ville noire

Je viens de passer ma soirée à lire des commentaires de soutien au FN et à Donald Trump

Le noir du café que j'ai bu ce matin -
Le noir du manteau que je porte toujours -
Le noir des boulevards croisés dans cette ville immense -
Le noir dans le film d'Hitchcock que j'ai vu mille fois -
Le noir de ces mots sur ce papier un peu abîmé -
Le noir du cafard qui joue avec ma rage -
Le noir de mon coeur blessé par l'amertume -
Le noir de tes cheveux abandonnés sur mes jambes -
Le noir de tes yeux qui me défient constamment -
Le noir de l'amour qui nous a consommés -
Le noir de la nuit qui nous a devorés//
—  Routine, The Cynical Idealist