un dimanche a paris

3

“I adore my own life, more and more I love being myself, but I love this work of totally changing personalities, of creating something radically different from myself. I want to go profoundly into my roles. If not, what’s the point?”

Gaspard Ulliel, Saint Laurent Premiere, 67th Cannes Film Festival, 17.05.14.

Dans ma rue du 11e, cet après-midi, un père et sa petite fille dessinent à la craie, sur le trottoir, la longue silhouette d'une femme. C'est ahurissant de force, cette liberté immédiate, reconquise d'emblée, sans ciller ni craindre. Il y a au moins un trottoir vivant, à Paris, ce dimanche. Demain, il y en aura davantage. Samedi soir prochain ne sera pas le Paris d'hier soir, vide, effrayé par ses bruits, à la normalité glaçante. Allez donc empêcher trois millions de parisiens de vouloir être ivres un soir de week end. C'est inconcevable. Nos terrasses seront assourdissantes de rires.