sulfurique

Parfois, dire ce qu'on a dans l'cœur c'est comme nous demander de plonger dans de l'acide sulfurique : parfois nous confier est une chose impossible. Et puis un jour, y a cette personne qui sort de l'ordinaire, cette personne qui écoute vraiment, sans juger, cette personne qui nous regarde avec un regard bienveillant, et là, on le sait. On sait que les choses vont changer. On ne sait pas ce qu'on va devenir mais on sait qu'on va changer.

J'ai couru… J'ai couru jusqu'à sentir tous mes muscles brûler, jusqu'à sentir dans mes veines de l'acide sulfurique à la place du sang. Puis, j'ai couru encore… Pour oublier, pour t'oublier. 
—  Fight club