actusoins.com
Psychiatrie : le Centre hospistalier du Rouvray visé par une procédure d'urgence
Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) pointe des 'conditions de prise en charge indignes' et des 'dysfonctionnements institutionnels graves' au CH du Rouvray (Seine-Maritime) et publie au J.O des recommandations en urgence. Le CGLPL s'inquiète notamment des conditions d'hébergement 'dégradées et aggravées par la suroccupation des unités'. 'Sauf rares exceptions, les portes des chambres sont percées d'un large fenestron portant atteinte à l'intimité des patients, lesquels, en revanche, ne disposent d'aucun moyen pour faire appel au personnel soignant', indiquent les contrôleurs. 'Les chambres d'au moins trois unités n'ont pas de sanitaires individuels : les WC comme