laureabouaf.fr
Pensées
"Que penser soit l’exercice naturel d’une faculté, que cette faculté ait une bonne nature et une bonne volonté, cela ne peut s’entendre en fait. « Tout le monde » sait bien qu’en fait les gens pensent rarement et plutôt sous le coup d’un choc que dans l’élan d’un goût (…) La pensée ne pense que contrainte et forcée, en présence de ce qui donne à penser, c’est aussi bien l’impensable ou la « non-pensée » c’est-à-dire le fait perpétuel que nous ne pensons pas encore." Gilles Deleuze, Différence et Répétition.
Laure Abouaf