toptweet

558

élections des délégués (poème didactique)

du titre au sujet tout dans ce poème est très républicain :

c'est le collège et au début de l'année on dit

c'est l'élection des délégués

dans toutes les classes c'est l'élection des délégués

ce sont donc les élections des délégués (titre de ce poème) et la première année

scrupuleusement les enfants mettent dans l'urne le nom

des camarades présentés

on dit vraiment « les camarades »

on peut faire aussi passer les votes de chacun en bout de table

il y a des pratiques selon la disposition des tables, les humeurs professorales

la première année on vote

et même si ce n'est pas le bonhomme bien bonhomme

ou la fille sympa qui passe, bon, voilà, l’exercice est pris au sérieux

mais les années suivantes, c'est difficile

et moi je me souviens

que je mettais des blagues sur les papiers

ou que je pliais en tout petit pour finalement rien y écrire

et pleins d'autres faisaient ça, on faisait même des privates blagues

et pendant qu'un gus au tableau lisait

les bêtises des petits papiers, les autres pouffent ou se fâchent ou attendent

il y a le jeu et pas le jeu

une fois j'ai mis une blague qui n'a fait rire que moi comme c'est encore parfois le cas d'ailleurs, de la même manière que certains comportements que j'ai personne ne les comprend ou de la même manière que certains gestes que je peux avoir au quotidien personne ne les comprend ou de la même que certains mots que j'utilise – et parfois n'importe comment – personne ne les comprend, c'est mon petit trésor, ma personnalité peut-être, ou peut-être ma seule puissance d'agir (je reste bras ballant d'un vers aussi inepte)

c’est du jeu ou c’est pas du jeu

le professeur dit des choses comme : un peu de sérieux

ça sera pour toute l'année, le délégué vous aidera dans vos problèmes

avec les adultes, le professeur dit des choses sensées comme ça

ou s'il est un peu coco, il pouffera aussi mais professionnellement

avec la distance que les adultes peuvent avoir sur les choses

la distance des encyclopédies sur la nature

avec un main dans la poche arrière de son blue jean levis strauss


et puis ça se passe

on a rigolé et c'est un jour de plus et on rigolera

à balancer des boulettes de gomme, à regarder les bergeronnettes sur les bancs en métal vert, à essayer d'exister même s'il y a bien peu de place là parce qu’on est trop occupé à détester l'avenir qui sort de la bouche des adultes

finalement il y a deux délégués et deux suppléants

on ne sait pas pour quoi mais tout le monde est content autour

ces élèves ont été sérieux

très bon choix de délégué

les élèves ont bien rigolé

les élèves ne sont pas hyper dupes parce qu’en fait, bon

ouais

(m’envoyer un mail pour cette partie du poème qui se destinait à être un peu trop didactique)


c'est triste les adultes

ils ont toujours des solutions