La Follia Madrigal ? LFM - http://lafollia.com info@lafollia.com . Duree?: 74?40. Distribution numerique IDOL. Enregistre en acoustique naturelle dans la nef des Dominicains de Haute-Alsace par Francis Rotstein. Couple de microphones Brauner a tube electronique. Preamplificateur (modifie par F. Rotstein) Broadhurst GDNS No1U. Une acoustique exceptionnelle?: Le plafond en bois de chene culminant a 23 metres de haut ainsi que le jube contribuent en grande partie a l'acoustique qui fait la renommee des concerts dans l?ancien couvent. Jordi Savall a enregistre en ces lieux la musique du film ?Tous les matins du monde? d'Alain Corneau, et le Requiem de Mozart. http://www.les-dominicains.com/les-visites/visite-panoramique . Vincenz Neuling (1795-1846), fut un violoniste tres actif dans les cercles de musique de chambre a Vienne au debut du XIXe siecle. Son scherzo endiable et la vigoureuse polonaise qui conclut les variations l'inscrivent dans le terreau musical de l'Europe centrale qui a feconde plus tard bien des oeuvres majeures. *Sonate en Sol majeur (Sonata for Fortepiano and Mandolin in G Major) Bartolomeo Bortolazzi (1773-1820) fut l?un des plus brillants mandolinistes de son epoque. Il jouait sur une mandoline a 4 cordes simples, accordee en quintes comme le violon, qu?il denomma mandoline bresciane. C?est ce type d?instrument qui a ete utilise pour cet enregistrement. *Sonate, Op.9, en Re majeur (Sonata for Fortepiano and Mandolin Op. 9 in D Major) Johann Nepomuk Hummel (1778-1837). Le concerto pour mandoline et orchestre a ete ecrit en 1799, et c'est Bartolomeo Bortolazzi a qui le morceau avait ete dedie qui l'interpreta lors de sa creation. Nous avons choisi d?en faire entendre le second mouvement dans une version reduite pour mandoline et pianoforte. Grande Sonate, Op.37a, en Do majeur (Sonata for Fortepiano and Mandolin in C Major, Op. 37a) Concerto, s.28, en Sol majeur, II. Theme - Var. 1 - Var. 2 - Var. 3 (Andante con variazioni) (Mandolin Concerto in G Major, s28: II. Theme - Var. 1 - Var. 2 - Var. 3 (Andante con variazioni)) Ludwig Van Beethoven (1770-1827). Des quatre sonatines, trois d?entre elles Do majeur, Mib majeur, Re majeur furent certainement ecrites a Prague. Beethoven visite la ville a l?invitation du Prince Lichnowsky, il fait la connaissance de la jeune comtesse Josephine von Clary-Aldringen, mandoliniste qui lui inspire de tendres sentiments. Il lui donne quelques cours et compose ces trois sonatines. La derniere des quatre sonatines, en Do mineur, fut probablement ecrite pour Wenzel Krumpholz, un ami violoniste et mandoliniste viennois. Sonatine pour Mandoline et Pianoforte en Do mineur (C Minor), WoO 43a Adagio ma non troppo pour Mandoline et Pianoforte Mib majeur (E-Flat Major), WoO 43b Sonatine pour Mandoline et Pianoforte en Do majeur (C Major), WoO 44a Andante con variazioni pour Mandoline et Pianoforte (D Major), WoO 44b