sujet

anonymous asked:

Je suis en PLS depuis 5 minutes tellement ce dernier chapitre était bien écrit (ce qui est en soit assez dérangeant considérant la… teneur du chapitre en question). Du coup un grand bravo pour ton talent d'écriture, parce que vraiment wow, c'était chargé en émotions !!

Aww, merci Nonny, contente que ça t’aie plu en dépit du… sujet, disons.

La suite arrive ce soir, normalement !

John Arderne De arte phisicali et de cirurgia.  Angleterre. 1425.


“ Par un paradoxe qu'elle partage avec le sexe, la merde s'entoure d'un silence qu'on méconnaît si on le mesure à l'aune des discours qu'elle suscite. Qui croirait en effet que, sur cet objet d'opprobre, les hommes se soient inlassablement montrés bavards, au point qu'il ne fut absent ni de leurs divinités primitives, ni des croyances qui les animeraient encore lorsqu'ils auraient cru tuer en eux le barbare ? Qui croirait par exemple que, pour une banale histoire d'excréments, la sainte église catholique ait frôlé le schisme ? Mais gare à la dérision : l'obscène ne gît pas là où on croit, lorsque la merde est aussi cet objet dont le maître monnaie l'amour de ses sujets…”

 Dominique LaporteHistoire De La Merde ” 1978…

Quand, tard le soir, je commence à envisager mon sujet de thèse sous une nouvelle perspective...

… et que j'en viens à avoir envie de lire les livres qu'elle a lus, voir les films qu'elle a vus, et écouter la même musique qu'elle.

Quand je lis dans son journal un passage où elle bitche sur les relations homosexuelles de certains écrivains de sa connaissance.

Et quand je me rends compte que je suis quand même tombée très bas.

  • Jack: non
  • Marty: D'accord, donc je me demandais si c'était censé être une blague parce que ce n'était pas une chose drôle à dire dans un vestiaire comme un homme hommosexuel pourrait prendre offense à cela parce que vous connaissez le séminaire d'inclusion que nous avions de pré-saison au sujet de parler dans le vestiaire alors ce n'est pas comme si je disais que d'avoir un petit ami était quelque chose de drôle ou-
J'aimerais m'en foutre. Vraiment. En avoir rien à faire du regard des gens, de ce qu'ils disent sur moi, de ce qu'ils pensent de moi, j'adorerais ignorer leurs remarques, leur mépris et leur bêtise. Ils me font pitié mais je n'arrive pas à ne pas écouter ce qu'ils peuvent bien raconter. C'est peut-être une pulsion auto-destructrice, de pas pouvoir s'empêcher d'entendre ce que les autres sortent comme merde à son sujet. J'en sais rien, tout ce que je sais c'est que j'voudrais bien être à la place de ceux qui vivent leur vie et qui s'en foutent du reste, j'les envie beaucoup. J'aimerais bien avoir la force d'envoyer valser tous ces regards sur moi. Mais j'suis bien trop fragile pour ça.
Translation Time!
  • Jack & Marty's Conversation in French (From Check Please! Junior Year #15 - Dinner at Marty’s?)
  • Jack: « Au sujet du souper… »
  • Marty : « Non-non-non-aucune chance, gamin! Si t’es en train d’essayer d’échapper le souper encore une fois, je ne veux pas l’entendre! »
  • Jack: « Je me demandais si j'pourrais amener mon copain. »
  • Marty : « Hah? …Uh, c’est une blague ça? »
  • Jack : « Non. »
  • Marty « Oh. Vraiment? T’as un copain? »
  • Jack : « Oui. »
  • Marty : « Oh. Alors je me suis demandé si c’était une blague parce que ce n’était pas quelque chose drôle à dire dans les vestiaires un homme homosexuel pourrait s’offenser de ça parce que t’sais le panel d’inclusion de présaison à propos des plaisanteries de vestiaire alors je ne voulais surtout pas dire qu’avoir un copain c’était quelque chose drôle ou… »
  • Jack : « Non, non, non, c’est bon. »
  • Marty : « Bien sûr, Jack, tu n'avais même pas besoin de demander. »
  • Jack : « Ok. Je voulais vérifier, tu sais. »
  • Marty : « J’ai hâte de lui rencontrer! Et j’ai hâte qu’il rencontre toute l’équipe! »
  • Jack : « Merci, Marty. »
  • Marty : « Bien sûr! Hah, j’ai pris un peu de cette tarte que t’as amené et ma femme a dit, oh la- le partenaire de Jack est vraiment le bon. »
  • I had to translate ASAP because I am a huge nerd- please correct my mistakes, and go read the update if you haven't yet! So good!

J’étais en train de me dire que le samedi soir n’est pas forcément le moment idéal pour écrire mes paragraphes d’économie européenne sur les crises ukrainienne et syrienne mais en même temps, y a-t-il vraiment un moment idéal pour faire ça ?

Les gens ont besoin d'extérioriser leurs sentiments, alors ils pleurent, ou bien ils crient, ou alors ils écrivent. Parfois les trois en même temps. Quelques fois, ils ont besoin d'être entendus et souhaitent que que quelqu'un tombe sur leur douleur mais la plupart du temps, ils cachent au maximum leurs blessures pour éviter les “pourquoi”; de toute façon ils répondraient que ça va. Mais, la vérité, c'est que lorsqu'on leur demande des explications, ils évitent le sujet parce que dans le fond ils ne savent pas ce qui ne va pas. Moi, je dirais un peu tout. La routine, les gens, les sentiments. Ce trop-plein d'émotions. Ils fuient l'interrogatoire tandis que la mélancolie déambule dans les rues en les rattrapant. La musique dans les oreilles; la nuit leur est tombé dessus. Un peu comme l'amour, un peu comme la mort. Dans la vie tout le monde finit déçu.
—  lespiquresaines
Je me suis souvent demandé comment j'aborderai le sujet du harcèlement de rue avec mon fils de 7 ans. Et bien tout simplement au moment où il en est témoin !
Deux mecs dans une voiture m'ont envoyé des bisous et j'ai râlé. Mon fils était avec moi et m'a posé plein de questions… Et bien c'était compliqué à aborder. J'ai trouvé la comparaison parfaite. Je lui ai dit
- Tu te souviens quand les filles de ton école ont dit qu'elles t'aimaient bien parce que tu ne les embêtais pas comme les autres garçons ?
- Oui !
- Que font les autres garçons pour embêter les filles ?
- Ils leur soulèvent les jupes, les attrapent et leur disent des choses pas gentille.
- Et bien c'est pareil dans la rue !
- Donc des grands garçons embêtent des grandes filles ?
- Oui, c'est !
- Bah c'est pas très intelligent ! Moi je joue à attraper les filles que quand on joue au chat parce que, là, elles sont d'accord ! Sinon elles ne sont pas d'accord et ça les embête ! Mais pourquoi il y a des adultes qui ne comprennent pas ça ?!
Mon fils de 7 ans qui a tout compris au respect et au consentement !
Pour vous situer, je suis des cours du soir et pendant mon cours de psycho, le professeur commence à dire “toutes les femmes veulent des hommes forts, protecteur et jaloux mais elles n'acceptent pas que …” Là, je me suis levée, je ne l'ai même pas laissé terminer sa phrase, j'ai demandé “vous pouvez nous citer des noms ? qui sont toutes ces femmes ? je ne les connais pas.”
Changement de sujet !
Bonne nuit tout le monde :)