sublimes lunes

Bien sûr que je suis heureuse pour toi. T’as une jolie façon de parler d’elle, et elle sera peut-être celle qui comblera le vide en toi. Elle est vraiment parfaite, tu me l’as dit, et en lisant tes mots j’ai pu deviner le sourire qui s’affichait sur ta tête. J’espère qu’elle fera palpiter ton coeur, qu’elle guérira ta douleur, que tu lui offriras des fleurs et qu’elle sera ton âme soeur. Tu m’as demandé pourquoi j’avais mal. La vérité c’est que je me sens vidée. T’es arrivé et j’ai soudainement eu le sentiment de vraiment vivre, vraiment exister. J’suis passée par tous les sentiments et pourtant, je t’aime toujours autant. J’aime chaque partie de toi, j’écoute les mots que tu dis et ceux que tu ne dis pas, ton existence me redonne foi en ce monde qui me déçoit. J’ai toujours voulu être à ta hauteur, je me suis amusée à lire dans ton coeur mais j’ai toujours été peinée de ne jamais trouver mon nom à l’intérieur. C’est difficile parce que tu donnes un sens à tout ce qui est inutile. T’illumines les rues assombries, tu sublimes la lune chaque nuit et t’ensoleilles les jours de pluie. Tu la regardes comme je te regarde et je donnerai tellement pour avoir cette chance. Tout me paraît vide, tout me semble amer. J’y arrive pas, je te jure, je me relève pas.. Mais je suis heureuse pour toi, alors ne t’inquiète pas pour moi.