thomas yeats

Okies. I have decided that I’m finished these (for now of course 😉); I’m going to be working on other projects and such.
I love these so much and so loved doing them.

I also adore this show, when I love something I have to draw it/paint it. It’s just, well, me, and how I work.

And to answer any incoming questions, no, none of them are for sale. I’m very sorry, it would be too difficult to part with them; it’s my little collection 😊.

And please like/retweet this video for Kristin? I’ll love you forever https://twitter.com/silentkw1/status/881146724085116929

18 Famous Literary First Lines Perfectly Paired With Rap Lyrics

This is amazing and from mentalfloss.

1. ERNEST HEMINGWAY/WALE

He was an old man who fished alone in a skiff
With an impending mixtape that only seems like a myth
(The Old Man and The Sea and “New Soul”)

2. WILLIAM BUTLER YEATS/RUN-D.M.C.

Turning and turning in the widening gyre
I won’t stop rockin’ till I retire
(“The Second Coming” and “King of Rock”)

3. SAMUEL TAYLOR COLERIDGE/J. COLE

In Xanadu did Kubla Khan
Pay dues like a hair salon
(“Kubla Khan”and “The Last Stretch”)

4. FOUNDING FATHERS/EARL SWEATSHIRT

We hold these truths to be self-evident
Say hi to the Ritalin regiment
(“Declaration of Independence” and “Pigions”)

5. GERTRUDE STEIN/CAM’RON

Rose is a rose is a rose is a rose
Sorta like drano…you know how the game goes
(“Sacred Emily” and “Spend the Night”)

6. JANE AUSTEN/BLACK COBAIN

It is a truth universally acknowledged
That a single man in possession of a good fortune must be in want of a wife
I’m in your head like a mnemonic device
(Pride and Prejudice and “Busy Now”)

7. LEO TOLSTOY/CAM’RON

All happy families are alike
Each unhappy family is unhappy in its own way
Drinking sake on a Suzuki, we in Osaka Bay
(Anna Karenina and “Down and Out”)

8. GEORGE ORWELL/KENDRICK LAMAR

It was a bright, cold day in April, and the clocks were striking thirteen
And if you hard then wreck your car and walk up to my crime scene
(1984 and “Ignorance is Bliss”)

9. ROBERT FROST/2PAC

Whose woods these are I think I know
Creep with me through that immortal flow
(“Stopping by Woods on a Snowy Evening” and “Thug Passion”)

10. VIRGINIA WOOLF/WALE

Mrs. Dalloway said she would buy the flowers herself
Fall in love with defeat, throw my endeavors on the shelf
(Mrs. Dalloway and “The Artistic Integrity”)

11. ALLEN GINSBERG/2PAC

I saw the best minds of my generation
Destroyed by madness, starving hysterical naked
See me and hope I’m intoxicated or slightly faded
(“Howl” and “Ain’t Hard 2 Find”)

12. EMILY DICKINSON/WALE

Because I could not stop for death, he kindly stopped for me
In the face of adversity, I prepared a verse to see
(“Because I Could Not Stop for Death” and “DC or Nothing”)

13. WILLIAM SHAKESPEARE/J. COLE

If music be the food of love, play on
At dinner with Hov, hoping that he pass the baton
(Twelfth Night and “Beautiful Bliss”)

14. DYLAN THOMAS/ACE HOOD

Do not go gentle into that good night
Tell by your handbag that boy don’t do you right
(“Do Not Go Gentle Into That Good Night” and “Body 2 Body”)

15. CHARLES DICKENS/SCHOOLBOY Q

It was the best of times, it was the worst of times
Daylight saving times all the time on this block of mines
(A Tale of Two Cities and “Live Again”)

16. LEWIS CARROLL/KENDRICK LAMAR

Twas brillig and the slythy toves
Wayne told me that, and that’s just how it goes
(“Jabberwocky” and “Michael Jordan”)

17. WILLIAM BLAKE/LIL WAYNE

Tyger tyger burning bright, in the forests of the night
I’m off the hook like cordless phones, my identity so right
(“The Tyger” and “My Weezy”)

18. WALT WHITMAN/BIG SEAN

O captain, my captain, our fearful trip is done
Rolling in more green than a hole in one
(“Oh Captain! My Captain!” and “Life Should Go On”)

 

 

10

1. Des garçons et des filles qui ne sont ancrés politiquement ni à gauche ni à droite, mais ailleurs, et qui se battent pour valoriser l’enracinement dans sa propre tradition*, un monde pluriel, avec des populations, des langues, des identités, des cultures différentes, et contre l’égalité et le nivellement, les monocultures du cerveau, le cosmopolitisme progressiste, la massification américanoïde, l’uniformisation entropique…

* Traditio dérive du verbe tradere, composé du verbe dare (« donner ») et du préfixe trans-, qui indique l’action de donner, de passer quelque chose à quelqu’un, de livrer, de confier et même de transmettre ou de léguer. La tradition est donc un ensemble de valeurs, d’usages, de rites, de connaissances, de pratiques et d’institutions qui traversent le temps et se transmettent d’une génération à une autre.

2. Une jeunesse ontologiquement révolutionnaire qui réinvestit la rue, et dont la culture est celle des idées qui deviennent actions (Pound) par une contestation globale de l’état actuel des choses, de la gérontocratie et de la canaille rouge. (Photo via Zentropista.)

3. Des néofascistes qui ont pris la décision* de s’engager du côté du clan, pour former une communauté organique de destin, holistique et vitale ; une aristocratie à l’esprit spartiate, frugal et guerrier, basée sur l’éthique de l’honneur et la fidélité à soi-même. Souvent sous le symbole païen christianisable de la croix celtique, typique de l’Europe occidentale. (Photo via nihilophany.)

* En latin, decido dérive de de caedo, expression qui suggère l’idée de couper et de séparer. Donc décider signifie choisir qui être, se donner une forme et donner une forme au monde, être son propre créateur. Ce qui passe par la séparation d’avec l’ennemi, le troupeau.

4. Des garçons et des filles qui redécouvrent leur corps et le mettent à l’épreuve, et dont le message passe à travers une construction bio-politique de soi, via des pratiques corporelles typiques : tatouage*, art martial, cinghiamattanza, perçues comme exaltation de la tribu et incarnation de l’esprit – en tuant le bourgeois qui est en soi et qui nous pousse vers la dimension la plus amorphe et anesthésiée de l’existence. (Photo via operationwerewolfhq.)

* Du tahitien tatau, qui signifie « marquer avec des signes », « écrire sur son corps ».

5. Des étudiants ou pas qui envisagent la culture comme l’autre visage de l’action dans le Janus bicéphale appelé authenticité. Pour qui les livres d’Ezra Pound, d’Evola, de William Butler Yeats, de Thomas Eliot, de Robert Brasillach, de Drieu, de Céline… sont comme les piliers de l’édifice politique tout entier (alors que « les rouges ne lisent pas »). (Photo [détail] via Emmakarrera.) 

6. Des écologistes non conformes et lumineux* qui respirent avec la nature et le cosmos, qui donnent vie à une mystique de la terre, soutenant la marche en forêt qui conquiert et l’alpinisme héroïque. (Photo via 54-north.)

* Dans le sens étymologique, la lumière a affaire avec le lucus, le bois sacré.

7. Des militants qui exigent d’eux-mêmes style*, force, maintien. À la fois sculpteurs et blocs de marbre, sujets et objets d’une œuvre grandiose d’autocréation. La construction d’une figure saine, solaire, bien droite comme un menhir, comme un sceptre royal, comme une épée : voilà l’objectif d’une anthropo-technique positive, active et stylée. (Photo [détail] via polemostasis.)

* Du latin stylus, petit scalpel qui servait aux Anciens à écrire sur des tablettes de cire, voire du grec stylos (« colonne ») et styo (« je me dresse »), sens phallique, paternel, de ce qui à l’évidence est fécondateur et créateur. Sens de la droiture, du dos bien droit, de l’homme vertical.

8. Des turbodynamistes* pour qui la violence exhibée, théâtrale et donc provocatrice, métaphorique, résumée dans le slogan « Nel dubbio mena » (« Dans le doute, cogne »), est moins dangereuse que certaines émissions de télévision qui mettent en scène le Grand Guignol dirigé par le regard bovin d’ex-maoïstes auto-investis du droit de faire la morale au monde…

* « Contre votre anxiété, vos airbags et vos murs bien isolés, nous glorifions les sutures et l’orthopédie, les premiers soins et la chirurgie maxillo-faciale car nous avons besoin de fractures pour flirter avec les infirmières. » (6e point du Manifeste du turbodynamisme.)

9. Des hommes et des femmes considérés comme des « unités impériales », à la fois complémentaires et d’une dignité égale. Les deux pôles, masculin et féminin, sont unis entre eux sous le signe de la différence, l’un des axes porteurs du pluriversum qui échappe à toute homologation, à l’opposé du gender comme facteur de post-sexualité.

10. (Photo via polemostasis.)

D’après Adriano Scianca, CasaPound, une terrible beauté est née ! (2012).