this is for pri

hiboutchoux  asked:

Ce serait cool que l'Ifop ou un autre institut fasse un sondage sur les abstentionistes en leur demandant pourquoi ils n'ont pas voté. Je vois que beaucoup de jeunes qui travaillent ou étudient dans une ville différente de celle de leur domicile "officiel" ne peuvent pas voter car ils n'ont pas pu rentrer chez eux ou s'y sont pris trop tard pour les procurations. Je pense que y'a pas mal de choses à améliorer pour faciliter l'accès au vote, surtout chez les 18-25 ans.

Oui, en effet. Plutôt que de râler sur l’abstention, voir d’où elle vient et pourquoi.

Avec lui, c'est venu lentement, sans que je m'en rende compte… Je le croisais, je le regardais à peine, rien ne me portais vers lui. Et un matin, j'ai compris. Compris que sa présence était devenue un baume, que son absence était une brûlure. Un matin, à force de l'avoir à mes côtés, j'ai pris conscience que je ne serais plus capable de me passer de lui.
—  Philipe besson
I love Lance and all but..

What if he gets a cut that turns into scar on his face. He puts so much time and care into his appearance, it’d devastate him.

Now imagine Lotor kidnapped Lance, pried on his insecurities about being the 7th wheel. Lotor praises Lance, makes him feel special, gains a little trust from Lance. Than the rest of Voltron comes to save Lance, and how does Lotor show his anger when they start to get too close?

He damages what matters most to Lance (cough other than Voltron and his family cough cough) and cuts his face. Preferably over an eye so he’s partly blind in hopes of damaging his ability to be a sharpshooter, and damaging his fragile ego.

Imagine how hurt, betrayed, and useless Lance feels after this. How can he be apart of Voltron, how can he been the team sharp shooter if he’s missing part of his vision.

synoir  asked:

Fred Weasley x Rowena Ravenclaw (you said any generation) *_*

Fred clutched his head tightly in his hands and willed it to stop spinning. The pain and dizziness were overwhelming him and he groaned. 

“Who are you?” A sharp voice spoke from somewhere above him, but Fred was in too much pain to look up. He felt as if a wall had fallen on him…. 

He gasped as memories flooded his mind. He had been fighting and Percy had been joking and then… the last thing he remembered was a young, tightly smiling face, coming toward him and now he was here. 

“Oh!” the voice was suddenly softer, closer, “You’re injured! Let me help you.” she gently pried his hands away from his face and Fred blinked as he looked into the face he had seen in the picture right before the wall had… he shook his head to stop the thought and gasped aloud in pain. “Don’t move so!” The command was back in her voice. 

Fred let out a weak chuckle, “You aren’t used to playing nurse, are you?” 

The woman narrowed her eyes at him, they were a dark blue that bordered on black. “What makes you say that?” 

“Well, usually when someone is injured, the nurse doesn’t bark orders at them.” 

The woman flushed and Fred grinned, conveniently forgetting Poppy Pomfrey had often ordered him about whenever he entered her domain. 

“Well no, usually Helga tends to any injuries, but that doesn’t mean I can’t care for you!” Her voice rang out and Fred winced. “Oh, sorry.” she waved her wand over him, and Fred instantly felt like his old self again. 

He sighed with the relief that comes from being free of pain, “I could kiss you.” he said and she blushed again. He winked, “I didn’t catch your name before, love. I can’t really thank you properly without knowing your name.” 

She smiled and held out a hand, which Fred kissed. “Rowena.” She said as his eyes widened, “Rowena Ravenclaw.” 

T'embrasses mal, on dirait que tu vas me bouffer le visage.“
"Peine à jouir.”
“Gougnafière.
— 

Vous avez déjà reçu mon témoignage mais j'ai pris conscience de choses et je voulais les partager ^^. J'étais en couple avec une fille, c'était mon premier amour, j'étais amoureuse, je suis restée deux mois avec elle. Mes amies m'ont ouvert les yeux et aidé à rompre, je savais que je n'étais pas le problème même si parfois j'en doutais. J'ai rompu avec elle il y a un peu plus d'un an. J'ai eu une autre copine malsaine avec qui j'ai rompu très vite. J'espère trouver un jour une femme saine qui souhaite une relation bienveillante. 

Première citation : C'était le soir où l'on s'est mise ensemble. Elle savait mon inexpérience vu que j'ai pris conscience de mon homosexualité tard. Elle s'est ensuite excusée mais après elle ne s'excusait plus.

Deuxième citation : mon silence. On avait eu un rapport, j'avais mal. Elle s'est mouillée les doigts à l'eau froide et me les mises dans mon vagin pour me soulager. J'étais tétanisée. Elle ne m'a jamais demandé mon avis. Elle n'avait pas à mettre ses doigts. Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle ne m'a pas donné un gant de toilettes d'eau froide. 

Troisième citation : Je lui ai parlé de mon problème hormonal et de mes médicaments qui pouvaient freiner ma libido. Au début, j'essayais de la rassurer quand elle m'a sorti ça un jour spontanément. J'ai pris conscience qu'avec votre page sa remarque n'était pas normale malgré ma médication. Je n'avais pas d'expériences et elle si. Je la faisais jouir et elle non. Une question d'ego qui ne devrait pas exister quand on aime vraiment une personne.

Quatrième citation : elle utilisait des mots compliqués pour m'insulter. Gougnafière veut dire bonne à rien. Elle utilisait ses mots-là et m'appelait “petite bite” et d'autres surnoms joyeux. Je ne faisais jamais rien de bien et elle me critiquait tout le temps. J'aurais plus sourire chez sa pote, mon manteau n'était pas beau… Elle mimait de me frapper et m'étrangler. Elle savait que j'avais subi de la violence physique et psychologique lors de mon enfance et adolescence. Quand je lui parlais de mon mal-être, elle me disait que c'était de l'humour. Un jour énervée, elle m'a assurée qu'à force elle ne dirait plus rien et irait voir ailleurs.

anonymous asked:

Je pleure par intermittence depuis hier soir, parce que Le Pen est passée au premier tour, et a même fini première dans les DOM :c En plus avec tous ces gens (surtout les Méluchistes) qui disent qu'ils n'iront pas voter, j'ai vraiment une boule au ventre. Je m'en suis pris plein la figure parce j'étais pro-Hamon en plus. J'en peux plus !

On est là, on est là, y a Tumblr, y  a un film Kaamelott bientôt, on va s’en tirer 

‪Le patient de la chambre d'accoté à une trachéotomie. Ça siffle quand il respire, il s'étouffe presque.

J'ai une migraine depuis que je suis remontée en chambre (depuis midi et demi). J'ai pas droit à de l'Ibuporfène parce que ça fait saigner. Et c'est que là pour dormir qu'elles ce sont dit que le système D poche de glace pouvait marcher.

J'ai mal à la gorge et la cicatrice me tire…

Et comme je viens d'avoir une anesthésie générale j'ai droit à rien pour dormir. Juste 2 Tramadol et un Doliprane que j'ai pris y a 2 heures mais ni l'un ni l'autre ne m'on soulager…

Tu sends comment ma nuit vas être putain de longue ?!

P.S: Je vous passe le dîner que j'ai mis 2h à manger, ni la petite larmichette dans le coin de l'œil quand je pus enfin boire mais juste une gorgée m'a fait passer l'envie pendant 30 bonnes minutes de recommencer. Je suis une bonne malade hein ?! En vrai je vous fais chier là parce que sinon les IDE me jèterais par la fenêtre

Seule conviction acquise dans cette campagne : Benoît Hamon est un type bien. Ce sont les circonstances qui étaient dégueulasses. Ces mêmes circonstances qui font que si je n'ai pas voté pour lui, je respecte ce qu'il a fait. Je le respecte encore plus que lui a pris ses responsabilités face au FN. Contrairement à mon candidat. Je n'ai pas voté Mélenchon pour ça. Pour cette haine, ce bashing, ce refus de prendre ses responsabilités.

On négocie avec le libéralisme. On ne négocie pas avec la haine. Point barre.

Alors qu'ils ne viennent pas me dire, tous, “c'est la faute des hamonistes”. Oui, ils ont voté par conviction. Comme les Insoumis.

Les Insoumis qui disaient “ne croyez plus au vote utile, ne votez pas Macron”. Et qui se plaignent aujourd'hui de l'absence de vote utile des hamonistes. Alors que eux-mêmes ne sont pas foutus de voter utile contre LePen, alors que l'enjeu est 100, 1000 fois plus grave…

Bref, bis repetita…

Je me rend compte que je m'excuse beaucoup. Et parfois je me dis que ça peut être pris comme des paroles en l'air. Comme si je disais “oui bon, me saoule pas, j'te fais des excuses déjà donc à toi de faire l'effort de me supporter”. Mais c'est pas ça du tout. Quand je fais une erreur auprès de quelqu'un qui compte, j'ai envie de me fracasser le crâne contre un mur, de m'insulter de tout les noms devant le mirroir. Parce que je le mérite. Parce que vu le mal que je fais ce serait bien que j'en reçoive aussi.

anonymous asked:

Pour l'anon qui a fondu en larmes là, courage! Je fais partie de la population "privilégiée" mais je voterai pas le Pen et j'ai déjà pris mes dispositions pour m'impliquer dans les associations, dans les mouvements sociaux et tant tout ce qui pourrait permettre d'aider les gens qui seraient persécutés par la montée de l'autre facho. Si jamais ça tourne mal, y'en aura plein des comme moi et je te jure, on les laissera pas faire!!

8

Kamuirequested by @allenswalkers​ 

“I pay my respects with a smile when killing. Regardless of how their life was, it’s appropriate to send them off with a smile, so they can die soundly. You could even say that, I intend to kill when I’m smiling.“ 

bts as friends you bring to the gay club

jin: he’s the dd. holds your hair back when ur puking. listens to u whine about not having a gf. somehow gets someone’s number while you aren’t looking. doesn’t rub it in. makes sure you drink plenty of water before going to sleep.

yoongi: buys the first round of drinks. disappears and leaves you alone by the bar. comes back after an hour with dirty patches on the knees of his pants. says he was ‘in the bathroom’.

hoseok: forces you out onto the dance floor with him and immediately ditches you when he spots a hot guy. spends the rest of the night in the vip area making out with said guy. 

namjoon: it’s his first time at a gay club. really adamant as your Straight Ally Friend that he supports you. seems overwhelmed at first but he goes home at the end of the night with the dude u know from gsa.

taehyung: covered in glitter. dancing on poles like a go-go boy by the end of the night. loses his shoes after 15 minutes. spills his drink on your new dress and runs away giggling before u can cuss him out. ditches u to go get dick. (but brings u breakfast and pain relievers the next morning to make up for it)

jimin: IMMEDIATELY surrounded by hot dudes. gets free drinks the entire night. red faced and white girl wasted from the second he walks through the door. shamelessly flirts with everyone but bounces at the end of the night like ‘lmao sorry i have a bf :))’

jungkook: a pure innocent baby gay it’s also his first time in a gay club. takes to it like a fucking fish to water. gets adopted by all the old gays and drag queens. calls himself a twunk the whole night. takes his shirt off and runs to the dance floor when they play his fave song. by 2am ur shoving him into an uber and hoping for the best. (he texts you the next day asking you why there’s a new contact in his phone that just says ‘new sugar daddy 😘🤑💋🍾’)