qui-s'en-fout

On veut des j'aimes sous nos photos insta, des commentaires qui coulent à flot et des notes, des tas de notes. Des flammes avec tous nos amis sur snapchat, des photos sans arrêt partout tout le temps, des moments immortalisés, qu'on veut tellement partager qu'on oublie d'en profiter. Si on n'a pas 100 likes sous notre dernier post on supprime, on a peur du regard des autres on a peur de leur jugement peur de pas être aimé peur de se faire critiquer. Besoin d'attention, toujours tout le temps par tout le monde, besoin de se sentir aimé pour s'aimer soi même. Stop. Regarde-toi, tu te fais tellement de mal. Tu sais, c'est pas tous ces trucs là qui définissent qui t'es, on s'en fout de ça, on s'en fout de leur avis et de leur reconnaissance, on en a pas besoin, on vaut mieux que ça. Alors éloigne toi de tout ça, éloigne toi de ces réseaux qui t'font plus de mal que de bien. Rapproche toi de l'essentiel, va courir, écoute le monde qui t'entoure, observe le, vis le, et pas à travers ton écran.
—  ouragandsentiments
T'as déjà remarqué que dans tes amies, il y a celle qui trouve l'amour du premier coup, celle pour qui il n'est pas difficile d'avoir tout les mecs à ses pieds. Il y a celle qui s'en fout carrément de plaire, qui profite de la vie sans se poser de question. Il y a celle qui joue avec eux sans jamais éprouver des sentiments. Il y a celle qu'on trouve discrète mais qui cache bien son jeu… Et puis il y a toi, celle qui se réjouit du bonheur de ses amies sans être heureuse elle même.
—  Inconnu???
Paroli Collage #91

Dans le noir, je m'alanguis, — les yeux en braise — ne fais rien : regarde les murs ; ne les vois pas, ne vois rien. Mais des formes se créent, comme un mirage qui surgit des méandres obscurs : vaporeuses et distinguées; ces volutes qui émanent de ma clope. Je suis si seul que je pourrais mourir ; pourtant : la solitude ne tue pas, mais la mort avive la solitude. Et toi, ma chère amie, comment te sens-tu ? Non… je m'en fous… ne dis rien.

  • - Ne t'attache pas à moi, avec mon cœur, on fait trop mal aux gens qui nous entourent.
  • - Arrête, s'il te plaît. Arrête de faire le garçon qui s'en fout, qui n'en a rien faire de souffrir, de se priver d'amour. Je sais que ça te manque. Je sais que tout ce que tu veux c'est avoir enfin quelqu'un à prendre dans tes bras, à câliner, à protéger. Je sais que t'as peur de blesser les autres, de me blesser. Mais ne te prive pas de vivre. Sois heureux, aime, que ce soit moi ou une autre, souris, ris, croque la vie, pleure, parle, écris, observe. Mais n'oublie rien.