signaux faibles

A propos

“Ici, il n'y a pas de pourquoi.” - Et si j'étais un homme (1958), Primo Levi

“Toutes les guerres sont différentes. Toutes les guerres sont pareilles." - Jarhead (2006), réalisé par Sam Mendes

Ainsi conclut le soldat Swofford - fils et petit-fils de militaires, alors qu'il revient de ce qu'on appellera par la suite la première guerre du golfe. Il eu d'abord Beyrouth, puis Jérusalem, Sarajevo, Kaboul et enfin Bagdad. Autant de villes qui n'évoquent rien d'autre que plusieurs décennies d'une guerre sans visage : guerre au Kosovo, guerre en Irak, guerre en Afghanistan et d'autres encore. Une guerre remplaçant une autre et ainsi de suite, les pays ne sont pas toujours les mêmes, les protagonistes changent, mais la guerre reste et continue à creuser un large sillon dans le ventre mou de l'Histoire, notre histoire. 

Le Monde selon Kaboul n'a pas d'autre vocation que de faire sa part dans ce monde sur-informé qui est le notre. Reprenant la presse généraliste et spécialisée, ce blog consiste en de courts articles faisant le point sur nombre de conflits en devenir. En outre les jours de pleine lune, Le Monde selon Kaboul s'essaye parfois à traiter des questions de cyberdéfense, des libertés informatiques, et du terrorisme international : 1) afin de toujours garder un œil critique sur ce qui bouleverse notre monde contemporain, 2) parce que la question, bien que prégnante, nécessite un éclairage des plus synthétiques possibles. 

Ainsi, lorsque le temps le permettra, Le Monde selon Kaboul retrouvera son antique machine à écrire. Puis, attentif aux signaux faibles que tisse le monde, se tournera à l'Est et demandera : A Kaboul, quoi de nouveau ?

Remarque : Si l'auteur a supprimé la fonction commentaire, il n'est pas moins ouvert à toute remarque, question ou critique. Plutôt sympathique et relativement diligent, le Monde selon Kaboul se fera un plaisir d'y répondre au plus vite. Pour le contacter c'est tout en bas du site.

Dans le cadre de ses bonnes résolutions annuelles, le Monde selon Kaboul est enfin sur Twitter à cette adresse @LamaliF_

2013-2014