t'aimer

T'sais moi je n'suis pas grand chose,
juste une fille un peu bancale,
avec un sourire permanent,
une ado qui rigole fort,
qui prend tout avec humour,
une humaine réparée comme on peut,
un peu nostalgique parfois.
J'suis pas grand chose,
mais j'peux t'aimer,
et ça, ça dépasse tout.
J'aimerais que tu puisses m'entendre, le soir, quand mon corps ne trouve pas le sommeil et quand chaque parcelle de moi crie ton nom. J'aimerais que tu puisses comprendre tout ça, et que tu saches que ce n'est pas parce que j'ai disparu de ta vie que tu as disparu de la mienne. Ce n'est pas parce que je t'ai laissé continuer que j'ai cessé de t'aimer. J'aimerais que tu puisses entendre mes cris silencieux, mes je t'aime qui volent en poussière et mon amour pour toi qui vole en éclats
—  Cookhed (k)

Et tu sais y'a des filles comme ça qui se prennent la tête sur tout, qui réfléchissent beaucoup trop et qui ont peur des choses qui paraissent les plus simples ou évidentes. Y'a ces filles complètement paumées, et trop connes et trop naïves, qui sont juste terrassées par le manque qui se trouve au fond d'elles. Tu vois ces filles qui rentre dans la vie des gens et qui font en sorte de laisser des traces, oui laisser des traces parce qu'elles finiront par se barrer. Elle vont se réveiller un matin avec l'impression que leur tête va exploser d'avoir trop penser et sur une impulsion débile elles vont décider de tout arrêter. Pas parce qu'elles ne ressentent plus rien, ou parce qu'elles en ont marre, juste parce qu'il y a un petit truc qui a tout déréglé, et qui les a fait fuir. Elles sont craintives, et elles sont destructrices, elles font du mal, et elle en sont conscientes, et le pire, c'est que ça les déchire encore plus que si elles étaient restées.

Mais voilà, ces filles elles suivent leur instinct, et on sait à quel point il est mauvais parfois, tout le temps. Il fait faire les mauvais choix, en fait ces filles sont des mauvais choix. Au départ on les croit douces et caractérielles à le fois, puis plus on creuse son chemin dans leur petite âme, moins on comprend ce qu'il se passe. Et le pire c'est qu'on voudrait les aider, mais c'est impossible, pas vrai ? Souvent on tente tout, on se donne complètement, mais elles montrent rien, aucun signe qu'on sert à quelque chose dans leur putain de tristesse maladive, alors on lâche prise, on abandonne, et ça soulage, mais ça crève à la fois. Et pourtant, on sert, rien que quand on leur parle, on les fais rire, on entame timidement des conversation sur leur problèmes, quand on parle de sois un peu, on les aide, elles montrent rien pourtant, elles sont toujours là, à se plaindre, et ça nous démunit. On se sent impuissant, inutile. Et pourtant.

Puis elle s'attache ces filles, elle s'attache vraiment, quand elles aime, crois moi c'est pour de vrai, et elle sont capables de faire croire le contraire au moment de leur départ croyant que ça te fera moins mal. Elles vont te dire qu'elles pensaient t'aimer, mais qu'elles se sont tromper, elles vont te dire qu'elles avaient besoin d'affection et qu'elles se sont rabattus sur la seule personne capables de leur en donner. Et malheureusement le plus souvent une des personnes les plus chères à leurs yeux. Elles vont te faire avaler ces mensonges, pour que tu les détestes, pour que tu les oublis plus vite, elles croit avoir la solution ces filles, mais elles sont le problème. Pourtant je le sais qu'elles s'attachent, et qu'elles aiment, oui elles aiment maladroitement, et de travers, mais elles aiment.

Le truc, c'est que ces filles, elles supportent pas qu'on puisse s'attacher à elles, elles supportent pas mais en plus de ça elles comprennent pas. Bah oui, elle se déteste, alors comment quelqu'un pourrait faire pour les apprécier rien qu'un peu. Alors elles ont pas confiance, et ça les embrouille, et ça leur fait peur, et elle se disent que c'est pas vrai, ou alors elles se disent que c'est vrai mais que tu te rendras compte bien trop tard qu'on ne peut pas aimer ce genre de fille. Alors, ces filles, elles vont partir, au moindre signe d'affection elles vont prendre peur, et elles finiront par partir si elles sont trop sûre.

Je crois que ces filles elles ont besoin du doute, elles ont besoin de ne pas être sur, elles ont besoin de quelqu'un qui se méfie d'elles, autant qu'elles se méfient de tout et surtout d'elles-mêmes.

Putain mais ces filles elles sont bien trop connes.

Elles vont te laisser tranquille pendant quelque temps, mais elles t'oublieront pas, elles n'oublieront jamais ce qu'elles t'ont fait. Et le jour où elle supporteront plus, elles reviendront avec un long texte maladroit et désordonné, qui doit probablement rien vouloir dire, mais juste remplis de vérité. Parce qu'elles voudront forcément qu'à un moment donné, tu saches tout. Elles attendront, peut être deux jours, peut être trois mois, ou peut être dix ans, mais tu sauras la vérité.

Et elles vont se rabaisser, et se mettre en victime, alors que se sont elles qui font des victimes.

Alors à ce moment là, ces filles, elles voudront pas forcément que tu les pardonnes, ni même que tu acceptes ce qu'elles ont fait, elle ne t'obligeront pas à répondre, mais ce qu'elles aimeraient, c'est juste que tu comprennes, que tu les comprennes.

Elles voudraient que tu comprennes qu'elles savent ce qu'elles ont fait, et qu'elles savent ce qu'elles sont, et qu'elles sont désolées.

Puis aussi, ces filles, elles auraient voulus que tu les crois quand elles te disaient qu'elles étaient bancales, et instables, et ces filles, quand elles ont décider de partir, fallait juste les rassurer et leur dire que ça allait aller, leur laisser un peu d'espace, mais de pas les laisser.

Ces filles là, elles te répéteront jamais assez qu'elles sont désolées.

©letempsnaimerajamais

C'est fou ce que je peux t'aimer
Ce que je peux t'aimer des fois
Des fois, je voudrais crier
Car je n'ai jamais aimé
Jamais aimé comme ça
Ça je peux te le jurer
Si jamais tu partais
Partais et me quittais
Me quittais pour toujours
C'est sûr que j'en mourrais
Que j'en mourrais d'amour
Mon Amour, mon Amour…
—  Edith Piaf
Elles pourront t'emmener là où t'as jamais été, te donner tout ce dont t'as toujours rêvé, elles pourront être n'importe qui, faire n'importe quoi mais crois moi, elles ne pourront jamais t'aimer comme moi.
—  Cookhed (k)

- Tu vas me laisser t'aimer, bordel! Je sais que rien n'a été facile pour toi, mais moi je ne suis pas les autres et puis je t'interdis de penser qu'on est tous les mêmes. Moi je t'aime, tu comprends ça? Je t'aime vraiment. Je t'aime pour ce que tu es, tes coups de gueules, tes sautes d'humeurs, ta fragilité, ta sensibilité, ta vulgarité quand tu es en colère, j'aime ton air de petite fille quand tu te sens mal à l'aise et plus très sûre de toi.
J'aime tout chez toi. Je te trouve belle même au réveil, décoiffée. Quand ton maquillage a coulé parce que tes yeux ont pleuré. Je t'aime tout autant bien habillé qu'en pyjama parce que c'est toi. C'est toi tout simplement, sans tabou, sans artifices, naturelle et tellement entière.
Tu es d'une simplicité incroyable. Ton franc parler, tes manières, ta façon de te comporter comme un bonhomme parfois, tu me fais rire. Tout ça me fait craquer. T'es un phénomène à toi toute seule.
Alors tu vas arrêter de te dévaloriser et de penser que tu es une mauvaise personne, parce que c'est pas vrai. Ceux qui pensent ou on pensé ça, c'est qu'ils n'ont rien compris sur toi.
Moi je te prends avec tes qualités mais aussi tes défauts. Et tout tes défauts je vais en faire une force.
J'sais pas ce que tu m'as fait, et à vrai dire je ne veux pas le savoir. Je ne peux plus me passer de toi aujourd'hui. Comme je t'ai dit , j'ai laissé ma fierté et mon ego de côté car ma seule fierté aujourd'hui c'est de marcher à tes côtés.
T'es plus toute seule maintenant, je suis là.
Et tu vois, c'est con, mais je vais te dire un truc.
Moi aussi j'ai peur, j'ai peur qu'un jour tu m'abandonnes, j'ai peur de te perdre car malgré ce que tu puisses penser tu es la plus belle chose qui me soit arrivée depuis tant d'années.
[E.G]
@noemna

J'en ai Rêvé /Once Upon a Dream
The Sleeping Beauty( French Version)
J'en ai Rêvé /Once Upon a Dream

Mon amour je t'ai vu au beau milieu d'un rêve
Mon amour un aussi rêve est un présage d'amour
Refusons tous deux que nos lendemain soient mornes et gris
Nous attendrons l'heure de notre bonheur
Toi ma destinée, je saurais t'aimer 
J'en ai rêvé
La-la la-la, lalalalala…
Nous attendrons de notre bonheur 
Toi ma destinée, je saurais t'aimer
Tu l'as rêvé

Je te souhaite tout le bonheur du monde.
Je te souhaite de trouver quelqu'un qui saura t'aimer, qui supportera tes sautes d'humeurs, qui sera là à n'importe quel moment. Quelqu'un qui aimera tout de toi, à commencer par toutes les choses qui te rendent fier, en passant par celles qui te laissent indifférent et pour finir avec celles que tu détestes.
Quelqu'un qui ne t'abandonnera jamais, peut importe combien les choses peuvent se compliquer. Quelqu'un qui ne t'oubliera jamais, en qui tu resteras ancré.
Je te souhaite de trouver quelqu'un qui saura t'aimer, de la façon dont je l'ai toujours fait.
—  Cookhed (k)
Ne regrette pas de t'être battue pour lui, même si lui ne s'est pas donné la peine de le faire alors qu'il prétendait t'aimer. Ce n'est en aucun cas ta faute si il est parti et ce peu importe ce qu'il peut dire. Tu as tout fais, tout pardonné. Alors s'il te plaît, ne t'en veux pas de l'avoir laissé partir, pour une fois. Je pense sincèrement qu'il ne retrouvera aucune autre fille qui réussira à lui offrir ce que tu lui offrais, à lui pardonner ce que tu lui as pardonné et tout ce qui s'en suit. Il regrettera, et finira par revenir quand il se rendra compte que tu étais la seule.
Tu es mon ivresse, ma maladresse et toutes mes prouesses.
Tu es ma Lune, la rancune et toute ma fortune. Tu es mon Soleil de vermeil, de mille feux tu m'émerveilles.
Telle une âme esseulée, à jamais je ne cesserai de t'aimer.
—  psychosefbw
C'est vrai qu'il ne s'est pas passé grand chose entre nous, trois fois rien même. Mais moi, il m'a suffit d'un sourire pour t'aimer. Ton regard m'a touchée, en plein dans le mil. 
Et tu sais, pour une fois, j'aimerais que ça marche. J'aime toujours dans le vide, pour m'y jeter par la suite. Alors voilà, j'en ai marre de souffrir, j'ai besoin de quelqu'un qui m'aimerait.
J'suis là, assise sur mon lit, en regardant dans l'vide. Mon téléphone est posé à côté de moi, j'attends que tu m'appelles, que tu m'envoies un message. Je t'attends, alors que toi tu ne penses sûrement pas à moi. Je t'avoue que je trouve ça pathétique moi aussi.. Mais qu'est-ce que tu veux que je fasses? Tout ce que je fais me ramène à toi. T'es constamment dans mes pensées, t'es absent mais partout à la fois. Je rêverai de pouvoir te sortir de ma tête quelques instants. J'aimerais réussir à arrêter de faire semblant de ne pas t'aimer alors qu'au fond, je sais très bien que c'est le cas. Comment tu fais toi, pour ne jamais avoir envie de me voir ou d'entendre ma voix? Comment tu fais pour t'amuser et penser à autre chose qu'à moi?
Dis-moi que pour toi aussi, la page ne veut pas se tourner. Dis-moi que toi aussi tu m'aimes mais que tu ne veux pas l'avouer.