toyots

La ville de la Reine

Bonjour !

Quoi de neuf, ben ça y est on est a Queenstown !

Après m’être procuré un nouvel objectif à Hokitika ( ce qui nous a fait attendre là bas quelques jours ), nous avons repris la route pour continuer notre descente de la côte Ouest.
Alors c’est beau hein toujours, mais on a vu de la neige sur des montagnes au fond donc on avale les kilomètres pour aller la rejoindre. La Toyot’ roule toujours nickel, on touche du bois.
On profite tout de meme pour faire quelques pauses aux jolis coins : un camping près d’un grand lac tiède ( bonjour les eaux thermales ). On en profite pour se rincer, le corps et les yeux. Le camping est blindé d’allemands de 18 ans qui se couchent à 20h. Du coup à 20h02 on se sent un peu seuls avec la Popo. On s’en va donc regarder les étoiles près du lac faire quelques photos et tester le nouvel objectif. La nuit tombée, une aurore australe ( merci Pierre-Eric pour la correction ) pointe le bout de son nez sur les poses longues de mon appareil. Bon en fait on crane bien avec ça mais à l’oeil nu on a vu que quelques légers filets de lumière mauves, en gros sans l’appareil on s’en serait pas rendu compte… Mais bon c’est beau quand meme. On travaille sur des meilleures prises de la bête, vous verrez ça bientot.
On quitte notre centre aéré allemand pour attaquer les glaciers de la cote Ouest.
Je vais faire simple : les glaciers nous ont déçus.
Non pas par l’activité en elle même, c’est toujours cool de se farcir 15 km de chemins rocheux de moyenne montagne en un aprem, ça remet les idées en place. Mais pendant toute notre randonnée, on s’est cru a coté d’Orly un vendredi soir : des nuages d’hélicos remplis de touristes tournaient au dessus de nos têtes. C’est ensuite, en lisant quelques panneaux d’indication qu’on a compris que la région favorise “l’exploration” du glacier par hélicoptère, car c’est soit disant le moyen le plus sûr et le plus simple d’y aller ( 400$ les 20 mins de vol, aller-retour ). Notre rando assez extrème a aboutit à une petite terrasse en bois, de laquelle on pouvait observer de plus près le glacier… Nous on voulait grimper sur la glace, tuer un ours polaire, faire une tente avec sa peau et redescendre en ski bordel !!!
Nan du coup pas moyen de s’approcher de la glace à moins de faire une expédition avec un guide a 300 dollz la demie journée, ben tant pis on garde nos thunes et on se tape notre retour de rando en pleurant dans le bordel du couloir aérien au dessus de nos têtes.
On en profite pour glisser un p’tit mot là dessus :
La Nouvelle-Zélande c’est magnifique, et ça se sait. C’est un pays blindé de touristes, voyageurs, campeurs. Les campings, aussi beaux les uns que les autres sont souvent remplis tous les soirs. Par conséquent, moultes entreprises se développent dans chaques villes du pays pour vendre la culture et la beauté de leur région de toutes les manières possibles. Mais les activités touristiques sont parfois en contradiction totale avec l’image qu’on a du pays, les nuées d’hélicoptères au glacier trahissent un tourisme friand de consommation rapide et facile des paysages, il en va de même pour les Jet boats, sorte de gros bateaux qui vont très vite en faisant un bordel du diable pour “visiter” les rivières des fiords, et j’en passe… La plupart des lieux assez originaux et non loins des routes principales par lesquels on passe sont saturés de touristes, faisant limitte la queue, bâton à selfie ou iPad en main pour prendre une photo du panorama. On sent aussi les locaux profiter de plus en plus de l’arrivée massive de voyageurs pour faire grimper les prix à tous les niveaux ( essence, nuits de campings…), voir même faire payer n’importe quoi : on a vu des campings vendre 10$ les 25 mégas d’internet, en 2015 oui.
Des fois on oublie un peu qu’on est dans ce pays sauvage et vierge qu’on avait immaginé avant de partir.
Donc voilà le slogan “100% PURE” de la Nouvelle-Zélande fait un peu plastique des fois.
Revenons à nos moutons.
Sortis de notre glacier Disneyland, on file vers un campement reculé en se tapant 20 bornes sur une route de graviers.
L’endroit est sympa, au bord d’une plage de galets ou les gens font des structures en bois flottés. On profite d’une éclaircie pour aller voir le soleil se coucher sur la plage, c’est là que la Pauline remarque la chaine de montagnes enneigées que nous longions depuis un bout de temps, enfin débarassée de ses nuages, léchée par les dernières lueurs du soir. Ca y est, on est plus très loin…
2 jours plus tard, nous y voilà. Queenstown. LA ville de montagne en NZ, notre but.
Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour nous rendre compte que cet endroit tient vraiment bien ses promesses : cette petite ville est la capitale de tous les sports de montagne. On remarque une compètition de VTT à peine entrés dans le centre, des magasins de rando, ski, snowboard, vtt partout. Des rues piétonnes ( ultra rare ici ), des jolis quartiers agréables, des cafés et restos à la pelle, des rues qui grouillent d’une population fluide et enthousiaste, des musiciens dans tous les coins… le tout à coté d’un immense lac reflétant les montagnes entourant la ville. On s’y sent vraiment bien. On est maintenant dans ce coin de paradis depuis 4 jours, on commence à chercher du travail pour profiter pleinement de la vie assez chère qui nous est à présent proposée, à sa juste valeur.
Revenez vite nous lire, les photos arrivent bientôt ;)

Bisous

Ul. Krańcowa: Wymusił pierwszeństwo, doprowadził do zderzenia. Jedna osoba trafiła do szpitala (zdjęcia)

Ul. Krańcowa: Wymusił pierwszeństwo, doprowadził do zderzenia. Jedna osoba trafiła do szpitala (zdjęcia)

W nocy z piątku na sobotę na skrzyżowaniu ul. Krańcowej z Drogą Męczenników Majdanka doszło do zderzenia dwóch aut. Jedna osoba trafiła do szpitala.

Do zdarzenia doszło kilka minut po północy na skrzyżowaniu ul. Krańcowej z Drogą Męczenników Majdanka. Kierujący toyotą, jadąc ul. Krańcową w kierunku al. Witosa nie ustąpił pierwszeństwa przejazdu kierującej renaultem, poruszającej się Drogą…

View On WordPress

Technology on Your Own Terms -- Net Neutrality, the Basics

Technology on Your Own Terms — Net Neutrality, the Basics

On behalf of the Weinberg Memorial Library and the Center for Teaching and Learning Excellence, we invite University of Scranton faculty and staff to the second of our Spring 2015 Technology On Your Own Terms (TOYOT) workshops.

Net Neutrality: The Basics

Monday, April 20, 2015, 12pm-1pm in Weinberg Memorial Library room 305. Presenter: George Aulisio, Public Services Librarian

Net Neutrality is a…

View On WordPress