richard angelo

2

“I wanted to create a situation where I would cause the patient to have some respiratory distress or some problem, and through my intervention or suggested intervention or whatever, come out looking like I knew what I was doing. I had no confidence in myself. I felt very inadequate.”

Richard Angelo was a nurse back in 1987 at the Good Samaritan Hospital on Long Island, New York. People who knew Angelo always admired his courage to help others. No one suspected that Angelo’s desire to help developed into an obsession, resulting in the death of 25 patients.
Angelo injected his victims with a combination of the muscle relaxants Pavulon and Anectine, putting them to a near-death experience. Angelo then tried to save his victims. However, only 12 out of 37 patients recovered and survived the deadly attack. For the rest, Angelo’s plan resulted in death.
He came under suspicion after injecting drugs into another victim, Gerolamo Kucich, but Kucich managed to call for help and a nurse saved his life. The nurse took urine samples of Kucich and the results proved that Kucich’s urine contained the muscle relaxants Pavulon and Anectine, which he had not been prescribed with. Angelo’s home and locker were searched the following day since no one but Angelo matched Kucich’s description. The police found bottles containing both drugs, this led to the arrest of Angelo.
Richard Angelo was found guilty of two counts of second degree murder and was sentenced to 61 years to life in prison.

Richard Angelo, a male nurse who was accused of injecting patients with potentially lethal drugs, is led into court to be arraigned on three charges of assault. A judge refused to set bail for the 25 year old Angelo and said the man may be responsible for the “largest series of mass murders in the metropolitan area, if not the country.” Angelo was later convicted on multiple counts of murder and sentenced to 61 years to life in prison.

Bookworm Problems #6

When you’re at your friends house for a sleepover and they haven’t woken up yet, so books?

“I wanted to create a situation where I would cause the patient to have some respiratory distress or some problem, and through my intervention or suggested intervention of whatever, come out looking like I knew what I was doing. I had no confidence in myself. I felt very inadequate.” 

Serial killer, Richard Angelo aka ‘The Angel of Death’ is said to have possessed Hero Syndrome, where a person goes to great lengths in order to seek heroism and recognition. In his early life, Angelo became an eagle scout and a volunteer fireman, gaining much needed praise from others for his heroism. Angelo ultimately found a job in a Good Samaritan Hospital in Long Island, New York City, as an emergency medical technician. It was at this point of his life where he began poisoning patients with a lethal combination of paralytic drugs, which he injected into their IV drips. When they went into critical condition, he would come to the scene and “rescue” them, in order to look like a hero. Of all the patients he poisoned, 25+ survived, but around 10-25 were killed.

Notre Dame de Paris Review - 22 Avril 2017

Voilà, histoire de se changer les idées, voilà ma petite review de Notre Dame de Paris que je suis allée voir à Nice avant-hier. Pour tout vous dire c’est un rêve de gosse que j’ai réalisée, moi la petite fille qui a grandi avec l’album concept puis le DVD, qui connaissait (et connaît toujours) pratiquement toutes les chansons par coeur, qui adorait (et adore toujours) le cast original, qui re-regarde très souvent la captation au Palais des Sports, qui réécoute l’album live très souvent. Bref, autant vous dire, que je serais peut-être moins critique que je le devrais ?? Mais j’ai passé un moment tellement fabuleux que vous me le pardonnerez peut-être. Bref.

J’aimerais d’abord commencez pour simplement exprimer mon choc à la découverte de la salle le “fameux” Palais Nikaïa de Nice dont on m’avait tant parlé. Les places étaient des chaises en plastique installé à la place de l’habituelle fosse et les gradins étaient constitués de chaise en bois qui se rabattaient façon chaise d’amphithéâtres. 5e ???? ville ????? de ???? France ?????? Et c’est ça la grande salle de spectacle ????? Je n’arrête pas de bitcher à mort sur ce fait mais je suis tellement choquée et shookTM ???? Alors oui après vous allez me dire que vu que mes seules expériences de comédies musicales c’est dans les théâtres londoniens ou dans un opéra ancien et magnifique à Toulon, j’ai des goûts de luxe maintenant. M’enfin quand même ! Des chaises en bois d’amphithéâtres. Je me suis senti victimisée par ces chaises. BREF (sinon je vais encore m’épancher).

Pour tout vous dire, même si j’étais ultra excitée, j’étais un peu appréhensive de découvrir cette nouvelle troupe en live, je voulais vraiment avoir Daniel Lavoie en Frollo (que j’ai eu et OH. MON. DIEU. mais plus tard), je partais avec quelques apriori des peu de vidéos ou enregistrements sonores que j’avais entendu (surtout sur Gringoire qui est mon personnage favori de la comédie musicale et parce que j’adore Bruno Pelletier, tout simplement et que son Gringoire est la meilleure chose qui soit tbh (mais gros big up à Matteo Setti aussi <3). Bref vous voyez un peu. J’ai vécu 18 ans avec le cast original en tête et dans les oreilles, du coup passer à une nouvelle troupe pour la grande majorité, on a toujours un peu peur d’être déçu.e, de ne pas retrouver la même magie qu'avec le cast original, je sais pas si vous voyez. Et puis la salle s’est plongé dans le noir et l’Ouverture a débuté et wow les frissons (j’adore tellement l’Ouverture <3). Pendant ce temps, Gringoire entre sur scène et s’allonge sur un monticule de palette de bois (mise en scène des productions étrangères et des tournées asiatiques reprise pour cette nouvelle production). Puis vient Le Temps des Cathédrales, morceau iconique à souhait comme chacun.e sait. Le premier couplet était un peu poussif pour Richard Charest je dirais mais je me suis laissé entraîné ensuite, il est monté en puissance pour apporter sa patte sur une chanson pas du tout facile à chanter. Je remarque d’ailleurs un petit problème technique avec une colonne qui n’est pas arrivé à l’endroit précis où la gargouille devait se poser, et une gargouille pas stable. Mais toute la troupe excepté un danseur et un technicien caché derrière la colonne qui j’ai aperçu une seconde, ont continué sans sourciller, les aléas des représentations. Et les chorégraphies sérieusement j’aime tellement les chorés dans NDdP, j’ai tant d’amour pour ces chorés.

Puis arrive Clopin pour Les Sans-Papiers et je vous l’annonce, je suis tellement tombée sous le charme de la voix et du jeu de Jay. J’ai adoré son Clopin et son Sans-Papiers justement, en plus du tableau dans son ensemble, m’a fait pleurer tant c’était bouleversant et résonnait encore plus aujourd’hui. Et ça résonnait encore plus quand Phoebus est entré accompagné des “soldats du roi” : qui ont désormais des costumes proches de ceux de nos CRS actuels.

Tout s’enchaîne ensuite et au lieu de balancer tout ça pêle mêle je vais essayer de structurer tout ça. Au passage je précise que j’ai eu toute la troupe principale c’est à dire : Angelo Del Vecchio (Quasimodo), Hiba Tawaji <3 (Esmeralda), Daniel Lavoie (Frollo), Richard Charest (Gringoire), Jay (Clopin), Martin Giroux (Phoebus) et Alyzée Lalande ou Idesse (j’ai lu qu’Idesse était devenue principale pour le rôle de Fleur-de-Lys mais dans le doute) (Fleur de Lys).


  • Richard Charest (Gringoire)

Je me vois dans l’obligation de lui dédier une partie entière parce que c’était pour lui que j’avais le plus d’a priori (et que j’ai donc scruté le plus) et ?????? Il a réussi à tout balayer et me faire l’aimer beaucoup ??? Il propose quelque chose d’autre pour Gringoire qui m’a plu tout autant que le Gringoire de Bruno Pelletier (même si par subjectivité Pelletier reste en haut dans mon coeur). Plus les jours passent et plus j’apprécie de plus en plus le Gringoire de Richard Charest en y repensant. Il offrait une lecture plus naïve plus “jeune” à Gringoire, au contraire de ce côté mystérieux, détaché et intemporel du Gringoire de Pelletier. Le Gringoire de Richard Charest a partagé plusieurs interactions avec Quasimodo qui étaient touchantes et qui témoignaient de leur connaissance (pour connaître Frollo tous les deux). Avec Esmeralda il était prévenant, avenant, très fraternel et complice, c’était absolument adorable et son duo avec Hiba Tawaji fonctionne à merveille <3 ! Son Gringoire était beaucoup plus impliqué dans les actions malgré son rôle de narrateur, et de fait était bien plus déchiré face à son impuissance quant aux malheurs qui arrivent. En plus de ce côté très doux, très fraternel, très jeune naïf, son Gringoire était très awkward aussi, ce qui le rendait encore plus adorable. Par exemple pour La Cour des Miracles, son air de surprise totale quand Esméralda annonce qu’elle prend comme époux et donc le sauve de la pendaison, sa timidité et sa maladresse, son envie de bien faire quand Esmeralda l’attire de l’autre côté de la scène pour danser (au passage dans cette chanson c’est désormais Esméralda qui chante “Je te prends certes pour mari mais pas pour amant” et je trouve ça super cool, ça enlève un peu le côte possessif sous-jacent de Clopin pour Esmeralda qu’il y avait avant). Lors du Mot Phoebus (aka une de mes chansons préférées malgré sa durée minime). Il était reconnaissant envers Esméralda, ne se montre pas déçu quand Esmeralda lui annonce qu’elle veut savoir ce que veut dire Phoebus parce que c’est le nom de celui qu’elle aime. Au contraire, il était sincère, semblait vraiment chercher dans ses souvenirs de latin pour lui faire plaisir et l’aider. Il m’a aussi beaucoup ému dans Libérés avec le fameux IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILS DEMAAAAAAAAAAAAAAANDE LEEEEE DROOOOOOOOIIIIIIIIIT D’ASIIIIIIIIIIIIIIIIIIILE (l’ensemble de cette chanson était émouvant mais voilà). Enfin, le passage au pantalon bariolés et colorés dans le costume de Gringoire ajoute cette pointe d’excentricité au personnage mais aussi joue sur ce côté jeune et peut-être insouciant qu’offrait Charest au personnage. Bref, je ne partais vraiment pas gagnante pour Richard Charest mais il m’a agréablement surprise et il entre directement dans mon top des Gringoire favoris. Beaucoup d’amour et un immense merci à lui !

  • La troupe

Du coup vu que je viens de faire Richard Charest, suivons la logique et parlons de chacun des membres de la troupe !

Hiba Tawaji (Esmeralda) : un joyau, une merveille. Cette voix ! J’ai tout adoré chez elle, le jeu et le chant (et qu’est-ce qu’elle est belle azdfsgdsgh), en plus la nouvelle mise en scène donne des répliques qui était avant à des hommes (s’adressant à Esmeralda) à elle ce qui en fait une Esmeralda un peu plus émancipée, c’était appréciable. Son Ave Maria Païen était à couper le souffle et son Vivre était juste magnifique, sans parler de son déchirant Phoebus. Voilà, je l’aime, je l’aime, je l’aime

Angelo Del Vecchio (Quasimodo) : Sa voix fonctionnait très bien dans certaines scènes, parfois moins bien. Il chantait juste et bien mais parfois, la comparaison avec Garou était trop forte et c’était un peu dommage. Mais je n’ai rien à redire sur son jeu qui était vraiment top, on sentait vraiment ce Quasimodo sincère, partagé entre sa dévotion pour Frollo et son amour pour Esmeralda. Il m’a mis les larmes aux yeux lors de L’Enfant Trouvé (ses interactions avec le Frollo de Daniel Lavoie étaient pleines d’émotions) et Danse Mon Esméralda.

Martin Giroux (Phoebus) : j’ai au début pensé qu’il s’agissait de sa doublure, Flo Carli, mais c’était bien Martin Giroux. Peu de chose à dire, j’ai apprécié sa voix toute en puissance et il me donnait l’impression d’un tout jeune Phoebus, pris en étau entre son amour pour Fleur-de-Lys et son désir pour Esméralda. Déchiré était magnifique, surtout avec le tableau de danseurs dans le fond de la scène, c’était vraiment superbe. Ce n’est pas de sa faute mais j’ai moins apprécié une nouveauté de la mise en scène : auparavant Fleurs-de-Lys chantait d’abord La Monture avant que Phoebus n’entame son Je Reviens Vers Toi et ce qui laissait Fleurs-de-Lys “maîtresse” de garder ou non Phoebus. Là les deux chansons ont été interverties et cela donne l’impression que Fleur-de-Lys se laisse berner par une ruse de Phoebus, ou bien qu’elle se laisse aveugler par son amour que sais-je (cette impression était très renforcée par le jeu de l’actrice de FdL qui passe de “non je ne veux plus de toi” à “Oui d’accord” suite aux tentatives et avances de Phoebus tout au long de La Monture). J’étais cependant contente car ma mère, qui ne tarit pas d’éloges sur son “Petit Corse” (comprenez : Patrick Fiori) a beaucoup aimé Martin Giroux donc ça m’a fait plaisir.

Alyzée Lalande ou Idesse (Fleur-de-Lys) : Comme dit, j’ai un doute sur qui j’ai eu. Ce que je peux en dire c’est que dans Ces Diamants-Là, sa voix était très faible en montant dans les aigües, c’était dommage. Elle était beaucoup mieux dans La Monture cependant, même si la nouvelle mise en scène (comme expliqué plus haut) et son choix de jeu m’ont laissé une impression de “meh”. Après, le personnage a quand même peu de scènes et peu de chansons donc difficile de pouvoir véritablement juger.

Jay (Clopin) : Je ne le connaissais pas du tout et dès les premières notes des Sans Papiers, je suis tombée sous le charme. Il a vraiment une très belle voix. C’était assez difficile de faire oublier l’excentrique Clopin un peu fou de Luck Mervil mais le pari Jay est entièrement réussi ! C’est un Clopin un peu plus dans la retenue mais vraiment très proche d’avec les membres de sa communauté, il y avait presque une bromance avec Gringoire après son mariage blanc avec Esméralda, c’était sympathique. Un Clopin engagé surtout, notamment dans Condamnés qui m’a donné les frissons. Il m’a vraiment beaucoup touché mais aussi parce que le personnage de Clopin a les chansons les plus “engagées” et actuelles du spectacle je dirais. En tout cas, il est génial !

Daniel Lavoie (Frollo) : Le meilleur pour la fin comme on dit ? Parce que PUTAIN !!!! Wow. Juste wow. C’est tout ce que je peux dire après avoir vu Daniel Lavoie dans le rôle de Frollo, il n’y a pas meilleure description. Si vous l’aimiez déjà dans la production originale, vous l’adorerez encore plus ici. Il m’a donné l’impression d’avoir gagné encore plus de maturité pour le rôle, ses cheveux blancs (qui lui vont très bien soit dit en passant) rendent Frollo plus effrayant et je trouve que l’on gagne beaucoup avec le nouveau costume qui fait clairement la distinction entre Frollo le prêtre et Frollo l’homme. Un jeu d’acteur en finesse et magnifiquement déployé avec brio au gré des scènes et des situations. Et puis surtout une voix mais une putain de voix encore et toujours malgré les années. Son Tu Vas Me Détruire est puissant, son Être Prêtre et Aimer Une Femme est riche de nuances et que dire de La Visite de Frollo à Esméralda avec le fameux “JE T’AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIME” ?? Il a tenu la note 11 secondes. 11. putain. de. secondes. Je suis juste halluciné devant le talent de cet homme. Il est parfait, parfait, parfait, je n’aurais pu rêver meilleur Frollo, on ne pourrait rêver meilleur Frollo.

Danseurs et acrobates : ENORME big up à eux. Ce qui me plaît dans NDdP c’est aussi les chorégraphies et leurs styles acrobatiques et urbains. Et tous les danseurs et acrobates étaient génialissimes, les tableaux étaient enrichis grâce à eux : MA-GNI-FIQUE


  • Costumes

L’ensemble des costumes ont subi un petit lifting plus ou moins grand. Si ça reste sensiblement pareil pour Quasimodo, Esméralda, Clopin ou Fleur-de-Lys, on note l’apparition d’un pantalon bariolé de couleurs vives pour Gringoire que j’ai adoré, une côte de maille plus saillante et des bouts d’armures, à l’épaule et au poignet gauche, du plus bel effet vraiment, le personnage de Phoebus y gagne beaucoup. Le costume de Frollo, comme j’ai déjà dit est 1) Chouettos 2) participe grandement à montrer la dualité et la complexité de Frollo et j’aime ça, les relations costumes/psychologie des personnages.


  • Pêle-mêle

La mise en scène du Val d’Amour est devenu beaucoup plus explicite avec des lits qui se déplacent sur la scène et les danseurs qui alternent les positions. Je préférais la subtilité des ombres de la mise en scène originale.

J’ai mangé une bonne gaufre au chocolat à l’entracte

Cette salle est vraiment minable putain. Des chaises en bois……. DES PUTAIN DE CHAISES EN BOIS COMME EN AMPHI !!

Les harmonies sur Florence still own my life <3

L’Attaque de Notre Dame était juste magnifique et m’a mis les larmes aux yeux. Les harmonies entre la mélodie de Les Sans Papiers et les “A bas, ces sans papiers, a bas ces vanupieds.” étaient magnifiques et ça l’était encore plus avec l’arrivée de Gringoire qui chantait un bout du couplet avec les “Ils seront plus de 1000, 10.000 et puis 100.000″. Et puis tout monte en puissance jusqu’à Clopin battu à mort et Esméralda qui ensuite est celle qui chante Les Sans Papiers, reprenant le flambeau de Clopin comme un symbole. A rajouter, les cris déchirants des danseurs et acrobates et wow, j’ai eu des frissons.

Daniel Lavoie putain <3 !

Le tableau des trois cloches et des trois acrobates qui y effectuait leurs mouvements dans les airs pendant Les Cloches était juste magnifique.

Idem pour Danse Mon Esméralda avec les “trois Esméraldas” qui sont soulevé dans les airs et se donnent à un ballet aérien superbe.

Ces frissons pour la reprise du Temps des Cathédrales a capella avec Richard Charest et le reste du public, puis avec le reste de la troupe : un très beau moment. la salle était debout au grand complet pour applaudir toute la troupe, ça m’a fait chaud au cœur parce qu’ils méritent.

Si vous avez l’occasion d’aller les voir, ALLEZ-Y !!!!


Bref, je suis retombé dans une période NDdP et sérieusement, la veille du 1er tour, ça m’a fait du bien et ça m’a changé les idées. J’ai hâte que le DVD et le CD de cette production sorte pour que je puisse me les procurer et revivre un peu mon expérience <3 !! Beaucoup d’émotions à la vivre, et tellement heureuse d’avoir réalisé un rêve de gosse que je croyais irréalisable.

Serial Killers and Their Media Appointed Names

Richard Angelo, “Angel of Death”

Martha Beck and Raymond Fernandez, “Lonely Heart Killers”

David Berkowitz, “Son of Sam”

Kenneth Bianchi and Angelo Buono, “Hillside Stranglers”

William Bonin, “Freeway Killer”

Ian Brady and Myra Hindley, “Moors Murderers”

Harvey Louis Carignan, “Trailside Killer”

Richard Chase, “Vampire of Sacramento”

Andrei Chikatilo, “Mad Beast”

Reg Christie, “Monster of Rillington Place”

Douglas Clark, “Sunset Slayer”

Carroll Cole, “Barfly Strangler”

Dean Corll, “Candyman”

Jeffrey Dahmer. “Milwaukee Cannibal”

Theo Durant, “Demon of the Belfry”

Albert Fish “Moon Maniac”

John Wayne Gacy, “Killer Clown”

Carlton Gary. “Stocking Strangler”

Ed Gein, “Plainfield Ghoul”

John Wayne Glover, “Granny Killer”

Vaughn Greenwood, “Skid Row Rasher”

Belle Gunness, “Lady Bluebeard”

Fritz Haarmann, “Vampire of Hanover”

John George Haigh, “Acid Bath Killer”

William Heirens, “Lipstick Killer”

Gary Heidnik, “Sex-Slave Killer”

Dr. H.H. Holmes, “Chicago Bluebeard”

Keith Jesperson, “Happy Face Killer”

Edmund Kemper, “Coed Killer”

Paul John Knowles, Casanova Killer"

Peter Kurten, “Monster of Dusseldorf”

Pedro Lopez, “Monster of the Andes”

Richard Macek, “Mad Biter”

William MacDonald, “Sydney Mutilator”

Earle Leonard Nelson “Gorilla Murderer”

Thierry Paulin, “Monster of Montmartre”

Jesse Pomeroy, “Boy Fiend”

Heinrich Pommerencke, “Beast of the Black Forest”

Richard Ramirez, “Night Stalker”

Melvin Reez, “Sex Beast”

Angel Maturino Resendez “Railway Killer”

Danny Rolling, “Gainesville Ripper”

Charles Schmid, “Pied Piper of Tucson”

Lucian Staniak, “Red Spider”

Peter Sutcliffe, “Yorkshire Ripper”

Coral Eugene Watts, “Sunday Morning Slasher”

Randall Woodfield, “I-5 Killer”

Bookworm Problems #4

When your school does a book swap but you don’t want to give up any books. And you just. Steal them…

Character And Conundrum

by Rory Kinnear

When I was very little I didn’t want to be an actor. I wanted to be a butcher. Or a goalkeeper. Early in my adolescent years I took the risk of appearing as Sir Epicure Mammon in The Alchemist and Pandarus in Troilus and Cressida and then, finding to my young astonishment that I was getting attention and some praise for my performances, I began to think that acting might be a better fit. My father had been an actor, but he had died when I was ten, and so in lots of ways I had to discover it for myself.

One of the things that I discovered, and which became clear especially when I was at university and working on Buckingham in Richard III and Petruchio in The Taming Of The Shrew, was that what I got most excited by was the rehearsal process. It seemed to require identifying the particular conundrums that a play and character threw up, the various forks in the road ahead, examining them thoroughly, and then making a decision. There wasn’t necessarily a right decision – especially, as I discovered to my delight, with Shakespeare – but there had to be a decision. I tend to approach parts initially just by thinking about them, and then afterwards I try to figure out what works well in the doing – they’re two different disciplines really, for me – and then I try to marry them up to get a wholly successful and coherent performance, which then needs to fit in with the design, direction, other actors, and all the other aspects of a production which must combine so that everything is working together and everyone is trying to tell the same story.

Rest of the essay under the cut. Beware: a long damned read.

Keep reading

Bookworm Problem #3

When you can’t read in the car because you get carsick, but you have a five hour drive to kill….

Last Night...

Baltimore passed it’s 300th killing in the city. People will use this figure to continuously dump on the city, blaming everyone they can think of for its crime and violence, but they’ll forget one thing: 300 is not just a number.


Here are the names of everyone killed within the city limits so far this year:

Karim Bonner, Josphat Kobia, Leon Fleming, Matthew Thomas, Brian Chase, John Walsh, Robert Thomas, Troy Preston, Darius White, Anthony Richardson, Troy Pinkney, Donte Downer, David Hall, Harry Smith, Jason Ballard, Dashawn Allbrook, Marlon Harvey, Davon Johnson, Stephen Foreman, James Smith, Stephen Vaise, Victor Underwood Black, Marvin Barrett, Tavares Swinson, Derrick Dargan, John Imbragulio, James Williams, James Maurice Edward Jr., Malik Fuller, Unidentified Man, Kevin Mason, Jawan Goode, Leedell Brown, Owen Crayton, Anthony Reese, Dwayne Reid, Markez Jones, Djuan Tillett, Tameka Mobley, Terrell Walston, Davon Jordan, Alton Wallace III, Daniel Brooks, Sterling Day, Jarrell Hicks, Andre Robinson, Travis Dixon, Victor Gwaltney III, Kemmontay Mitchell, Jeremy Ward, Felicity Shelton, Carla Harrison, Steven Jackson, Jamar Green, Tyrone Damon, Tywaun Short, Billy Vines, Kevin Hill, Mark Nicholson, Jamal Rosebourgh, Troy Palmer, Carvell Jones, Nicole Torain, Reanna Greene, Daquain Tate, Tierell Wilder, Kareem George, Tyleah Fenwick, Martin Brooks, Ricky Chambers Jr., Andre Hunt, Davon William Johnson, James Maurice Johnson, Freddie Gray, Yogesh Sheth, Byron Showell, Khai Hebron, Jorvon Beatty, Keith Watts, Rodney Vandette Johnson, Melissa Anne Bingham, Armand Parrine, Paul Smith, Ivan McBroom, Matthew Hughes, Harry Davis, Odell Stewart, Louis Hicks, Tahil Yasin, Shawn Scott, Tiffany Chisholm, Wade Purvey Jr., Eric Diggs Jr., Shawn Hickman, Kelvin Warfield, Melody Johnson, Michael Smith, Jarmar James, Darell Alston, Charles Adams, Tyrin Diggs, Hassan Fields, James Mckoy, Bruce Fleming Jr., Umika Smith, Charles Jackson Jr., Shaquil Hinton, Charles Dobbins, Keith Leon Booze, Jennifer Jeffrey, Kester Browne, Eladio Bennett, Justin Mensupha-Bey, Ronnie Thomas III, Kevin Hart Jr., Terrell Patterson, Tony Moody, Gerald Smith, Jerod Richardson, Montez Parker, Tyrone Hamber, Calvin Bryant, Malcolm Alonzo Rodgers, Kevin Jones, Arnesha Bowers, Ronnie Walden, Elery Hudson, Andrew Powell, Antoine Johnson, Jamon Corprew, Curtis D. Mitchell, Jerome J. Grant, Steven L. Bass, Michael S. Montgomery, Pernell Morris, Henry MacArthur, Bernard Dorsey, Alan Durant Gilbert, Leasia Carter, Cory Turman, Tommy David Thomas, Marcus Warren, Jose Alejandro Cartagena, Brian Augins, Ivan J. Cox Jr., Nathaniel Wheeler Jr., Josh Remus Burnett, Keith Glascoe, Edward Burroughs, Derwin Jones, John F. Davis, Lamont Randall Jr., Gerald Thompson, Jaqueline Parker Antonio Anderson, Eric Forrester, Gary Jackson, Gregory Higgins, James Ricardo Smith, Tyrell Hardy, Darrius Johnson, Dante Barnes, Marvin Coston Jr., Frederick S. Taylor, Steven Justin Lewis, Tyrone Johnson, Robert Lee Jackson, Ronald Davon Penn, Terron Singleton, Damon Tisdale, Delvin Trusty, Shyteak Lawrence, Albert Mullen, Sina Masoodi, Raja’ee Naneem Sincere, Jefferson Bolden, Clerow Myers III, Daquan Mason, Damon L. Ramsey, Charles Diggs, Jaswinder Singh, Marcus Downer, Michael Polston, Franklin Grayson, Lorad C. Warner, Marquis Tisdale, Teon Simms, Jermaine Mitter, Donte Dixon Jr., Gregory Tynes, Terrence Boyd, Alvin Phillips, Darod Rosenburough, La Tonya Denise Battle, Tranell Dansbury, Robert Mullins, Christopher Giles, Steven Krug, Jerome Smith, Dontaye McDaniel, David Lamont Nolan, Sheldon Eubanks, Timothy Francher, Franklin Morris, Tyrik Adams, Marquise Caldwell, Melvin Heckstell, Kevin Carey, Paul Passley, Brandon Smith, Angelo Yancy, Richard Dabbs Jr., Thelonious Monk, Jason Summers, Raykwon Young, Darryl Wyche, Keenan Stanfield, Kevin Gray, Kevin Lyde, Ryan Mims, Michael Thompson, Daymar Rogers, Tyvonte Worrell, Theophilus Ruffin, Keith Gale, Antoine Smith, Kason Williams, Lamont Montague, Terry Whittaker, Stonie Baker, Romel Simms, Kirk Butler, Thomas Meehan, Michael Nichols, Troy Mitter, Darris Darnell Davis, Tondayo Johnson, Pierre Epps-Hamilton, Dante Lamont Barnes, Diane Griffin, Antonio McNeil, Cecil Harris, Kevin Cannady, Christina Gowran, Rayshawn Jones, Amir Billings, Tayvon Wilson, Juanito Mosquita, Brian Johnson, Kevin White, Deyquawn Cooper, Gordon Williams, James Gaylord, Ronald Stewart, Ryan Green, Noran Torbet, Wendell Taylor, Levar Round, James Anderson, Yeison Carreto-Guttierrez, Eigene Nesbitt, Keon Smith, Tabitha Holton, Markel Benson, Avery Kelly, Terrell Jones, Terrance Johnson, Andre Clark Jr., Dorian Pate Jr., Angel Powell, Kelavin Weaver, David Brown, Maurice Swilling, Daniel Blackston, Andrew Mack, Travon Venable, Calvin Ellis, Dustin Howes, Larry McDaniels, Damien Best, Matthew Kirsch, Monard Holeman Jr., Quentin Heard, Anthony Rucker, Dominic Walker, Quantaz Christian, Dale Abrams, Earl Keith Burton, Darryl Whitehead, James Dews, Lerell McBride, Robert Joseph Adams, Trevon Joyner, David Nance, David Moore, Kendal Fenwick, Gerald Stokes, Jaquan Holt, Unidentified Man, Tavon Allen, Unidentified Man, and Unidentified Man.