rideau

Lorsque le soleil se cache

Que le ciel saigne encore

Sa vie s'arrête, tel un sort

Tous les soirs c'est un grand clash

Prend son sac dans un geste vif

En disant qu'elle est très pressée

Lance un “bey !” à la volée

Se sauve d'un pas décisif

Au parking prend sa voiture

Se glisse derrière le volant

Accélère, manipulant

Jusqu'au bout sa forfaiture

Travail fini rideau baissé

Seule comme d'habitude

Elle perd son attitude

La pièce est achevée

Dans l'anonymat se dissout

Au tour d'elle tous l'ignorent

Une famille les adore

Son moral morne perd dix sous

Sa maison froide est vide

Personne ne vient l'enlacer

Pas de course échevelée

D'enfants à l'amour avide

Dans son ventre une boule

Caillou amer de sa non-vie

Laisse au regret ses envies

Sans choix elle les refoule

Elle allume l'ordinateur

La mort l'emportera sinon

Dialogue sous un prête-nom

Vie illusion son seul moteur

A minuit elle éteint tout

Avec le sentiment profond

D'être moche vieux carafon

Inutile et sans atouts

Couchée dans son lit refuge

Elle embrasse son oreiller

Pleure d'une âme érailler

Demain autre subterfuge

—  Gamal le Celte

“The Milky Way Over The Rideau Waterway”

Another shot of the Rideau Waterway from the lookout at Rock Dunder. This image is a composite of two photos from the same timelapse. The sky was taken from one of the earlier photos in the timelapse, and the foreground was taken from a frame near the end of the timelapse, after the moon had risen, illuminating the water and trees.