sentators

3

SOHEE x YERIN || Box: Download || MediaFire: Download

Instead of flooding you all with goodies for this followers gift, I’ll be uploading it in parts every so often :3! This is the first of three gift sets I will be releasing c: I have LoubelleSims’s High Waited Skater Skirt in my TS3 game, and I was excited to see that Mila converted it to TS2! I tried to make it as a standalone skirt but the waist of the skirt wasn’t playing all that nice with different tops. I decided to combine it with Mila’s conversion of Sentate’s  Aldrich Jumper. I kind of chopped the sweater a bit to fit the look I was going for. The Sohee version of this mesh has Amaryll’s lovely flats while Yerin has Skeleton Tea’s 3t2 conversion of Pixicat’s Acne Clover Boots. I’d like to give a special shout out omgsims2 for telling me to keep this mesh and everyone who said they thought it was cute :3 <3 I hope you all like the recolours! Thank you so much for following me and being so gosh darn sweet ;3

3

Just a bunch of simple recolors to get back from making CCs :) I swear I’m gonna recolor guys’ clothes .u.

THE DEETS
NOTES / TOU
  • Download the original mesh for the recolors to show up
  • Just place the .package file/s into your Mods folder/subfolder.
  • Please do not reupload and/or claim as your own.
  • Hit me a message if anything goes wrong!
DOWNLOAD

Kosmik Pastels

True Romance

ALL RECOLORS

6

情侶動作 part.5

請使用男sim對女sim做友善的擁抱

希望你們喜歡 !

◆ 如果有使用我的動作拍照,請記得標註 kiruluvnst 唷!

◆ 請勿重新上傳或再製我的作品

◆ 感謝所有cc製作者


New Pose for couple part.5

Please use a male sim and select friendly-hug to a female sim.

Hope you like it !

◆ If you use my pose to take photos please tag kiruluvnst so I can see your photos !

◆ Please do not re-upload, or re-edit.

◆ Thanks to all the cc creators.


Download (MediaFire) | Download (Baidu)

3

Doctor Who Cosplay Lookbook

Monique as Nine

hair / sweater / jeans / leather jacket / choker / long necklace / nails / boots

Aspen as Ten

hair (Anubis Nouk Side Braid) / shirt / accessory blazer / trousers / earrings / nails / bracelets / converse / glasses

Eve as Eleven

hair / outfit / accessory blazer / boots / cowboy hat / bow tie / earrings / bracelet / sonic screwdriver / nails

9

Recently I took a look at my follower count, and apparently there’s 250 of you guys now! So, I decided to make you guys a little present.❤

This is a set of 6 t-shirts, in package format, with custom launcher and CAS thumbnails.

Please tag me if you use them! I’d love to see my cc in other people’s games :3

The mesh is by Sentate, and thank you deggdegg for helping me with the alpha channel thing, and summerofsims for testing them out for me and teaching me the madness of tsrw :3

Download - 

Question de la représentation à l’école

 Le texte que je vais essayer d’écrire aujourd’hui ressemble, dans ma tête, à un gigantesque brouillon en chantier. Je présente mes excuses en avance pour quiconque me lirait et trouverait la suite un peu bancale.

À l’école, les textes qu’on étudie sont principalement écrits par des hommes, à l’exception sans doute des époques plus contemporaines. On a vaguement Louise Labé, Georges (!) Sand, puis, soudain, au XXe siècle, les femmes ont enfin eu une chambre à elles et pu écrire, alors on peut enfin étudier des textes signés au féminin. De toute façon, l’histoire est écrite par les vainqueurs, et les vainqueurs sont des hommes, et puis le génie n’a pas de genre, n’est-ce pas ?

À l’école, les textes qu’on étudie sont principalement écrits par des hommes blancs. À l’exception d’Alexandre Dumas, dont on néglige souvent de préciser qu’il ne l’était pas. Dans l’étude du contemporain, on trouve Leopold Sedar Senghor et Aimé Césaire, et c’est déjà pas mal. En gros, l’histoire littéraire telle que narrée scolairement devient : les hommes blancs écrivent, écrivent, écrivent, et soudain, dans les années 1950, quelques hommes noirs se réapproprient cet outil. Si c’est mal amené, ça peut tomber de nulle part et ne ressembler à rien. Mais encore une fois : l’histoire est écrite par les vainqueurs, et les vainqueurs sont des hommes blancs, et puis le génie n’a ni genre ni couleur, n’est-ce pas ?

De quoi se plaindre. Les cours de lettres ressemblent parfois un peu trop à des cours sur la Grandeur de la Masculinité Blanche.

À titre personnel, ça m’a toujours gênée. À l’âge adulte, parce que les mécanismes sous-jacents me semblaient tirés avec des ficelles bien trop épaisses. Mais je me rappelle surtout de l’enfant que j’ai été, un jour. L’enfant issue de plusieurs migrations, qui apprenait à l’école à faire disparaître culturellement ses propres origines. Cela arrivait quand bien même la plupart des migrations dont je suis le fruit sont francophones. Avec, donc, des textes disponibles en français. Invalidés quand on avait le droit de faire des fiches de lecture sur nos lectures au choix. Les goûts que je puisais dans ma famille, très cultivée mais pas selon la bonne grille de culture, étaient sans cesse piétinés. Mais encore, j’ai eu de la chance : mes parents étaient suffisamment clairvoyants pour ne jamais m’avoir tenu rigueur, quand j’ai essayé de me distancier de mes propres origines, pensant que cela me permettrait de mieux me débrouiller dans le monde. Ils pensaient aussi que c’était sans doute une chance, pour moi, d’avoir accès à tout cela. Ma mère me conseillait souvent, d’ailleurs, d’aller “le plus loin possible”, pour, disait-elle, “pouvoir changer les choses”. Bref, j’ai eu de la chance, je n’ai pas eu de difficultés scolaires, j’ai eu mon bac et mon master avec mention, et aujourd’hui, à mon tour d’être prof. Ce n’est pas très “loin” dans le sens où l’entendait ma mère (qui, très objectivement, me voyait présidente de la République), mais c’est déjà tellement haut à mes propres yeux que je me mets beaucoup de pression pour essayer de rendre le collège aux élèves à qui je fais face moins difficile qu’il ne l’a été pour moi. Et ce qui est chouette, c’est que je n’ai même pas besoin d’inventer d’outils : je puise directement dans les programmes officiels (et les conseils d’amies profs de lettres aussi, si précieuses !).

C’est ainsi qu’à chaque fois que je propose une définition aux élèves, je choisis l’écriture épicène : au lieu de définir “un fabuliste”, nous définissons “un.e fabuliste”, ce qui me permet de rappeler que les femmes aussi peuvent écrire. Ça ne ressemble à rien, c’est une petite goutte dans un océan, mais les élèves, garçons comme filles, se montent très réceptifs à cette petite goutte.

Et, comme j’ai une classe de 6e, j’ai pu choisir d’enseigner, dans l’objet d’études “le conte”, un conte écrit par Senghor et Sadji, tous deux Sénégalais : La Belle Histoire de Leuk-le-lièvre (1953). Pour la première séance à ce sujet, nous avons fait un remue-méninges sur l’Afrique subsaharienne francophone (souvent dite “Afrique noire”, on a aussi rapidement discuté de cette terminologie) : définitions de “brousse”, “griots”, énumération des animaux de la brousse… On a essayé de voir les parallèles avec les contes que les élèves appelaient au début “normaux” - et je rectifiais par “les contes européens”. On a parlé des traditions orales, des conteurs en Europe, le parallèle avec les griots, etc. Vers le milieu de la séance, je leur ai distribué le premier chapitre du conte, ainsi qu’une photo des auteurs à coller dans leurs cahiers. J’avais un peu hésité : c’est du papier gaspillé, ce n’est pas indispensable, je n’avais pas donné de photo de La Fontaine… Cela dit, quiconque s’intéresse de près aux questions de représentation sait à quel point ce n’était pas anodin. D’ailleurs, leurs réactions m’ont beaucoup émue : alors que la plupart des élèves non-Noirs collaient l’image sans poser de question, les élèves Noirs ont bloqué un petit moment. Puis :

- Mais, Madame, ils sont Noirs les auteurs ???

- Eh oui.

- Haaa, je suis trop fière ! Madame, on a le droit de le lire, le livre ?

Cet instant a duré très peu de temps. Et c’était assez stupéfiant qu’ils.elles n’aient pas fait le lien alors que je parlais de la nationalité sénégalaise des auteurs depuis vingt minutes. Pour ces élèves, un auteur étudié à l’école est nécessairement Blanc. Mais cela s’explique, vu que c’est le cas la grande majorité du temps.

Trois séances plus tard, nous lisions en cours un autre extrait du conte, celui où Leuk rencontre Mame-Randatou la fée. À ce stade de l’étude, les élèves avaient bien assimilé que les auteurs n’étaient pas Blancs. Ainsi, à leurs yeux, tous les personnages à venir, sauf les animaux, allaient d’office être Noirs aussi. Mais soudain, quelque chose semblait faux : apparemment, une fée ne peut pas être Noire. Arguments avancés par les élève : 

* les fées sont des personnages gentils, donc forcément Blancs
* dans les dessins-animés à la télé, les fées sont toutes Blanches, donc toutes les fées le sont partout
* dans les dessins-animés, s’il y a une femme Noire qui a des pouvoirs magiques, elle est méchante

En conclusion : les auteurs se sont trompés, le personnage de Mame-Randatou n’est pas une fée mais nécessairement une “sorcière”.

Voyez le problème ? J’avais l’impression d’être dans une version réelle du test de la poupée. J’ai répondu à leurs questions par d’autres questions, du type “est-ce que tout ce qui est montré dans un dessin-animé est réel ?”, “est-ce que ça ne vous interroge pas cette représentation dans les dessins-animés entre gentilles et méchantes ?”… Pour enfin en arriver à la conclusion, avec eux.elles, que nous étions face à un texte où, en effet, tous les personnages humains seraient Noirs. Les méchants au même titre que les gentils, donc. Et que les auteurs avaient décidé que cette humaine-là, Noire, serait une fée. C’est donc bien que c’est possible. Puisque dans tous les cas, ça se passe dans l’imagination. Il n’y a pas eu davantage de vague (parce que les élèves, quand bien même très “vivant.e.s”, ont tendance à ne pas trop discuter quand je dis quelque chose - j’en parlerai une autre fois mais c’est assez étrange, ce pouvoir qu’on a entre les mains), on est passé à autre chose de moins polémique (les pronoms personnels et les sujets des verbes conjugués dans l’extrait en question), mais j’ai gardé un goût étrange en bouche.

Je conclurai cet article qui va loin sans parler de grand-chose (encore une fois, je vous présente mes excuses…) avec la parole d’une élève. Quand, plus tôt dans la semaine, les élèves m’ont demandé s’ils.elles avaient “le droit de lire le livre”, je leur ai répondu qu’en tant que prof de français je serais ravie qu’ils.elles lisent tout ce qu’ils.elles voulaient. Réponse : “C’est pas une question de ce qu’on veut, mais ce qu’on peut. Vous savez, on n’a pas beaucoup d’argent, Madame !” J’ai donc pris la décision d’acheter trois exemplaires du livre que les élèves pourraient faire circuler entre eux.elles. Au cours suivant, j’arrive donc avec mes trois livres, en ayant évidemment un peu peur que ça n’intéresse finalement personne. Je leur explique l’idée, en leur rappelant que je n’ai pu en prendre que trois et non davantage parce que moi-même je ne roule pas sur l’or. Toutes les mains se sont levées “Je veux le lire !”, c’était assez chouette. Il s’agit quand même de la classe où le délégué, il y a deux mois, a cru bon de lever la main pour me rappeler “Vous savez, Madame, on ne lit pas, on n’aime pas ça”, et là : ils et elles levaient tous.tes la main. Trois élèves se sont finalement engagées à commencer la lecture. L’une d’entre elles regarde la couverture et me demande alors : “Madame, ‘Afrique en Poche’, c’est le nom de la collection ?”, ce que je lui confirme. 

- Chouette alors, je vais lire tous les livres, je vais tous les acheter ! Afrique en Poche, c’est vraiment bien comme nom de collection !

J’imagine que ce sont ces moments-là qui rattrapent tous les autres, où les élèves se montrent impossibles entre eux.elles et envers leur professeur. Je ne sais toujours pas si je suis une professeure de français décente pour ces élèves, mais je me dis que si, au moins, je donne goût à la lecture via des lectures au programme, ce n’est pas rien.

10

student-teacher romance comic episode 2 !!

(≧∀≦)ゞ (≧∀≦)ゞ (≧∀≦)ゞ (≧∀≦)ゞ (≧∀≦)ゞ

for episode 1 please click HERE (download HERE)


* it’s recommended to right click on the pics to open in a new window so you can see the words clearly. Or you can simple download the comic HERE! *

this time the story isn’t so cute anymore *smirk* but i hope you like it..lol

pose :: ts4 default / dalisims (1) (2) (3) (4) / toast (1) (2)  / nunu / ela
sims :: luke by kiruluvnst
           wendy by me
clothing :: jinglestartk (1) (2) (3) (4) / fuckyeahunbichobolita (1) /  
                 theyoungenzo (1)  
acc :: onebillionpixels (1) / jennisims (1)
shoes :: sentate (1) 

♬ please note for toast and nunu poses you’ll need to register the forum ♬ 

BIG THANKS TO ALL CC CREATORS!!!