toute une vie

J'ai besoin de solitude, j'ai besoin d'espace ; j'ai besoin d'air. J'ai si peu d'énergie. J'ai besoin d'être entourée de champs nus, de sentir mes jambes arpenter les routes ; besoin de sommeil et d'une vie tout animale. Mon cerveau est trop actif.
—  Virginia Woolf - Journal intégral (1915-1941)

« J'ai besoin de solitude, j'ai besoin d'espace ; j'ai besoin d'air. J'ai si peu d'énergie. J'ai besoin d'être entourée de champs nus, de sentir mes jambes arpenter les routes ; besoin de sommeil et d'une vie tout animale. Mon cerveau est trop actif. »

Virginia Woolf - Journal intégral (1915-1941)

“I need solitude, I need space; I need air. I have so little energy. I need to be surrounded with naked fields, to feel my legs measuring roads; need for sleep and for a quite animal life. My brain is too active.”

Mais tu vois moi jveux pas d'une vie comme tout le monde. Jveux pas d'une vie toute écrite, prisonnière du regard des autres, jveux pas d'une vie monotone, mariée, 2 ou 3 enfants, rentre le soir, fait la bouffe, le mari rentre, fatigué, pose son sac, embrasse sa femme, sans apprécié, puis s'assis sur le canapé. Jveux pas d'une vie déjà tracée, déjà décide a 15 piges. Jveux aimer. Jveux trouver la personne qui me fera vibrer, qui même a 60 ans me fera encore frissonner en rentrant dans la pièce où jme trouve. Jveux le grand amour, le vrai. Puis même si ça dur pas si longtemps, même si jme retrouve seule le jour de mes 20 ans. Jveux le connaître ce putain d'amour. Jveux qu'une personne trouve ce truc qu'il aime chez moi, mais qu'il ne sache même pas ce que c'est. C'est pas mes cheveux, ni mon sourire. C'est pas ma voix, ni mon regard de gamine. C'est abstrait, c'est l'étincelle. Jveux le lien de l'amour qui uni les cœurs, que tu sens quand tu vois ton âme-soeur. Tu sais, le truc qu'on parle dans les livres, la relation qui fait rêver. Jveux pas m'engager, jveux un truc simple, pas de prise de tête, une relation ambiguë au regard des autres, mais nous on se comprendra. Jveux que les gens disent “ attends ils sont encore ensemble? Mais ils se sont disputés hier!” Et qu'ils répondent “ ouai mais eux c'est comme ça, ils se hurlent qu'ils se détestent mais au fond ils veulent pas avouer qu'ils s'aiment” Parce que enfaite si on l'avoue, ya plus de jeu, plus de désir, plus d'attirance, la personne est acquise. Si on se dit qu'on se déteste avec des yeux pleins d'amour, tout est gagné. Jveux vivre ma jeunesse avec une ou plusieurs personnes. Jveux des soirées au coin du feu où on a besoin de rien, parce ba je sais pas, c'est l'instinct. Jveux regarder les étoiles en rigolant avec 2, 3 imbéciles. Jveux rencontrer des gens bien, drôles, un peu con, mais avec un coeur gros comme ma maison. Des gens qui jugent pas, à qui, quand jleur raconte une expérience honteuse rigole et me dise “ mais c'est genial! ” jveux des gens à qui jdise une idée folle et qu'au lieu de ne pas y croire, me dise les yeux remplis d'espoir “ t'attends quoi pour qu'on le fasse? Aller dépêche le temps est compté”. Jveux croiser la route de plusieurs rêveurs, parce que je sais que je les suivrais. Jveux rencontrer des rêveurs qui espèrent encore plus que moi et qui m'emporteront dans leur vieille voiture pourrie, mais qu'est la seule qui pic des 250 km/h sur l'A6. Des gens que qui jpeux compter, qui seront toujours la même quand je pète un plomb. Parce que moi jsuis un peu bancale tsais. Jveux partir sur un coup de tête, un sac à dos, et sortir par la fenêtre. Jveux dégager à 5h du mat alors que tout le monde dors, les fous rire alors qu'on doit pas faire de bruits. Les larmes au yeux et les crampes au ventre parce qu'on a trop rigolé. Jveux oser, faire des défis à la con, comme croiser un gars ronchon et lui baisser le pantalon. Jveux jouer au jeu de la bouteille et embrasser le premier imbecile qui vienne. Jveux fumer nimporte quoi sans penser au conséquences, on verra plus tard. Ouî voilà, ma vie, jveux que se soit un éternel “ on verra plus tard, pour l'instant je vis”

“J'ai connu un homme qui a donné vingt ans de sa vie à une étourdie, qui lui a tout sacrifié, ses amitiés, son travail, la décence même de sa vie, et qui reconnut un soir qu'il ne l'avait jamais aimée. Il s'ennuyait, voilà tout, il s’ennuyait comme la plupart des gens. Il s'était donc créé de toutes pièces une vie de complications et de drames. Il faut que quelque chose arrive, voilà l'explication de la plupart des engagements humains. Il faut que quelque chose arrive, même la servitude sans amour, même la guerre, ou la mort.”


La chute, Albert Camus

Pardon mais regardez comme mon bb est fit à 54 ans passés et après un nombre incalculable d’échecs de toutes sortes !!

@salutmapoulecestmanu @riennemaffecte il n’y a probablement que nous trois que ça intéresse, donc c’est cadeau pour vous

Il raconte qu'il est venue à Paris trois jours, qu'il n'est pas reparti. Il a demandé à un garçon de café combien de temps on attendait une femme à Paris? La réponse la séduit: parfois une heure, parfois toute une vie.
—  Virginie Reisz

Quand on me parle de justesse historique pour justifier l’absence de personnages féminins.

Quand en ce moment tout s’enchaine et que je suis un peu beaucoup perdue

MV (et moi aussi) :

Quand le rôdeur (ou le mage, ou le paladin, ou la sorcière, etc…) freine le début de la campagne parce qu’il sait pas quoi prendre comme familier, compagnon animal, ou autre sidekick.