soshi in japan

Makura no sōshi 枕草子

Extraits des “Notes de chevet” de Sei Shōnagon 清少納言 (~965-1025 ?)

61 - Choses sans valeur

Un grand bateau, à sec dans une baie, à marée basse.
Le temps qu'une femme dont la chevelure est courte met à se peigner après avoir ôté ses faux cheveux.
Un grand arbre renversé par le vent et couché sur le sol, les racines en l'air.
Le dos du lutteur qui se retire après avoir été battu.
Un homme sans grande autorité qui réprimande un serviteur.
Un vieillard qui découvre sa chevelure.
Une femme s'est fâchée à propos de quelque bagatelle, puis est allée se cacher. Elle pensait que son mari ne manquerait pas de se précipiter à sa recherche ; mais il ne s'inquiète pas tant qu'elle l'avait espéré, il se conduit d'une façon blessante à son égard. Cependant, comme elle ne peut, hélas ! rester toujours dehors, elle quitte d'elle-même sa retraite, et revient à la maison. […]

Illustration du texte 61 :  Yamaguchi Soken (Sojun) 山口素絢 (1759 - 1818).

84 - Choses qui sont éloignées, bien que proches

Les fêtes dans les environs du Palais.
Les relations entre des frères et des sœurs, ou des parents, qui ne s'aiment pas.
Le chemin qui serpente dans la montagne de Kurama.
L'intervalle entre le dernier du douzième mois et le premier jour de l'an.

Illustration du texte 84 : Tokuriki Tomikichirō 徳力富吉郎 (1902-2000).

119 - Les étoiles

Les Pléiades. L'étoile du Bouvier (1). L'étoile du matin. L'étoile du soir.
Si seulement il n'y avait pas d'étoiles filantes, ce serait encore mieux (2). 

Notes :
(1) Dans sa poésie, recueillie dans le Kokinshū
古今集, Ariwara no Narihira 在原業平 (825-880)  fait allusion à la tisserande de la légende chinoise (une étoile), qui séparée du bouvier, son époux (une autre étoile), ne lui est réunie que le septième soir du septième mois ; cette nuit-là, de célestes pies, se plaçant côte à côte, forment un point qui permet au bouvier de traverser la “rivière du ciel”.
(2) le mot traduit par “étoiles filantes” pourrait l'être par “étoiles des rendez-vous nocturnes”.

Illustration du texte 119 : Utagawa Toyoharu 歌川豊春  (1735 - 1814).

D'après la traduction d'André Beaujard publié par Gallimard / Unesco en 1960.

만나자마자 “조르지마~🎶” 를 부르며 춤추는 탱🙆💕✌ 빛을 쫓는 스카이 그 아래 선 아이인 태연이도 즐겨본다는 <아는 형님>은 토요일 저녁 11:00 JTBC에서 방송됩니다💻 #아는형님 #태연 #희님 #기복남매