rattachement

anonymous asked:

Bon je sais même pas si tu a un avis là dessus mais je me demandais ce que tu pensais du 'mouvement' asexuel ? Perso j'ai un peu de mal avec leur rattachement avec le mouvement LGBT... j'ai l'impression que c'est la création d'une différence pour quelque chose qui peut être tout à fait normal au cours de sa vie...

J’en avais parlé sur le blog il y a quelques temps, et effectivement, avec d’autres personnes on en était arrivé à la conclusion que l’ampleur du mouvement, surtout chez les très jeunes s’expliquait notamment par une méconnaissance des mécanismes de la libido, qui est différente chez tout le monde et surtout fluctuante, en fonction de tout un tas de facteurs. 

En plus le fait de vivre dans une société saturée de porno fait penser aux ado que la normalité c’est penser au sexe H24, et ce dès un relatif jeune âge, alors qu’en réalité, tout le monde a des périodes de libido au point mort, et il est tout à fait normal de ne pas être intéressé par le sexe quand on est ado, voire même plus tard, tout le monde ne se développant pas au même rythme à ce niveau là. Enfin beaucoup de jeunes ont l’air d’être terrifiés (surtout des filles) par le sexe, ce que j’expliquerais aussi par l’omniprésence du porno qui donne une vision apocalyptique des rapports sexuels, douloureux, violents, sans tendresse. Il me semble d’ailleurs avoir vu sur un site dédié à l’asexualité que ne pas vouloir avoir de rapports sans bien connaître la personne revenait à faire partie du “spectre” de l’asexualité, alors que ça s’appelle juste “ne pas vouloir avoir de rapports sans bien connaître la personne” et que la très grande majorité des gens sont comme ça.

Mais bon du coup,  comme ces jeunes ne correspondent pas à l’idée qu’ils se font de la norme en matière de libido, ils veulent être intégrés à un groupe qu’ils voient comme alternatif. 

Sauf que ce n’est pas le but des mouvements LGBT.

Elle est ce genre de fille, vous voyez, cette fille à qui on parle quand on s'ennuie, cette fille qui se sent de trop, la bonne “copine” à qui se confier, cette fille qu'on ne choisit jamais en première. Elle est aussi cette fille banale, qui se rattache à de simples détails sans intérêt, mais qui pourront la blesser. Dans son cœur, il n'y a pas si beaucoup de place que ça, elle limite les entrées, parce que après tout, on part tous un jour. Quand elle vous aime, cette fille, c'est pour de vrai, même si elle a du mal à aligner les mots pour l'exprimer. Mais elle vous le fera ressentir. Par contre, cette fille, elle est effrayée par ce que peuvent ressentir les gens, elle n'arrive pas à croire que quelqu'un puisse réellement l'aimer, ou même, tenir a elle, alors elle ferme son cœur. J'ai oublié de parler de son manque de confiance en soi, elle préfère garder toutes ses émotions pour elle. Elle pleure souvent. Pleurer quand ça va pas, pleurer quand elle est touchée.
Est-ce qu'elle est faible ou alors blessée?
Blessée par les gens, blessée par les sentiments, blessée par le manque, blessée par les faux espoirs, blessée par les “promesses”, blessée par le manque d'attention que peuvent avoir les gens autour d'elle.
Ouais, j'crois qu'elle est blessée, parce qu'elle attend tellement de choses qui n'arriveront jamais, que les déceptions ne font que s'enchaîner et la consumer.
Alors elle dit qu'elle va changer, qu'elle va arrêter de donner toujours autant. Mais ce n'est pas si facile de lâcher prise et d'abandonner. Elle aimerait que l'éternel sois vrai, tout comme les mots qui lui sont adressés. Elle voudrait trouver quelqu'un en qui elle peut croire en chaque paroles, en chaque promesses. Parfois, elle aimerait être différente, ouais, être LE quelqu'un d'une personne. On lui dit d'attendre, qu'elle arrivera. Je préfère vous parler sous le nom de “cette fille”, elle est dur à déchiffrer, elle est compliquée. Elle aime sa vie. Elle n'aime pas qu'on la déteste cette fille là,vous savez pourquoi?
Parce qu'elle se déteste déjà assez elle même.
Elle a juste besoin de se sentir importante pour quelqu'un.
C'est dur de se faire cerner par les autres, alors je vous présente “cette fille”:
moi.
—  noirceur étouffante ( via noirceur-etouffante )

“L'homme est né pour mourir. Impossible de nier l'évidence. On se rattache à tout ce qui passe et on attend. On attend le dernier métro. On attend une paire de gros nibards dans une chambre d'hôtel, une nuit d'août à Las Vegas. On attend que les poules aient des dents. On attend que le soleil baise la lune. Et en attendant on se raccroche à n'importe quoi.”

(Auteur : Charles Bukowski
Livre : “Pulp”)

Barbara Morgan, Marta Graham Lamentation. 1935

« Pour moi, ces troubles [la 2e guerre anglo-néerlandaise] ne m’incitent ni au rire ni aux pleurs ; plutôt développent-ils en moi le désir de philosopher et de mieux observer la nature humaine. Je ne crois pas qu’il me convienne en effet de tourner la nature en dérision, encore bien moins de me lamenter à son sujet, quand je considère que les hommes, comme les autres êtres, ne sont qu’une partie de la nature et que j’ignore comment chacune de ces parties s’accorde avec le tout, comment elle se rattache aux autres. Et c’est ce défaut seul de connaissance qui est cause que certaines choses, existant dans la nature et dont je n’ai qu’une perception incomplète et mutilée, parce qu’elles s’accordent mal avec les idées d’une âme philosophique, m’ont paru jadis vaines, sans ordres, absurdes. Maintenant je laisse chacun vivre selon sa complexion et je consens que ceux qui le veulent, meurent pour ce qu’ils croient être leur bien, pourvu qu’il ne soit permis à moi de vivre pour la vérité. »

Baruch de Spinoza, Lettre à Oldenburg, 1665

j’en ai marre de ces putains de psychopathes massacreurs qui se cachent derrière la religion pour perpétrer des crimes atroces et entraîner dans leur chute plus d’un milliard de musulmans qui n’ont rient demandé à personnes et qui doivent vivre marginalisés et diabolisés. chaque nouvelle attaque est une nouvelle occasion pour certains de nous lapider dans les médias, de nous transformer en cible pour les racistes, de nous persécuter dans les écoles, dans les lieux de travail, dans la rue, etc. chaque nouvelle attaque est un nouveau clou qui s’enfonce et un nouvel amalgame qui se fait et un nouveau truc qui nous explose à la gueule. même en condamnant ces attaques on reste perdant parce qu’au final on est tous des “sales bougnouls de merde qui égorgent des moutons et des gens en hurlant allahu akbar”. j’en ai marre de voir l’étau se resserrer et nos libertés se limiter et nos chances de vivre normalement et sans qu’on nous rattache des préjugés s’amenuiser.