tympanic

Anatomy & Physiology Overview - The Ear

Outer ear 

  • Pinna (auricle) - visible part of the ear outside of the head.  
  • External auditory canal 
  • Ceruminous glands - specialized sudoriferous glands (sweat glands) located subcutaneously in the external auditory canal. They produce cerumen (earwax) by mixing their secretion with sebum and dead epidermal cells.

 Middle ear: air filled 

  • Tympanic membrane -  vibrates in response to sound waves 
  • Malleus, incus and stapes - 3 small bones that transmit vibrations to each other

Inner ear: fluid filled 

  • Mechanoreceptor for hearing and balance 
  • Vesibular apparatus - balance
  • Semicircular canals 
  • Cochlea
  •  • Organ of Cor -  sensory epithelial cell

Cochlea

  • Perilymph = similar in compositon to plasma – Na+ 
  • Endolymph = high in K+ 
  • Organ of Cor: contains hair cells – move due to pressure waves 
  • 50-100 stereocilia on each cell 
  • Longest embedded in tectorial membrane 

In the cochlea that the vibrations transmitted from the eardrum through the tiny bones are converted into electrical impulses sent along the auditory nerve to the brain. 

  • The cochlea is a tapered tube which circles around itself 
  • The basilar membrane divides the tube lengthwise into two fluid-filled canals joined at the tapered end. 
  • ossicles transmit vibration to the cochlea where they attach at the oval window
  • resultant waves travel down the basilar membrane where they are “sensed” by  16-20,000 hair cells (cilia) attached to it which poke up from a third canal called the organ of Corti
  • Organ of Corti transforms the stimulated hair cells into nerve impulses 
  • Waveforms travelling down the basilar membrane peak in amplitude at differing spots along the way according to their frequency 
  • Higher frequencies peak out at a shorter distance down the tube than lower frequencies
  • The hair cells at that peak point give a sense of that particular frequency
  • The distance between pitches follows the same logarithmic distance as our perception of pitch i.e. the placement of octaves are equidistant.
Beholder Anatomy - Part 1 - External Anatomy

Beholders are perhaps the most deadly of the great monsters of the D&D World.

They are certainly one of the most distinctive and unusual in appearance.

The original beholders are said to have been spawned on one of the Outer Planes by a primal entity as powerful as a deity.

This creature has no name, and its children have no need to generate one for it.

To others, it is known only as the Great Mother, a name granted more for the fact that the creature spawned the entire beholder race from its very flesh than for any real certainty that it is female.

From the Great Mother, the beholder race and its various kin have propagated to the other planes with great success, for few can stand in the way of such destructive creatures.

Although the information in this is presented as fact, beholders are alien creatures in body, mind, and soul…

Keep reading

2

Base of skull fractures can produce the clinical signs seen in my caretoon:

  1. ‘Raccoon eyes’ AKA periorbital bruising
    This is bruising around the eyes, sometimes seen with tarsal plate sparing; this is where the bruising doesn’t cover the upper eyelid, which contains the ‘tarsal plate’, a small area of connective tissue which helps stop the eyelid inverting when opening and closing the eye.
  2. Blood or CSF rhinorrhoea (nose leakage) and otorrhoea (ear leakage)
    These fluids may leak from the nose or ear. CSF is cerebrospinal fluid; the clear fluid which surrounds the brain and spinal cord.
  3. Haemotympanum
    This is blood seen behind the eardrum (AKA tympanic membrane) when using an otoscope, the tool a doctor uses to look inside the ear canal.
  4. ‘Battle sign’ AKA postauricular bruising
    Bruising may appear behind the ear.

These clinical signs occur in base of skull fractures, when the cracked bone, or trauma that caused it, results in damage to the blood vessels or/and brains covering, allowing leakage of their contents into these areas of the head and neck.

They make up a classic set of signs emergency doctors will look for when assessing patients who have had a head injury. They can be a marker of how severe the trauma has been, and alert medics to consider further imaging (scans) to go looking for further damage or compromise to structures within the skull.

These signs are important ‘free information’ to pick up if you have a sharp eye!

Share, and follow artibiotics to keep up with my medical articles as they drop!

Okay, an update on the Thelma and Louise (‘Pia has two tumours named Thelma and Louise’) situation!

If you’re new to this situation, I have a thing called Hereditary PGL/PCC or PGL1 or the SDHD variant or gene fault. It is incurable. And it makes me grow tumours. It’s also known as the paraganglioma/pheochromocytoma thingie, which are very rare endocrine tumours that are rather horrid and never benign, even if they’re not metastatic. It’s also known as  'you have para what?’ and 'how do you pronounce that again?’ and 'geez, I’m a doctor and I still have never heard of it’ and 'is that cancer?’

I currently have two paragangliomas. Both on the right hand side of my neck. One is a carotid body paraganglioma that sits nicely between the internal and external carotid arteries (this is bad for the arteries, they couldn’t save them the last time I had a carotid body paraganglioma on the left hand side). The other is a glomus vagale tumour that is growing in the vagus body of the vagus nerve, and this one is large enough to be pushing my arteries apart, and is a little too close to the jugular and the tympanic membrane and skull case. A hungry glomus vagale will happily eat the skull and penetrate into the brain, but…so far that’s not happened to me. *crosses fingers*

Keep reading

Pour lui parler, il faut utiliser peu de mots : des mots simples, des mots essentiels, qui vont du cœur au cœur.
Des mots qui se glissent, petit à petit, avec leurs consonnes, leurs voyelles, dans le corps et la pensée de Marie.
Des mots qui deviendront la matière de ce corps, le ferment de cette pensée, des mots à lent parcours qui traverseront le conduit auditif, atteindront la caisse du tympan, percuteront les osselets, ensuite le rocher ; des mots qui se frayeront lentement passage dans le labyrinthe de l'oreille.
Des mots aimés, des mots aimants, ressentis, agrippés à l'espérance. Des mots vrais même s'ils mentent.
Des mots forgés d'amour et de promesse, même s'ils simulent.
Des mots réels et fictifs. Des mots pour vivre et pour rêver.
—  Andrée Chedid, le message
3

Métaphore d’un voyage initiatique au coeur de l’oreille adapté aux enfants :

- traversée de l’onde aérienne en avion à l’intérieur du conduit auditif jusqu’à la membrane du tympan

- découverte de l’onde mécanique sur la chaîne des osselets en vue de la fenêtre ovale

- plongée de l’onde de pression dans la cochlée qui contient l’organe de l’audition relié au cerveau

Elle était la, au milieu de nul part, au milieu de cette forêt et merde, elle n'aurais jamais du aller se planquer dans un endroit comme celui la. Elle savait bien que personne la trouverais, c'est pour ça qu'elle y est aller. Elle voulait juste être tranquille. Elle avait juste besoin d'écouter sa musique a s'en percer les tympan puis, de hurler. De hurler a quel point elle se sentait seule, de hurler a quel point la vie lui faisait mal. Alors elle a recommencer. Elle a fumer son joint et a pris sa fameuse poudre magique, c'est comme ça qu'elle disait. Et elle a bu, elle a crier, elle a taper, elle a fumer, elle a chantée, elle a pleurer. Elle était trop fatiguée pour continuer. Et c'est juste après que son cœur s'est arrêter de battre. On dis qu'elle es partie dans un monde meilleure. Et je l'espère de tout mon cœur, elle mérite enfin la paix.

Elle

Je crois que je la cherche depuis des années.
Je me suis toujours dit que trouver quelqu’un avec qui on partage les mêmes centres d’intérêts pouvait apporter une relation bien plus épanouissante, des moments bien plus agréables et amusants, une relation ou les deux se comprennent sur presque tout (car évidemment il faut pas trop idéaliser non plus).

Mais en fait j’essaie de visualiser ce qui se passerait si elle était vraiment pareille que moi.
Qu’elle joue de la batterie en aimant chanter, ou un autre instrument, mais avec la même soif de s’accorder avec quelqu’un, je sais que je suis sorti d’un mauvais rockmovie en disant ça, mais je rêve toujours à cette scène où la musique fusionne avant les âmes, avant les regards, improvisant des notes à deux ou plus.

Qu’elle aie ce regard plein de défi, affairée avec son instrument, en me regardant la suivre du mieux que je peux et inversement.
Se rendre compte que quelque chose de magique, et sonore, de palpable aux tympans ressort de cette relation avant même de connaitre notre âge ou notre prénom.

J’adorerais lui mettre sa rame sur Injustice 2 et qu’elle me mette la mienne à Mortal Kombat. C’est vraiment un truc de gamin, surtout à 24 ans.
J’adorerais qu’elle ait ce regard perdu dans le vide parfois, assise dans le train ou en marchant dans la rue, ce regard perdu car son esprit travaille à l’analyse des mécanismes de la vie qui l’entoure.
J’adorerais qu’on fume à deux, pas tout les soirs évidemment, et pas du tabac.
J’adorerais qu’elle me prenne la tête par les cheveux pour la coller entre ses jambes lorsque la complicité sera enfin là.
Et quand j’ai commencé en Art Numérique, j’avais l’impression qu’un jour je tomberai sur une fille qui adore le porno en animation 3D, mais la petite voix continuait de me dire “Tu y crois pas en ces études, au fond tu t’y es lancé  parce que tu cherches juste à tomber sur quelqu’un d’aussi tordu que toi”
J’adorerais cuisiner des trucs et faire la vaisselle à deux.
J’adorerais qu’elle m’attende une fois sur le lit, habillée comme Harley Quinn, Catwoman ou Jinx, alors que je ne m’y attendais pas.



C’est ça le hic. J’aime tellement être surpris et surprendre les gens que je me dit qu’il n’y a que quelqu’un “comme moi” qui me connaitrait assez pour me surprendre quand même. 
J’ai passé tellement de temps à regarder dans le vide moi aussi, à trouver un moyen de dire aux rares filles qui prenaient la peine de dire qu’elles s’intéressaient à moi que je place la barre trop haut, à trouver le moyen de dire à celles qui restaient malgré tout que c’était déjà trop tard.
Tu peux pas surprendre quelqu’un qui te le demande. Alors je demande rien. Je me ferme.

Je vais même parfois voir ailleurs pour évacuer tout ça, pour ne pas être lourd avec mes envies, coincé dans ma parodie de “Partenaire Particulier”.
Oui, c’est dégueulasse. Mais si tu ne me fais pas sentir que je suis le centre de ton monde, pourquoi je devrais faire de toi le centre du mien ? Pourquoi est-ce qu’on se fatigue, pourquoi tu t’acharnes ?
C’est toujours là que je deviens l’enfoiré de service qui préfère montrer qu’il s’en fout jusqu’à ce que la fille s’en aille d’elle même plutôt que de lui hurler dessus et prendre le risque qu’elle s’imagine ne pas avoir été suffisante. Tu es plus que suffisante, ma jolie, mais pas pour un mec comme moi.

“Une fille ne fait pas ça”
“Je suis pas une pute”
“Vas te trouver des plans-cul”
“J’ai pas le physique d'une Harley Quinn”

J’ai droit à ce genre de réponse, malgré le fait qu’il n’y ait que moi qui pourrait la voir et que je ne compte pas le raconter sur tout les toits, malgré le fait que je croyais être suffisamment en confiance pour avouer ces fantasmes.
Et au final je regrette encore de l’avoir dit.
Parce que je ne serais plus surpris, parce que au final je me rend compte qu’elle ne me connait pas, et parce que je me rend compte encore une fois de la différence et du temps que j’ai perdu mais surtout fait perdre à quelqu’un.

Je me dit avec ironie que je devrais chercher après une camgirl, ou une ex-prostituée. Qui sait ? L’ouverture d’esprit se trouve souvent chez celles qui ont compris comment se faire de l’argent facilement une fois son égo mit de côté. De toute façon j’ai jamais été de ces gars qui traitent les filles de salopes parce qu’elle envoient des photos d’elles nues à des mecs qui font tourner l’image par la suite.
Dans la foulée, j’adorerais me sentir moins seul avec mes fantasmes de webcam de couples, de fessées, de latex et de lipstick aux couleurs improbables.

Et puis je me dit que les femmes ne sont pas là pour satisfaire mes moindres désirs, mais mon seul vrai désir c’est d’avoir une relation où je ne suis pas un problème. Mais j’en deviens un, dès que je m’ennuie un peu trop longtemps.

Je suis incapable de cacher une attirance, et encore moins capable de cacher une déception. Si ça se lit pas sur mon visage, ça se ressent tôt ou tard, et je crois que c’est pour ça que je cherche une fille qui soit pareille au moins sur ça.

Je suis un véritable idiot de dire “Je ne ferais confiance qu’à mon égale” mais je préfère vraiment ce genre de relation plutôt que ces conneries de Dominant/Dominé et les Sugar Daddy à 10 centimes. En tout cas c’est ce que je me dis pour me rassurer. J’ai pas envie de dire ouvertement à une fille ce que je veux , j’ai pas envie qu’elle se plie à moi et j’ai pas envie de me sentir dominant.

J’ai envie de complicité, peut-être bien trop. Toujours de trop. Trop c’est mieux que rien, c’est mieux que pas assez.

7

9/9/16               Hornworms (larvae) -    Hawk Moths (adults)         

My man says they are a huge bug on my tomato , ME WHERE!

Has already eaten one tomato this size today was mad when it ate all the rest of the stalk and stood up, I had to sneek another one. So we will see in the morning how much it has ate!!!  Love the little hairy (claw) Feet!!!!

Class Insecta (Insects)
Order Lepidoptera (Butterflies and Moths)
Superfamily Bombycoidea (Silkworm, Sphinx, and Royal Moths)
Family Sphingidae (Sphinx Moths)
Other Common Names
Hawk Moths (adults)
Hornworms (larvae)
Synonyms and other taxonomic changes
Sphingidae Latreille, 1802
Explanation of Names
Sphingidae from the type genus Sphinx (Linnaeus), for the Egyptian Sphinx.
Common name “Hornworm” due to the stiff pointy dorsal extension near the end of the abdomen of most larvae.
Numbers
There are 124 described species found in America north of Mexico.(1)
Size
Wingspan 28-175 mm.
Identification
Adult - medium to very large. Body very robust; abdomen usually tapering to a sharp point. Wings usually narrow; forewing sharp-pointed or with an irregular outer margin. No ocelli or tympanal organs. Proboscis usually well developed, extremely long in some species that feed in flowers with deep calyxes. Antennae gradually thicken along length, then become narrower toward tip.
Larva - naked except for a few scattered hairs. Most have a prominent dorsal horn at the tip of abdomen (thus the name, hornworms).
Range
Throughout North America.
Season
Year round in the south
Food
Larvae feed both day and night on many kinds of woody and herbaceous plants.
Adults feed on nectar and some are important pollinators.
Life Cycle
Usually pupate in soil, though some form loose cocoons among leaf litter.
Remarks
Some are active only at night, others at twilight or dawn, and some, such as the clearwings (e.g. genus Hemaris - not to be confused with the Clearwing family, Sesiidae) feed on flower nectar during the day.
Some larvae (hornworms) do serious damage to crop plants (e.g. tomato, tobacco, potato). Hornworms are often attacked by braconid wasp parasitoids.

(t'es pas joignable).

« Votre correspondant n'est pas disponible pour le moment. »
« Veuillez laisser un message après le bip. »
« Bip. »
Un bip qui fait mal aux tympans. Un bip interminable. une absence interminable. des sanglots interminables.

« Salut, c'est moi. tu dois être occupé et je ne sais même pas pourquoi j'essaie encore de te joindre.
il y a encore cette connasse qui m'a répondu à ta place, elle dit la même chose sans arrêt. t'es pas joignable.
t'es pas joignable.
alors pourquoi j'essaie ?
ça me terrifie, ton silence, la voix de cette femme qui insiste pour me dire que tu veux plus de moi, ou que tu trouves tellement mieux.
ça me tétanise, je n'entends plus le bruit des tes pas à mes côtés. je ne croise plus ton regard au hasard.
t'es pas joignable.
et je coule, et je tombe, et je m'écorche les mains, l'âme et les genoux.
je te guette encore à travers les ruelles.
bordel, je ne sais plus ce que je fais. je ne sais à peine mon prénom quand je te débite six milles mots en même temps sur ton répondeur.
l'angoisse me fait trembler. elle me prend le cœur et m'arrache le souffle.
je me mords la joue pour ne pas craquer.
t'es pas joignable.
ça me crève. ça me renverse. ne déséquilibre pas tout, s'il te plait.
je perds le contrôle, tu sais.
j'ai attendu vingt-cinq secondes. vingt-cinq secondes à m'accrocher à l'espoir que tu prennes ton téléphone et que tu décroches. vingt-cinq secondes à planter mes dents dans ma lèvre en espérant entendre ta voix.
j'voulais te dire, que le sombre engloutit tout. que je craque, je perds de jour en jour mes capacités de passer au dessus de ça.
tu sais, j'aimerai lacérer chaque parcelle de peau qu'il me reste, déchirer, mettre en lambeaux. et foutre le feu à tout ça. foutre le feu à moi. et que j'crame putain ouais, comme je cramais sous tes doigts, comme je brûlais dans ton regard.
une sorte de muse calcinée aussi bien que déglinguée.
t'es pas joignable.
j'me déteste. à en vomir. j'aimerai gerber tous ces souvenirs casses-gueules, ces peurs stupides, ces obsessions, ces pulsions incontrôlables.
j'veux qu'tu t'casses putain, barre-toi d'ma tête. barre-toi de mon passé. tu te rends compte ce que je suis en train de faire ? j'suis en train de chialer sur un putain de répondeur. pleurer à cause de cette dame qui me répète que
t'es pas joignable.
je sais ça, j'ai saisis. pourquoi ils s'obstinent tous à me le rappeler, hein ?
t'es pas joignable.
t'es pas là.
est-ce que toi aussi tu comptes les jours ? est-ce que tu penses à moi ? est-ce que tu te demandes c'que je suis maintenant ?
est-ce que, est-ce que je suis encore dans tes contacts ou est-ce que tu m'as supprimé comme tu m'as balayé de ta vie ?
barre-toi. j'veux plus jamais t'appeler. j'veux plus jamais l'entendre me dire ce que je sais déjà.
fais-la taire.
je ne veux plus brûler. je ne veux plus oublier mon prénom. je ne veux plus t'attendre vingt-cinq secondes de plus. »

« Le numéro que vous avez composé n'est pas attribué. »

respiration irrégulière.

George C. Cox     Walt Whitman     1887


O my body! I dare not desert the likes of you in other men and women, nor the likes of the parts of you,
I believe the likes of you are to stand or fall with the likes of the soul, (and that they are the soul,)
I believe the likes of you shall stand or fall with my poems, and that they are poems,
Man’s, woman’s, child’s, youth’s, wife’s, husband’s, mother’s, father’s, young man’s, young woman’s poems;,
Head, neck, hair, ears, drop and tympan of the ears,
Eyes, eye-fringes, iris of the eye, eye-brows, and the waking or sleeping of the lids,
Mouth, tongue, lips, teeth, roof of the mouth, jaws, and the jaw-hinges,
Nose, nostrils of the nose, and the partition,
Cheeks, temples, forehead, chin, throat, back of the neck, neck-slue,
Strong shoulders, manly beard, scapula, hind-shoulders, and the ample side-round of the chest,
Upper-arm, arm-pit, elbow-socket, lower-arm, arm-sinews, arm-bones,
Wrist and wrist-joints, hand, palm, knuckles, thumb, fore-finger, finger-balls, finger-joints, finger-nails,
Broad breast-front, curling hair of the breast, breast-bone, breast-side,
Ribs, belly, back-bone, joints of the back-bone,
Hips, hip-sockets, hip-strength, inward and outward round, man-balls, man-root,
Strong set of thighs, well carrying the trunk above,
Leg-fibres, knee, knee-pan, upper-leg, under leg,
Ankles, instep, foot-ball, toes, toe-joints, the heel;
All attitudes, all the shapeliness, all the belongings of my or your body, or of any one’s body, male or female,
The lung-sponges, the stomach-sac, the bowels sweet and clean,
The brain in its folds inside the skull-frame,
Sympathies, heart-valves, palate-valves, sexuality, maternity,
Womanhood, and all that is a woman, and the man that comes from woman,
The womb, the teats, nipples, breast-milk, tears, laughter, weeping, love-looks, love-perturbations and risings,
The voice, articulation, language, whispering, shouting aloud,
Food, drink, pulse, digestion, sweat, sleep, walking, swimming,
Poise on the hips, leaping, reclining, embracing, arm-curving and tightening,
The continual changes of the flex of the mouth, and around the eyes,
The skin, the sun-burnt shade, freckles, hair,
The curious sympathy one feels, when feeling with the hand the naked meat of the body,
The circling rivers, the breath, and breathing it in and out,
The beauty of the waist, and thence of the hips, and thence downward toward the knees,
The thin red jellies within you, or within me, the bones, and the marrow in the bones,
The exquisite realization of health;
O I say these are not the parts and poems of the Body only, but of the soul,
O I say now these are the soul.

–Walt Whitman, “I Sing the Body Electric”  1867

hurrierez  asked:

IS DEAF HANA OKAY??? I WAS THINKING ABOUT HER ALL DAY,, WHAT IF ZENYATTA HELPED HER GET USED TO HER HEARING LIKE HOW HE HELP GENJI GET USED TO HIS BODY??? LIKE HE CALMED HER DOWN AND MEDITATED WITH HER AND HELPED HER WITH THE SILENCE SHE HAS TO GET USED TO??? *IS CRYING*

Deaf Hana is… figuring it out. Also I was thinking on this for a little bit and this happened so I hope it sort of answers your question. 

Someone stop me I’m so mean to Hana goodness.

Keep reading

anonymous asked:

head & neck mnemonics

CONTENTS PAGE HERE! 

- Head, neck and face (ENT and otolaryngology also included here)
Innervation of the tongue, palate, pharynx & larynx with mnemonic
Extrinsic muscles of the tongue
Lymphatic drainage of the tongue
Memorizing how to draw the nasal septum
How to draw the tympanic membrane
Parotid tumors mnemonic

- Neuroanatomy
Coronal section of the brain highlighting lentiform nucleus, caudate nucleus & internal capsule
Ventral and dorsal view of the brainstem highlighting cranial nerves (Diagrams only)
Amyotrophic lateral sclerosis
♥ Location of synthesis of neurotransmitters mnemonic
Embryological origin of brain mnemonics
Parasympathetic ganglia mnemonic
Fasciculus gracilis and cuneatus
Vestibular nerve, pathway and mnemonic for the receptors
Cochlear nerve, pathway and mnemonic
Spinal cord organization mnemonic
Cerebellum mnemonics
♥ Lateral medullary syndrome and lateral pontine syndrome mnemonic
♥ How to remember the difference between Wernicke’s area and Broca’s area

Nervous system origins mnemonic

For a Lost Daughter (Adult Faith AU): Part 12

Part 12 of For a Lost Daughter (Adult Faith AU) is below! 

Enjoy!

♡ Bonnie


Notes: this story takes place in an AU where an adult Faith comes back into Jamie and Claire’s lives around the time of Voyager. There are a few points at which I intentionally take some liberties with the dates and years on the canon timeline for sake of the story. 

Also, for this section in particular, it’s worth mentioning again that a lot of my “special powers of time travelers” stuff is based on nuggets Diana reveals/teases in The Space Between. 

General spoiler alerts for Dragonfly in Amber, Voyager, The Space Between, and more.

Catch up on the story so far

SECTION ONE, Daughter : Part 1 Part 2  Part 3

SECTION TWO, Fae: Part 4 Part 5 Part 6

SECTION THREE, Seeker : Part 7 Part 8 Part 9 Part 10

SECTION FOUR,  Faith: Part 11


Part 12 begins below the break 

Keep reading