zuts

Mi fai tornare in mente un episodio che vede protagonista Natalia Ginzburg, in veste di traduttrice repressa dalla casa editrice Einaudi.
È un esempio pertinente. Ma lo racconta Natalia stessa, in una postfazione al volume Sts che contiene la sua antica versione della Strada di Swann di Proust, che aveva inaugurato la nostra edizione della Recherche, in seguito ripubblicata negli «Struzzi», con una revisione condotta sulla nuova edizione critica francese. La curatrice della revisione si era permessa degli interventi, senza avvertire Natalia. Lei allora si indigna e nell’edizione Sts ripristina il suo antico testo, avvertendone il lettore, spiegando tutto. Leggiamo anche noi: «Nell’entusiasmo gridai brandendo l’ombrello chiuso: zut zu zt», dice la traduzione di Natalia. E i revisori al posto di quel «zut zu zt» hanno corretto «Nespole!» Perché?, si chiede Natalia. «Questa mia traduzione, se devo giudicarla oggi, la giudico una traduzione difettosa ma appassionata. Penso che i revisori, quando una traduzione è difettosa ma appassionata, se ne dovrebbero accorgere, correggere gli sbagli ma sottoporre al traduttore le correzioni. Se non lo fanno, smaneggiano qualcosa che non dovrebbe essere smaneggiato senza consenso.
—  Severino Cesari, Colloquio con Giulio Einaudi

toukofukawas asked:

A baby elephant stumbles into your ask box, holding a small letter in his mouth. He hands the letter to you. It says, "I love you. You're a wonderful, loved person."

BABE///// ////// BABEEEEEEEEEEEEEEE//

You are one of the best people I have ever had the pleasure of talking to YOU ADORABLE BREAD LOAF.

This was pretty much the highlight of my day omg I LOVE YOU TOO ZUTS STOP BEING WONDERFUL PLEASE (๑>◡<๑). 

Quand mr 415 s’est connecté sur facebook tout ce matin mais n’a pas daigné répondre à mon “Hey [insérer un smiley mignon]”

instagram

🎤Combien de temps?🎤 (at Earth Fare)

☥: If events in your muse’s life had gone very differently to how they did, what would they have done with their life? What sort of occupation might they have chosen for themselves and would they, in your opinion, be happier than they are now?

It really depends on at what point things went differently, I suppose. 

I think the most major change would be if he had decided to focus on his scientific career and taken a track in the Air Command’s Science Division (assuming his superiors let him). He’d have probably spent a lot longer time being content, but I think his passion would always have turned to space and Cybertron’s lost Golden Age. If he didn’t have the political knowledge he had, perhaps he never would have acted on that frustration and set out to change things, and wouldn’t have gotten involved with Megatron’s revolution, at least not as a major player. The war would have still come eventually, and I don’t know which side he would have been on. He’d probably be happier overall because his stakes would not have been as high. He had everything to lose when he got into the war, and he did lose it all, and kept losing until the very end.

toukofukawas asked:

♬ 
§ 
☆ 
☮ 
☼ 
☻ 
Þ :D

send me an ask // toukofukawas

♬ = Favorite song.

Hear the Bells by Porter Robinson feat. Imaginary Cities 

§ = How do you feel?
Worn out (;*△*;).

☆ = Favorite food.
Sweet and sour pork!

☮= Your inspiration.
Olivia Munn, Aubrey Plaza, and the entirety of The Newsroom

☼ = Your first URL.
machetesandarena.

☻= Are you happy right now?
I guess so (^~^).

Þ = Favorite film.
Either Fight Club, or Inception :3.

instagram

#aidlariviera #zut #cavolochesalto #wow #🔝 #Walter #waltergiordanengo (presso Aid La Riviera)

Ironie du sort: s’essayer et être trop grande pour soi même! Avoir les bras qui pendent le long des jambes et la frange qui embrasse la bouche! Quel bordel vraiment…Pardon? Non, par bordel je ne voulais pas désigner un de ces établissements plaisants mais bien le ridicule de la situation: je suis trop petite pour porter ma propre peau!

Et donc… je me suis envolée sans le poids préalable de mes vêtements habituels, ce n’est pas facile d’être entière vous savez, c’est bien plus facile d’être en petit morceau et de faire germer des trésors un peu partout! 

J’ai perdu ma boussole aussi, elle à du tomber sur le sol, dans la boue. Zut, le nord, il est toujours en haut, mais comme je n’ai plus de tête je n’ai plus de hauteur, je ne peut qu’aller que vers le sud et la mer et le sable et le soleil.

Ciel à l’horizon!

The Zodiacs as quotes from my French Teacher

ARIES: “WAKE UP AMERICA!”
TAURUS: “PIFF PAFF!”
GEMINI: “ZUT ALORS!”
LEO: “DOES ANYONE KNOW WHERE THE SECOND FOR IS?!”
VIRGO: “WHAT’S THE BLOODY PROBLEM?!
LIBRA: "HOW TO DRIVE YOUR DRAGON!”
SCORPIO: “HE’S BITTING HIS NAILS UP TO HIS ELBOWS!”
SAGITTARIUS: “YOU NUM NUM!”
CAPRICORN: “ANDREW IS A COMMUNIST!”
AQUARIUS: “DONALD TRUMP DOESN’T NEED ANYMORE TRASH CANS, HE ALREADY HAS TOO MANY!”
PISCES: “I MUST HAVE EATEN TOO MANY KEVINS!”

Vous prendrez bien une danse-minute ?

Dimanche 24 janvier, couché tardif réveil tardif. J’ouvre le tête de livre (facebook) et découvre la notification d’un événement fort sympathique pour le jour-même. Des cours de Danse-Minute dans le cadre du festival “le Moi de la danse”, des initiations de 30 minutes à plein de danses variées, et c’est GRATUIT. Ça commençait à 14 h, ça finit à 19, il est déjà 16. Je me tâte, oh et puis zut, au pire ils refont le même dimanche prochain donc si ça me plaît j’y retournerai.

Un peu plus tard je chevauche un fier vélov, je peine et brave les obstacles pour finalement arriver 30 minutes plus tard. Car les Subsistances c’est au 8 quai Saitn Vincent, c’est presque vers le 9e, c’est excentré. Ça fait une bonne balade — en été. Soit, je découvre un lieu spacieux, des bâtiments distingués, il y a plein de salles différentes, ça me fait penser à un studio hollywoodien. 

Les Subsistances : Résidences d’artistes / Lieu de créations / Partage avec les publics. Laboratoire international de création artistique consacré aux nouveaux langages du spectacle vivant (danse, théâtre, cirque, musique), Les Subsistances sont un lieu transdisciplinaire de travail, de création, d’expérimentation et de dialogue avec le public. Plus d’infos sur leur site.

Je me dirige vers le groupe de personnes devant la billetterie, un guide se trouvant au milieu arbore une pancarte avec le nom du cours qui va bientôt commencer. Une collègue remarquant sans doute ma perdition vient m’informer. Planning en main, je vois les horaires des différents cours, attention certains se chevauchent, il faut donc bien choisir.

J’apprends que l’initiative vient d’un projet étudiant des GACO Arts de Lyon 3. Ils ont proposé le concept à des professionnels et particuliers. J’ai pensé que le pari était un peu osé. Une initiation n’est pas forcément un exercice facile, alors le faire en 30 minutes quand on a pas ou peu d’expériences… 

Pari remporté, les risques sont bien récompensés. Bon je ne vais pas raconter chaque cours, l’article en serait trop long avec en plus trop de répétitions. La vidéo est là pour ça.

Voici donc une synthèse en plusieurs points :

Le temps passe très vite

Le cours est “compacté”, les intervenants prennent dans ce laps de temps une brève présentation, un bref échauffement ou “mise en route”, et une bref fin / moment libre / conversation. Pas le temps de niaiser, ça s’enchaîne vite, Ça nous plait, alors on file directement vers d’autres cours, résultat : 3 heures passées et “oh il fait déjà nuit”.

Un format propice à l’accessibilité

(Je le répète pour le plaisir mais c’était gratuit, donc déjà niveau accessibilité on part bien.)

Les profils étaient aussi variés ; enfants, parents, étudiants, trentenaires, âgés, etc. Tout le monde semblait à l’aise pour bien se prêter au jeu. On se dit que ça dure pas longtemps alors pourquoi pas essayer ? L’événement qui durait de 14 h à 19 h nous permet de nous approprier l’événement et le consommer à notre guise. Alors fidèle au principe du “express”, ça respire la liberté, le 0 contrainte.

Des approches différentes

Chaque intervenant avait sa méthode. Certains faisaient un condensé d’un de leur cours type débutant, d’autres dansaient et laissaient simplement les élèves attraper le train en route, d’autres encore se concentraient sur quelques pas basiques et spécifiques à leur style. Enfin d’autres mélangeaient le tout. Cette diversité exclue toute redondance, rendant l’expérience d’autant plus vivante. On suscite aussi la curiosité puisqu’à la question “comment se déroulent les cours ?” on ne peut que répondre “il faut y aller pour le savoir”.

Voilà c’est fini. Une initiative que j’espère revoir et revivre. Pas forcément à l’identique mais pour sûr l’idée est à exploiter.

I was going to make crepes with my amazing old crepe-maker for pancake day, but zut alors! Only 1 egg left! Fortunately for my sensitive-to-extreme-temperatures self, my husb. will get eggs on his way home. Huzzah!

CREPES CREPES CREPES