sujet

Quand sur le même post, dans le groupe facebook de la colo, s’entremêlent 3 sujets différents et que c’est un BORDEL sans nom...
REBLOG SI TU SAIS PLUS FAIRE UNE DIVISION A LA MAIN ET QUE DU COUP APRES LA PROCHAINE ZOMBIE APOCALYPSE TU POURRAS PAS ETRE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES.

C’est un peu le sujet en ce moment. Franchement si internet explose je sais rien faire, je ne sais pas ou sont les endroits, je ne sais pas construire des machins, je ne sais pas faire du feu avec des cailloux, je ne sais pas faire pousser des fleurs, je ne sais pas remettre une courroie de vélo, d’ailleurs je ne sais pas faire de vélo bisous.

youtube

La Cigarette (Suite en Blanc) Répétition - Mathilde Froustey ♡

Pourquoi il faut à tout prix optimiser les "objets" de vos emails

On oublie souvent que la plupart des règles traditionnelles du copywriting restent applicables pour l'email (comme pour la plupart des nouveaux media liés à l'internet). Pour l'écriture web, les bonnes pratiques ont évolué mais beaucoup de “basiques” sont en effet restés les mêmes qu'autrefois. Tout ne doit pas toujours changer ! En voici un bon exemple. 

Qu'est-ce qu'un “titre” pour vous, l'envoyeur d'emails ?

De façon générale, le “titre” produit la première impression chez votre cible. C'est la première chose qu'elle voit, c'est l'élément qui capte son attention.

Bien sûr, sa forme peut changer avec le format. Dans un communiqué de presse, le titre serait le paragraphe principal, sur un site ce serait la homepage, etc. Mais sur un email ? Vous vous en doutez : ce sont les champs “De la part de” et “Objet”. 

L'une des bases : vendre le produit dans son titre

Dans une fameuse publicité parue dans un journal  dans les années 60-70, David Ogilvy écrivait la chose suivante :

En moyenne, le titre est lu cinq fois plus que le corps de texte. Il s'ensuit que si vous ne vendez pas votre produit dans le titre, vous avez perdu 80% de votre argent. C'est pourquoi les titres conçus par Ogilvy & Mather incluent le nom de la marque et la promesse.

Ce que cela signifie pour vos campagnes emailing 

Beaucoup de choses peuvent être dites sur les diverses façons d'écrire un bon titre. Nous en reparlerons plus tard. Mais si vous aviez une seule question à vous poser avant d'envoyer une campagne emailing, ce serait la suivante : “Ai-je bien vendu mon produit dans le titre ? Les champs "De la part de” et “Objet” fournissent-ils bien le maximum de renseignements possible ?“

En jetant juste un oeil sur les champs "De la part de” et “Objet”, le destinataire devrait pouvoir répondre aux questions classiques :

  • Qui ?
  • Quoi ?
  • Pourquoi ?
  • Comment ?
  • Et peut-être “quand ?” et “où ?”, si c'est approprié.

À quoi ressemble donc un titre optimisé ?

Prenons un exemple : jetez un oeil à ces titres d'emails, envoyés par Hubspot:

  • Le champ “De la part de” est optimisé : vous savez qui vous parle et c'est vraiment un “qui” puisque c'est le nom d'une personne. En prenant cette liste dans sa globalité, vous réaliserez que les choses sont faites de façon à ce que le lecteur puisse identifier Hubspot. Dans 80% des emails, le nom de la marque est suggéré ou écrit noir sur blanc.  
  • Dans le “Objet” aussi : vous savez de quoi il s'agit. Parfois, c'est même mis en avant avec des crochets “[XXXX]”. Cela fournit un “quand” dans la mesure où l'on produit un bel effet d'annonce. Le mot “new” est une sorte de cerise sur le gateau, il appuie le moment présent : c'est “MAINTENANT !”. On sait de façon implicite comment procéder, et l'on sait que ce sera immédiat. On comprend très bien que l'on peut télécharger la chose ou s'y inscrire en quelques clics.  

En d'autres termes : leurs titres vendent le produit. Même si vous n'ouvrez pas l'email, vous savez ce que vous avez manqué et vous savez qu'il aurait été très facile d'en bénéficier. Vous savez que Hubspot produit beaucoup de de contenus et le fait de recevoir des emails de plusieurs employés vous donne quasiment l'impression d'appartenir à leur boîte !

En conclusion : concentrez-vous sur les titres !

Vérifiez et demandez-vous toujours si vous appliquez bien la recommandation d'Ogilvy pour vos emails. C'est vieux et simple mais si efficace ! Le titre est LA chose qui doit à tout prix être optimisée. Vous ne vous adressez pas qu'à ceux qui daignent lire vos emails. Il faut toucher les 80% qui ne liront pas “tout”.

À la lumière de ce que sont les taux d'ouverture aujourd'hui (autour de 20% en moyenne), le conseil d'Ogilvy apparait comme très judicieux ! Ce chiffre reflète en effet bien ce qu'il énonce…

À part cela, vous comprenez à présent encore plus pourquoi Mailjet fait tout pour que les emails arrivent bien jusqu'à la boîte de réception !

6ème-Sq4 Le jardin d'Eden

L’homme dans le jardin d’Eden.

Dieu créa le jardin « en Eden, à l’Orient » l.3-4 (Orient = Est).

En hébreu (=langue ancienne, parlée en Israël), « eden » signifie « steppe, désert ». Un jardin en Eden est donc extraordinaire car d’habitude, rien ne pousse dans le désert.

Dans le texte, nous ne savons pas quel est le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. L’imaginaire populaire a souvent pensé qu’il s’agissait d’une pomme.

« Iahvé Elohim donna un ordre à l’homme. » Les fonctions dans la phrase.

1 – Je cherche le verbe conjugué. —–> donna

2 - « Qui est-ce qui donna ? » ——-> Iahvé Elohim (le sujet du verbe)

3 – Il donna quoi/qui ? ——–> un ordre ( complément d’objet direct du verbe)

4 – Il donna un ordre à qui ? —-> à l’homme (complément d’objet indirect)

Vendredi 06 janvier Lire, comprendre et apprendre la leçon p.316 + ex. 1 p.317 (au brouillon)