vie scolaire

anonymous asked:

C'était ma fête des terms' (quand on sort avant le bac, qu'on lance des bombes à eau, qu'on est déguisé-e-s etc...) aujourd'hui au lycée et notre slogan c'était: "Parce que c'est notre... PROMO!!!" (parce qu'il y a 2 mois, une des classes avait fait des affiches marrantes avec des politiques et bien sûr, celle de Microbe lors du discours en question a été affublée d'une version revisitée du surnom) ^^

Originally posted by i-am-a-princess-taco

DE PASSER LE BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAC !!!

Lundi 19 juin


Journée en sinusoïdes.

C’est toujours comme ça quand je suis fatigué. Je n’arrive jamais à l’expliquer à mon entourage, mais les deux dernières semaines devant élèves me voient invariablement me changer en une créature tourmentée et insupportable, genre adolescent en pleine crise qui jure qu’un jour il partira très très loin et que tout le monde sera très très triste d’abord parce que personne ne le comprend. 

Jubilation lorsque je parviens, pour la dernière heure de latin, à ne pas céder au tryptique film / goûter / jeu, et à faire un cours apprécié sur la corruption de la République Romaine.

Abysses lorsque je me fais consciencieusement bordéliser par S. et E., qui me détestent toujours autant, et sur qui je n’ai plus aucun moyen de pression. J’hésite à les virer puis me dis que la vie scolaire aussi doit en avoir ras-le-bol. Que j’ai ma fierté. En attendant, quelques élèves consciencieux en pâtissent.

Sommets lorsque je termine mon dernier conseil de classe, celui des 6ème Glee. L’année s’est passée comme je l’avais craint et espérer. Totalement excessive et exceptionnelle. Et surtout emplie de belles petites personnes.

Creux quand je me rends compte que je n’arrive plus à comprendre si j’exaspère mes collègues ou si je suis juste totalement en train de me prendre pour le centre du monde et que non, ce n’est pas parce qu’on ne te répond pas ou d’un air maussade que tu es un fautif / que tu as commis un horrible impair / que tu es l’incarnation vivante de Nyarlathotep. 

“Je suis en train de lâcher prise.” dit sereinement Monsieur Vivi pendant qu’on sort du collège. Pointe de jalousie. J’aimerais bien, moi aussi, être en train de lâcher prise. Arrêter de croire que ce que je fais est absolument essentiel, que si je ne fais pas de ces dernières semaines des chefs d’oeuvres de la pédagogie, je suis bon pour le septième cercle de l’Enfer, et mes élèves finiront tous à la rue ou candidats de téléréalité.

Juste se dire qu’on a tous fait au mieux.

Lâcher. 

1er septembre - quand ça fait à peine 10 minutes que tu as fait entrer les nouveaux 6e en classe et qu’il y en a déjà un qui pleure

Pendant ce temps, le 6e du Salon-du-livre, désormais en 5e et bien décidé à démarrer l’année du bon pied, demande des conseils de lecture à la documentaliste

(Merci Sophie !)

(Ouais, on poste des gifs en avance ! Bienvenue sur le premier Tumblr-scientifico-fictionnel-space-operatique-uchronico-cyberpunk-fantasmagorique de prof ! Tout est permis, youhouuuuuh !)

Bonne prérentrée aux profs et bonne rentrée à tou-te-s, profs, élèves, vie scolaire, agents, personnels de direction (et sinon, pour mon emploi du temps… ?), chinchillas et ouistitisQue rien ne vous détourne de vos objectifs.

Que la motivation soit au rendez-vous.

Et surtout, surtout, n’oubliez pas les choses vraiment importantes, fondamentales, essentielles : 

La fin de l'année scolaire

Quand sur le chemin du bac, un-e terminale réalise qu'il / elle a oublié sa carte d’identité

Quand tu as fini de corriger le bac / le brevet / de faire passer les oraux

(Merci Sophie !)

Quand tu réalises que certain-e-s élèves vont te manquer

Quand d'autres ne vont pas du tout te manquer

Quand tu n’es pas très sage pendant les réunions pour préparer la rentrée 

Quand deux collègues s'écharpent pendant la constitution des classes

Quand tu traînes dans les couloirs de l'administration et de la vie scolaire, maintenant que tu as le temps d'écouter tous les potins

Quand une 3e appelle au collège le 4 juillet à 16h pour avoir en urgence une copie de son ASSR dont elle a besoin pour s’inscrire au lycée (ASSR que tu lui as déjà donnée il y a deux mois) 

 

Quand le principal arrive pour la soirée à thème entre collègues (« Summertime Decadence »)

Quand la soirée se prolonge

——-

De très bonnes vacances à toutes et à tous !