ruttles

On this day, March 29th, in 1943: Eric Idle was born in South Shields, County Durham, England.

Today’s screening: MONTY PYTHON all-day marathon, The Rutles’ ALL YOU NEED IS CASH, the TV show, the movies, all of it.

Today’s Broadway show: MONTY PYTHON’S SPAMALOT

Today’s soundtrack: the Python albums, The Rutles, and me singing “Always Look On the Bright Side of Life” in the shower.

Today’s quote: “We used to think he (Idle) had delusions of grandeur, now we know it’s only grandeur” — Neil Innes

Today’s ill-advised tattoo: http://tinyurl.com/cr8tqfl

Happy 71st, Eric!

‘This Is Spinal Tap’ by Spinal Tap
THIS IS SPINAL TAP was only the third mockumentary #cheese I had ever seen…the earlier ones for me were Woody Allen’s TAKE THE MONEY AND RUN (https://youtu.be/sexnKfuSHcg) THE RUTTLES: ALL YOU NEED IS CASH (http://www.dailymotion.com/video/x2zy1wr_the-rutles-all-you-need-is-cash-trailer_auto) This Is Spinal Tap (1984) 01. Hell Hole 02. Tonight I’m Gonna Rock You Tonight 3:10 03. Heavy Duty 5:47 04. Rock And Roll Creation 10:17 05. America 14:26 06. Cups And Cakes 17:57 07. Big Bottom 19:32 08. Sex Farm 23:10 09. Stonehenge 26:34 10. Gimme Some Money 31:11 11. (Listen To The) Flower People 33:39 JAM ON Jammers!!

New Post has been published on http://streetiam.com/de-blasio-unsure-whether-time-square-plaza-should-be-removed/

De Blasio: Unsure whether Time Square plaza should be removed

Characters now common to Times Square mingle with visitors Thursday, Aug. 20, 2015. Mayor Bill de Blasio has floated the idea of doing away with the pedestrian plaza in Times Square built by the Bloomberg administration. Photo Credit: Craig Ruttle The idea of removing Times Square’s pedestrian plaza as […]

Click here to view original web page at De Blasio: Unsure whether Time Square plaza should be removed

On this day in 1944: Neil Innes was born in Danbury, England.

Today’s soundtrack: The Bonzo Dog Doo-Dah Band (“I’m the Urban Spaceman”) and the mighty Rutles.

Today’s screening: RUTLAND WEEKEND TELEVISION, ALL YOU NEED IS CASH, the film about Innes, THE SEVENTH PYTHON, and all the Python bits he contributed to.

Happy birthday to Ron Nasty, the seventh Python, and one of the more clever men around!

Empire state building 🐋 via @luxurylifestylle ———————————————————
@youngxdreamers
#YOUNGXDREAMERS
———————————————————
Tag someone who likes this❗️👇
———————————————————
📷: Craig Ruttle

Avec le projet Sunroof, Google se met à l’énergie solaire

Installation de panneaux solaires à Newburgh, dans l’Etat de New York. (AP Photo/Craig Ruttle)

Après les Google Glass, la Google Car ou encore le projet Ara, Google prouve une nouvelle fois qu’il est sur tous les fronts. L’entreprise américaine a dévoilé lundi le projet Sunroof, un outil qui permet de calculer le potentiel d’énergie solaire de son logement.

Le projet a été développé par un certain Carl Elkin, un employé de la firme californienne installé à Boston, révèle le site de Wired. D’habitude, Elkin travaille sur le moteur de recherche de Google ; mais l’entreprise permet à ses employés de consacrer 20 % de leur temps de travail à réfléchir à des projets personnels.

Carl Elkin, dont le logement était déjà équipé de panneaux solaires, a donc décidé de chercher le meilleur moyen de promouvoir l’énergie solaire en Californie. « Tout le monde veut passer à l’énergie solaire, mais la plupart des gens ne comprennent pas à quel point c’est bon marché, explique-t-il. Je voulais leur faire comprendre que l’énergie solaire peut leur faire économiser de l’argent. »

Il s’est alors sérieusement penché sur la question, et c’est ainsi qu’est né le projet Sunroof. Le système est pour le moment testé à Boston et dans les régions de San Francisco et de Fresno, en Californie. A plus long terme, Google aimerait l’étendre aux Etats-Unis, puis au monde entier.

Une nouvelle manne financière

Sur son blog, l’ingénieur, qui explique être bénévole pour le programme Solarize Massachusetts, détaille le fonctionnement de Sunroof. Grâce aux images en haute définition utilisées par Google Earth, le logiciel détermine si un toit est suffisamment bien exposé pour accueillir des panneaux solaires.

Comme l’explique Wired, la technologie utilisée pour distinguer, sur les images 3D obtenues, le toit des maisons des arbres et des ombres environnantes est la même que celle utilisée par Facebook pour la reconnaissance faciale sur les photographies. A cela s’ajoute un calcul fondé sur les (…)

Lire la suite sur lemonde.fr