taux de change

Taureau ♉

Les démons sont présents, et je sais pas dessiner, mes dessins c'est les mots. Mais j'aimerais vous dessinera scène de ce soir dans le manque, putain.. et les démons qui danse autour.. entre l'alcool, la saloperie, le tabac… ces trois choses que je fuis, à la seule force mental, et c'est dure. Mais j'ai des grandes jambes endurantes. Je les aurais à la longue. Je suis comme David et sa fronde.

Je veux mailler, plus jamais bailler | j'ai déchargé les lourdes caisses | j'ai négocié des taux d'changes | j'ai les deux pouvoirs. Toujours dégouté devant le miroir.

Dans la nuit t'inquiète

Trotinette comme fantômette

Gille est pompette

Vais-je donc lui mettre ?

Je sais pas, peut être.

Il faut que je rappel cet homme faut qu'on joue au taureau, j'suis en manque de fake-love j'ai besoin d'ses caresses. Ooh, damné une fois, mes initiales c'est BD j'ai le droit de faire des images. La vie serai si simple si j'avais une flûte magique comme MC Fioti, le verbe d'MC Solar, les verres de Gainsbard, ok c'était facile je me barre darre-darre sur le traîneau du père Fouettard. Le traîneau du père Fouettard ?? un traîneau d'taureaux, évidemment.

Taureau, taureau, lâche la pression,

Taureau, taureau, chacun sa passion

Bae, le game sur un oriental,

Au pays des vaches sacrée 🤣😚

Un androgyne comme ils en fond

Aha, taureau, taureau

taureau taureau

J'ai quatre cent quatre vingt trois nuances d'humeur par jour, et je m'endors facilement. À plus tard, dans la nuit, car je me réveil facilement, et mon surréalisme à moi, c'est entre deux sommeil. À t'a'l'h.

10

Le Cambodge, où comment retrouver une paix auditive.
La capitale Phnom-Penh, qui mêle temples traditionnels, buildings et anciennes maisons coloniales.
Les tuktuk men les plus drôles d'Asie, qui sont multi casquettes, du moyen de transport à la revente de stupéfiants avec une gestuelle assez équivoque.
Un pays tellement avant-gardiste qu'on paie le trois quart du temps en dollars (pour nous préparer au taux de change Trumpien).
Des gens qui sourient (oui comme disent les gens qui se moquent des humanitaires occidentaux en Asie) sans demander de l'argent en retour!
Pourtant il n'y avait pas vraiment de quoi sourire quand on visite la prison s21 en plein centre-ville. D'après nos cours d'histoire, on a tendance à penser qu'il n'y a eu qu'un grand méchant au 20ème siècle (un monsieur avec une toute petite moustache assez centrée), mais en fait l'histoire du Cambodge nous prouve le contraire.
Les Khmers rouges ayant pris le pouvoir au nom du communisme (à leur tête Pol Pot),¼ de la population fut exterminée entre 1975 et 1979.
Pourquoi?
Parce que ces gens étaient jugés comme ennemis du régime : les partisans du précédent gouvernement, les étrangers (pas d'Internet à l'époque alors quelques européens en ont aussi été victimes en allant au Cambodge), les expatriés rentrés au pays et jugés suspects, les étudiants, les médecins, les professeurs, les artistes… Le simple fait de porter des lunettes ou d’avoir les ongles propres signifiait qu’on était intellectuel (on en connaît et ça n'est pas une preuve de QI élevé ^^). On a eu droit à toutes les salles de tortures. C'est juste inimaginable autant de créativité dans le vilain. Ci-joint la liste des règles de vie de la prison. On vous passe les détails même s'il y a tellement de choses à dire.
Bon on a aussi eu de très grosses palpitations cardiaques en croyant assister à un attentat du balcon de notre hostel… Tout ça pour un feu d'artifice à quelques mètres de nous.
Place à la détente, on a trouvé le manneken pis local, et robin s'est remis au sport devant le Mékong et le Tonle Sap (pour la culture fluviale).
👮👓