tuele

Le meilleur du sexisme dans la chanson française [Culture du viol #2]

Vous avez peut-être récemment entendu parler d'Orelsan, de ses paroles aussi violentes que misogynes et du procès qu'il a gagné. Si je ne vais pas vous reparler du bonhomme et de ses chansons c'est d'abord parce que je pense pas pouvoir ajouter quelque chose en plus par rapport à tout ce qui s'est dit sur l'ensemble des pages féministes, et ensuite parce que j'aurais malgré ma bonne volonté du mal à trouver une vanne sur « Tu vas te faire Marie Trintigner ». En revanche, Orelsan n'est pas le premier à avoir eu l'idée d'écrire des chansons sexistes, et toute cette histoire m'a donné “envie” d'explorer la chanson en tant que vecteur supplémentaire du sexisme au quotidien.

Mise au point avant de commencer : si jamais vous me dites que c'est que de la chanson ou que les voies de l'art sont impénétrables ou ce genre de conneries, je vous préviens tout de suite, je m'en fous.

Mélissa : Julien Clerc


Si vous saviez à quel point cette chanson m'horripile à chaque fois que je l'entends à la radio ce qui arrive malheureusement assez souvent, cette chanson étant quand même plus ou moins un classique, le genre dont on connaît deux trois bribes sans vraiment en connaître les paroles.

Ben je vais vous les apprendre moi :

Mélissa métisse d'Ibiza vit toujours dévêtue

Dites jamais que je vous ai dit ça ou Mélissa me tue
Le matin derrière ses canisses A-Lors qu'elle est moitié
nue
Sur les murs devant chez Mélissa y'a tout plein d'inconnus

Je suis pas spécialiste de la question de l'oppression raciale, néanmoins je me demande si Julien Clerc aurait osé nous pondre ça sur l'air de la lettre à Elise :

Élodie la blonde de Neuilly, se promène toujours toute nue

Dites jamais que je vous ai dit ça ou Elodie me tue

Le matin derrière ses persiennes alors qu'elle est dévêtue

Devant le jardin d'Elodie y'a tout plein d'inconnus.

Donc je voudrais signaler à Julien Clerc qu'une métisse n'est pas une créature exotique aux mœurs étranges mais bien une femme.

“Descendez ça c'est défendu! Oh c'est indécent!”

En effet, oui.

Elle crie mais bien entendu personne ne descend

Euh…. du coup Julien… il y a ta copine qui est en train d'être regardée nue sans son consentement… tu pourrais peut-être faire autre chose que chanter une chanson à la mélodie joyeuse, là ? Genre….l'aider ? Dégager les connards de devant chez elle, allez voir la police… ? Non ?

Sous la soie de sa jupe fendue en zoom en gros plan

Tout un tas d'individus filment noirs et blancs
Mélissa, métisse d'Ibiza a des seins tous pointus
Dites jamais que je vous ai dit ça ou Mélissa me tue
“Descendez ça c'est défendu! Mater chez les gens”
Elle crie mais bien entendu y'a jamais d'agent

De mieux en mieux. Julien! Bouge toi!

Elle crie c'est du temps perdu personne ne l'entend

La police c'est tout des vendus dix ans qu'elle attend

Ah ok !!! En fait c'est une critique ultra-subtile de cette société sexiste où personne n'est là pour venir en aide aux femmes victimes de violence, battues, harcelées, agressées sexuellement, violées parce que tout le monde s'en fout ? Je rappelle en effet que la situation de Mélissa, à défaut d'être aussi joyeuse que dans la chanson est en fait assez souvent vraie.

Mélissa, métisse d'Ibiza a toujours sa vertu

Dites jamais que je vous ai dit ça ou Mélissa me tue

Effectivement, elle risquerait de mal prendre le fait que tu dévoiles toute sa vie intime depuis tout à l'heure oui.

Ouh! Matez ma métisse, ouh! Ma métisse est nue

Ouh! Matez ma métisse, ouh! Ma métisse est nue

Julien. La prochaine fois que tu as envie de montrer aux gens quelque chose de tout nu, tu te déshabilles et tu montres ta bite. Ou ce que tu veux d'autre de ton corps. Je m'en fous. T'as le droit. C'est à toi. Mélissa en revanche ne t'appartient pas.

Mélissa métisse d'Ibiza vit toujours dévêtue

Dites jamais que je vous ai dit ça je vous ai jamais vu
Le matin derrière ses canisses A-Lors je vends des longues
vues
Mais si jamais Mélissa sait ça là c'est moi qui vous tue

Ah ben c'est bête parce que j'ai prévu de tout lui dire. De toute façon, t'es déjà mort 40 fois auparavant dans la chanson donc je crains pas grand chose.

Non mais sérieusement, le délire là c'est que le mec de Mélissa qui est métisse aide des tocards à regarder sa copine nue et raconte sa vie intime à tout le monde contre sa volonté et que Julien Clerc en fait une chanson dansante. Bah oui. Bah voyons. Ben soyons fous. Je pense donc que cette chanson rentre entièrement dans ma série d'articles sur la culture du viol qu'il faudrait d'ailleurs que je commence à écrire un jour depuis le temps que j'en parle.

Keep reading

5

Here is my new variation Maddie (right) compared to the original Maddie (left)
New Maddie (right) was made in China. While the original Maddie (left) was made in Indonesia. The china made Maddie is lighter in complexion (like getting fairest Maddie). She also doesn’t have any glue in her head….. Yay!!!!! :)

One of the first things I noticed was her hair was completely straight and had no curls in it what so ever. Her lips are painted more full. And her eye shadow is much lighter in color that the original. Her hat, stand and stand clip are also a lighter & brighter purple aswell. Also the bottom tuel on her dress has more sparkles as well.

I much prefer the variation Maddie over the original Maddie.