the-baron-of-beef

Guinessthésie, ou l'enjaillage de Beagle en famille.

Cambridge, UK, Le 3 novembre 2013

Mes chers enfants du Soleil, mes cailles du Nord, mes sucres d'Outre-Atlantique,

J'avais déjà il y a quelques semaines étalé ma félicité avec un respect infini de votre homesickness éventuelle, en vous racontant la visite de ma génitrice. Et bien, croyez-le ou nous, je remets ça, en annonçant avec trompettes et cerfs-volants que j'ai reçu dans mon humble et humide demeure ma cousine et mon bro dans leurs habits de lumière (= leurs pulls, féfroi ici.).


Et ils avaient faim. Et ils avaient soif. Et pas que de connaissances sur la sublime et historiquement fascinante ville de Cambridge. Cette petite visite, bien trop courte, qui a laissé mon petit coeur non seulement brisé mais aussi enrobé de gras, a donc été l'occasion, outre me rouler dans un océan d'amour, de réévaluer quelques lieux évoqués dans des articles précédents.


Lorsque la Marinade pointa le bout de ses naseaux, le choix fut celui de la simplicité et de la non-distancité. Et oui, Sophie et moi ayant enjoyé un cocktail de snobs au milieu des statues du musée d'archéologie grâce à big-boss-Patricia, nous avons rejoint la zine-cou assez tard et le désir de burger nous mena droit au Regal. Je vous ai déjà parlé du Regal, dont j'avais une connaissance assez superficielle, et je dois dire que mon avis a changé. Au-delà des fauteuils et des miroirs kitchs de ce pub gigantesque, qui me plaisent toujours autant, j'ai pu constater par moi-même que damn, c'est vraiment un méga top interstellaire rapport qualité-prix, et c'est quand même aussi un club gratuit et ça fait du bien là où ça passe. Alors bien entendu, la musique c'est NRJmusiconly-alike, et la faune et la flore sont plus proches du Queen que de [insère ici le nom d'un club swag à Paris, moi j'en connais pas], mais quand boule veut bouger, le Good Lord sait bien qu'il est difficile de l'en empêcher. Autrement, Estefania et Sophie m'ont fait découvrir Fez, et ça,comme boîte, c'est top du slip, parce que tu peux danser sur la musique de Ghost buster, Sean Paul, Martin Solveig et du metal à la suite. Et ça, c'est chouettos.
Bref, le Regal est au top, alors on y est revenus, encore et encore, mais surtout pour manger, parce que Fabien, il préfère le poulet tikka à Rihanna.

Ci-dessus la joie dans ton bedon

Tant qu'on parle poulet tikka, le Fab fut traumatisée par la disparition de la version de celui-ci que proposait le Baron of Beef et un peu déçu par le burger, mais le pub reste fort cool, à mon humble avis, notamment les pâtes chicken chorizo, madre mia, bon je m'arrête là parce qu'aujourd'hui je jeûne et c'est assez dur comme ça.

L'occasion pour Marina de manger typique :).

Next step, le dimanche soir, après une journée shopping bien nécessaire à mes pauvres francolocalisés privés de Primark, ainsi qu'un petit re-passage au Regal (le Mexican iced tea, les mecs, le Mexican iced tea… Tequila Despe limo dans nos coeurs - et ne me demandez pas pourquoi “iced tea”, moi aussi ça me tracasse cette histoire), on est allés à ce pub incontournablement famous qu'est The Eagle (cf article des pubs), dans l'une des bien jolies petites salles, qui te donne l'impression d'être à la maison. C'est ici qu'est née la sacrosainte fusion du Beagle, i.e. le burger du Eagle. Oui, on est fiers de nous. Vraisemblablement, il est très bon, alors courez petits lapins, courez ! La nourriture est moins donnée qu'ailleurs, mais plus élaborée on dirait, même qu'ils cuisinent DES LEGUMES (“ooooooooooooh” dans l'assemblée). Le lendemain, j'y ai pris un fish'n'chips, et croyez-moi les enfants, ils ne se moquent pas du monde là-bas, le truc fait juste la taille d'un oreiller. Mais l'important, l'essentiel, l'orgasme extatique intergalactique, c'est le Desert sharer. Apparemment, je suis celle de nous quatre dont il a le plus touché les cordes sensibles, mais sérieux les gars, c'est une tuerie: gauffre belge, fraises, coulis et boules de glace, avec un brownie bien sticky… Madre mia #2.

Ouais, je sais, ça a pas l'air super beau comme ça, mais regardez ! Il y a des tomates !

Bon allez, sinon, je jure, on s'est promenés, on a visité des colleges, et on a même eu du soleil…! La preuve en images:

Halloween approchant, le marché était full of pumpkins !

Un petit saut à Emmanuel college

Bisous bisous,

Cordialement,

Froggytia

anonymous asked:

What's your beef with Lucifer?

“Baldur, Baron Samedi, Ganesh, Odin, Mercury, Zau Shen, etc.” Coyote held up on finger for each name and the etcetera. “Elysian Fields Hotel, April 22, 2010. All dead.”