se faire bonne

anonymous asked:

Hello mi-eau ! est ce que c'est dans tes plans de vendre des agendas illustrés par tes soins un jour ? Je les prendrais direct :P

Salut o/

Eh bien, ça pourrait se faire, c’est une bonne idée! Le point le plus embêtant des agendas, c’est que cela ne peut se vendre qu’à un moment donné, sinon on se retrouve avec un stock périmé sur les bras… mais avec un petit stock ou des préco, pourquoi pas!! 

Ce week end, à la base je devais aller en bretagne pour une convention de jongle. La personne qui devait m’accompagner a refusé parce qu’elle pensait que sa soeur ne pouvait pas se débrouiller pendant 2 jours. 

J’ai proposé à une amie de Nantes de venir la voir, elle était d’accord deux semaines avant. Pas moyen d’obtenir de réponse a mes questions pour organiser mon voyage, pourtant elle est en ligne partout et publie. 


C’est une sorte de tradition ce week end. 3 jours (4 cette année) ça laisse le temps de faire une dernière grosse virée avant les semaines d’épreuve du bac. Bref un moyen de se faire un shoot de bonne humeur avant de passer des heures en salle a regarder le soleil sans en profiter.


Je passe donc mon week end seul, ma soeur est à la convention, mon amie ne répond plus. Une autre amie très chère fait la morte, une autre encore arrive a me dire “tu me manques” mais ne pas vouloir venir passer la soirée chez moi histoire de dire qu’on se voit. Je passe mon week end “shoot de bonne humeur” a pleurer. J’adore. Waw, le lycée c’est les meilleures années de la vie. Mon cul dans une orgie de loutre ouais.

On devrait vivre sa vie à l'envers…
Commencer par mourir, ça éliminerait ce traumatisme qui nous suit toute notre vie.
Se réveiller dans un hospice, puis se faire expulser pour bonne santé.
Travailler jusqu'à devenir assez jeune pour profiter de la vie.
Faire la fête, aller au lycée, au collège.
Puis devenir bébé.
Passer 9 mois tranquille à flotter.
Et pour finir…
Quitter ce monde dans un orgasme
—  Woody Allen
On devrait vivre sa vie à l'envers.
Commencé par mourir,ça éliminerait ce traumatisme me qui nous suit toute notre vie. Se  réveiller  dans  un hospice, puis se faire expulser pour bonne santé.Travailler, jusqu'à devenir assez jeune pour profiter de la vie. Faire   la   fête,  aller  au   lycée,   au  collège.  Puis devenir  bébé.  Passer 9  mois  tranquille  à  flotter.
Et pour finir…Quitter ce monde dans un orgasme.
—  Woody Allen