pour changer

Phrases utiles à l'examen oral

Comment Organiser un exposé:

a) Annoncer le sujet de l’exposé:

- Telle est la question que je voudrais aborder / traiter avec vous maintenant ; Telle est la question à laquelle je voudrais répondre maintenant.

b) Présenter le plan de l’exposé:

- Je traiterai un seul point / plusieurs points / questions… ; J’aborderai / considérerai / examinerai les questions suivantes : … ; Je commencerai par aborder le… ; Le premier point portera sur… ; Ensuite / Par la suite / En second lieu / En second point j’aborderai… Enfin / Pour terminer / Pour conclure je dirai quelques mots au sujet de… ; Je conclurai sur / par… ; Le dernier point abordé / examiné / présenté sera…

c) Présenter chaque partie de l’exposé. Enumérations, alternatives, conclusion:

- Signalons / Disons tout d’abord que… ; Ils ont d’autre part / aussi… ; Cette situation pose d’ailleurs le problème de… ; On notera de même… ; En gros / En somme / Somme toute / En bref / En peu de mots / Enfin bref / Pour conclure… ; Ce qu’il faut retenir de tout cela c’est que… ; Nous pouvons maintenant passer/ Venons-en maintenant à notre dernier point, celui… ; Cela nous amène tout naturellement au dernier point de notre exposé, celui… ; La conclusion de tout cela est… ; Au terme de cette analyse / de cet exposé j’ai tâché de vous exposer…

d) Développer un sujet:

- En faisant des énumérations / En classant: appartient à / fait partie de / entre dans la classe / la catégorie / le groupe de… ; est un type de… ; c’est du même genre de… En comparant: rappelle / c’est comme / fait penser à… ; de même que… ; peut être comparé / assimilé à… ; peut se rapprocher de / être rapproché de… ; est du même type / ordre / de la même nature que… ; présente un rapport / une affinité / un lien / une analogie / une parenté avec… En décrivant / En racontant

e) Mettre en relief un point:

- Soulignons / Signalons / Remarquons (le fait) que… ; On remarquera que… ; J’attire votre attention sur le fait que… ; J’insiste sur le fait que…

f) Faire une transition:

- Pour en revenir / Revenons / Je reviens / J’en reviens à notre propos, je dirais donc que… ; Cette remarque faite, voyons donc maintenant / examinons alors… ; Cela dit, venons-en à présent à notre sujet ; Après avoir examiné / considéré… abordons (maintenant)… ; Il convient / Il y a lieu maintenant / aussi de soulever la question de… ; Le point / la question suivant(e) c’est… ; Cela nous amène / conduit à… ; Je ferme la parenthèse / Fermons la parenthèse ; Reprenons.

g) Proposer un nouveau sujet:

- Pour passer à autre chose ; Pour changer de sujet… ; Et si tu nous parlais de… ? ; Et puis, à part ça,… ? ; Alors, qu’est-ce que vous avez comme remarque à faire là-dessus ?

h) Rejeter un sujet, changer de sujet:

- Ça n’a rien à voir ; Parlons plutôt d’autre chose ; Quel rapport ? ; Quel intérêt ? ; Ce n’est pas le moment ; Changeons de sujet (voulez-vous ?) ; Ce n’est pas le problème ; la question est que…

i) Donner un exemple:

- Tiens, un pamplemousse c’est un agrumes ; Je prendrai l’exemple suivant : … ; Le fait que … a valeur d’exemple ; …illustre bien cette situation / est un bon exemple ; Je vous en donne un exemple. / En voici un exemple ; … entre autres ; Prenons l’exemple de… ; Tenez, si vous le voulez bien : imaginons / imaginez… ; Ainsi dans… on ne compte que… ; Ça me rappelle une histoire… ; Tel est le cas de…

j) Citer:

- Je cite : « … » ; … Fin de citation ; …a dit textuellement (deux points, j’ouvre les guillemets) ; Comme dirait X « … »

k) Concéder, objecter (argumentation en deux temps):

- C’est sûr / certain / exact / vrai que… pourtant / cependant / toutefois / seulement… ; Je vous accorde que… n’empêche que… ; Je ne nie pas que… ; cela dit, il reste que… ; J’admets que… ça n’empêche pas du tout que… ; S’il est certain que… il n’en reste pas moins que…

l) Résumer, récapituler:

- Je résume en un mot / en quelques mots / rapidement… ; Pour tout dire… ; En un mot… ; En deux mots… ; Enfin / Somme toute / Tout compte fait / Enfin de compte / Bref… ; En fait / En réalité / La réalité est que… / De fait…

m) Se corriger:

- …, non,… /…, pardon,… /…, non (pardon), pas…mais… /…je voulais dire… ou plutôt……ou pour être plus précis / ou plus exactement / ou plus précisément…

90 french pick-up lines

The bolded pick-up lines work only in french! (there are only 2 tho)

  1. Hé, j’ai pas déjà vu ta photo quelque part? Ah oui, c’était dans le dictionnaire juste en dessous de magnifique!
  2.  Tu crois au coup de foudre ou je dois repasser devant toi?
  3. Je m’appelle x mais tu peux m’appeler la personne de tes rêves
  4. Je m’appelle x mais tu peux m’appeler ce soir
  5. Si un flocon de neige était un bisou je t’enverrais une tempête
  6. Si une étoile était un bisou, je t’enverrais une galaxie
  7. Je ne suis pas donneuse d’organes mais je veux bien te donner mon coeur
  8. Le suis en train de faire une crise d’asthme, j’ai besoin de bouche à bouche
  9. Le latin est une langue morte, contrairement à l’amour que j’ai pour toi
  10. A part être magnifique, tu fais quoi d’autre dans la vie?
  11. Tes jambes sont comme du beurre; douces, délicates, et facile à étaler
  12. Je t’embrasserais bien dans un musée mais on m’a dit de pas toucher les chef d’oeuvres
  13.  Je vais te traiter comme mes devoirs; te jeter sur mon bureau et te faire toute la nuit
  14. Tu dois être le soleil car t’est le centre de mon système
  15. Ta main a l’air lourde, laisse moi la tenir pour toi
  16. Tes mains ont l’air froides, tu peux les réchauffer sous mon t-shirt
  17. Ton rire est joli mais je suis sûre que tes cris sont meilleurs
  18. C’est un joli t-shirt que tu as, mais je suis sûre qu’il serait mieux sur le sol de ma chambre
  19. Je peux te suivre quand tu rentres chez toi? Ma mère m’a toujours dit de suivre mes rêves
  20. Je n’ai pas besoin de lire tes termes et conditions pour t’accepter
  21. T’as une carte? je me suis perdue dans tes yeux
  22. T’es peut-être pas un marin mais tu fais chavirer mon coeur
  23. Je suis pas un vampire mais je te sucerais
  24. Je peux utiliser ton téléphone? Je dois appeler ma mère pour lui dire que j’ai trouvé la personne de mes rêves
  25. Tu sais ce que je porte? le sourire que tu m’a donné
  26. Il n’y a pas assez de mots dans la langue française pour décrire ta beauté
  27. Tu peux me passer une photo de toi pour montrer ce que je veux pour mon anniversaire?
  28. Si j’avais qu’une pokéball, je t’attraperai
  29. Il fait froid mais ta présence me réchauffe
  30. Je vais t’appeler cendrillon parce qu'à minuit, tous tes habits vont disparaître
  31. Est-ce que t’es magicien? Parce qu'à chaque fois que je te regarde tout le monde disparaît  
  32. Pour toi c’est quoi le meilleur endroit du monde? Parce que  j’aurais juré que c'était dans tes bras
  33. T’es tellement captivant que j’en oublie mes pickup lines.
  34. Tes lèvres ont l’air seules, tu veux qu’elles rencontrent les miennes?
  35. Si je pouvais arranger le dictionnaire je mettrai toi et moi ensemble
  36. S’embrasser est la langue de l’amour, tu veux avoir une conversation?
  37. On est comme le système pulmonaire: on est peut être divisés mais on est toujours ensemble
  38. Viens chez moi, je te donnerais un cours d’anatomie
  39. Je suis habituée à rester debout toute la nuit
  40. Tu veux échanger de l’info génétique?
  41. Je suis une experte en bouche a bouche
  42. J’ai une assurance pour les animaux de compagnie, t’as plus besoin de  t'inquiéter quand tu détruis ma chatte
  43. Je suis jalouse de ton t-shirt; il a le droit de toucher ton corps contrairement à moi
  44. Souviens-toi de mon nom, c’est tout ce que tu va crier ce soir  
  45. Qu’est-ce que tu fais ce soir? A part moi, bien sur
  46. Tes habits me mettent mal à l’aise, enlève-les
  47. Je vais te donner un bisou et si tu l’aimes pas tu peux le rendre
  48. Même le soleil est jaloux de la façon dont tu brilles
  49. Honnêtement, je pensais que le bonheur commence avec b, mais pour moi ca commence avec toi
  50. Je pense qu’on vient de partager des électrons car je sens une liaison covalente avec toi
  51. Est-ce que t’es un orphelinat parce que j’ai envie de te donner des enfants.
  52. T’as l’air d’avoir froid, tu veux m’utiliser comme couverture?
  53. Tu dois être la solution pour alzheimer car t’es inoubliable 
  54. T’es sur que t’es pas perdu? Parce que le paradis est loin d’ici
  55. T’es sur que t’habites pas dans un musée parce que t’es un chef d’oeuvre
  56. Est-ce que t’est religieux parce que t’est la réponse à toutes mes prières 16
  57. Ton père doit être un roi pour faire un prince comme toi 
  58. Est-ce que tu dors sur ton ventre? [-non]  je peux? 
  59. T’as quelque chose dans l’oeil! Ah non, c’est une étincelle 
  60. Est-ce que t’es un appareil photo car a chaque fois que je te vois je souris 
  61. Tu peux me montrer le chemin? [-vers ou?] Vers ton cœur
  62. Je suis en train de résister l’envie de te rendre la personne la plus heureuse du monde
  63. Ca m’ étonne pas que le ciel est gris aujourd'hui, tout le bleu est dans tes yeux
  64. Il doit y avoir un problème avec mes yeux, je peux pas les retirer de toi
  65. On est coordonnes, t’es l’abscisse et moi l'ordonnée
  66. Je viens peut-être du nord mais j’irais sud sur toi
  67. T’es sur que tu t’appelles pas biscotte parce que t’es craquant
  68. Tu ressembles beaucoup à mon futur petit-ami
  69. Tes yeux sont tellement bleus que je pourrais me noyer dedans.
  70.  Belle paire de jambes. Elles ouvrent à quelle heure?
  71. Tu dois être un alliage de béryllium et d’or parce que t’es BeAu
  72. Je viens de remarquer qu’on goûte sans arrêt notre propre langue. Tu veux bien que je goûtes la tienne pour changer?
  73.  Je peux t’emprunter un bisou? Je te le rendrai
  74.  Je joue le saxophone; je sais mettre des trucs dans ma bouche et garder ma respiration pendant longtemps
  75. C’est le jour des contraires aujourd’hui: embrasse moi d’abord puis je te sors une pickup line
  76. Ca m'étonne que t’es pas fatigué parce que t’a trotté dans ma tête toute la journée
  77. Il n’y a pas assez de mots dans toutes les langues du monde pour exprimer mon amour pour toi
  78. Ma couleur préférée, c’est la couleur de tes yeux
  79. Parmi tout ce que j’ai dessiné, mon dessin préféré, c’est celui de ton sourire
  80. Qu’est-ce que tu fais là? la dernière fois que j’ai vérifié, les anges se trouvent au paradis
  81. Ton père est un voleur? Parce qu’il a volé les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux.
  82. Ça fait quoi d’être la personne la plus magnifique dans la pièce?
  83. Si tu étais un hamburger, tu serais le McNifique.
  84. Tu peux tomber d’un arbre, tu peux tomber d’un cheval, mais la meilleur façon de tomber, c’est de tomber amoureux de moi
  85. Je n’ai pas besoin de mes lunettes pour me rendre compte de ta beauté
  86. 8 planetes, 1 univers, 7 milliards de personnes, et il n’y a que toi qui compte pour moi
  87. Mes amis n'arrêtent pas de dire que je suis gay, tu veux m’aider a leur montrer qu’ils ont faux?
  88. Mes seins sont commes des oreillers, tu veux dormir?
  89. J’ai peur du noir, je peux dormir avec toi?
  90. Salut, je suis en train de faire un sondage des pires pick-up lines. Alors, qu'est-ce que tu penses de : “Est-ce que tu viens souvent ici?” “Quel est ton signe astrologique?” ou “Salut, je suis en train de faire un sondage des pires pick-up lines”? 

tbh chaque fois que mon cerveau s’insurge contre le fait de voter Macron, il me faut moins de deux secondes pour me rappeler qu’en face c’est Le Pen et que ça pue aussi, mais plus.

Comme on dit, le libéralisme fait le lit du Front National. Il le borde dans une jolie couette chaude, lui fait un bisou sur le front et lui allume une loupiotte pour pas qu’il ait peur du noir. Ainsi, un des arguments que je vois est “LePen en 2017 ou en 2022 c’est la même chose”. Mais si Macron passe on gagne 5 ans pour essayer de changer les choses, avec l’avantage de ne plus avoir des syndicats anesthésiés parce que ça ne trompe personne que Macron n’est pas de gauche. Il va se prendre un gros coup de peuple dans la gueule et ça sera bien fait pour lui. Vivement qu’il passe parce que j’ai hâte de voir la résistance s’organiser contre tout ce qu’il incarne.

Quand ton nouveau perso est semblable en tous points à celui qui tu as joué dans la précédente, et dans celle d’avant encore, quel que soit le jeu.

Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents…. tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirer où les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent, ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l'humanité. Là où certains ne voient que de la folie, moi je vois du génie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent.

Dans la vie rien n'est acquis, tout peux changer du jour au lendemain, en un clin d’œil, en moins d'un quart de seconde la vie peut basculer, votre vie peut basculer. Demain, vous pouvez tomber gravement malade, avoir un accident ou même mourir. Demain, votre père, votre mère, votre frère ou même votre sœur peuvent mourir. Vous pouvez perdre vos amis, pour je ne sais quel connerie, une engueulade, une mauvaise blague, des jeux dangereux, une histoire de drogue, un peu trop d'alcool, un coma, une disparition, une fugue, tout peux arriver, demain. Demain vous pouvez apprendre une bonne nouvelle aussi, l'obtention de votre diplôme, une promotion, le billet gagnant du loto, des vacances dans je ne sais quel pays, un heureux événement, une demande en mariage, une rencontre inattendu, quelques chose qui peux changer votre vie en bien. Demain, vous pouvez tout perdre, comme tout gagner, vous êtes certains de rien, alors profitez de la vie, profitez de vos proches pendant qu'il est encore temps, aimez, riez, câlinez, donnez tout votre amour et toute votre tendresse aux gens que vous aimez, n'attendez pas pour agir, pour dire aux autres que vous les aimez, n'attendez pas pour changer votre vie comme vous l'entendez. Agissez ! Agissez avant qu'il ne soit trop tard car peut être que demain il sera déjà trop tard..

alright alright alright, voilà le récap de l’itw de Macron dans Têtu, qui était quand même assez complète, donc allons-y (le post est méga long déso) :

- il reprend son idée que le mariage pour tous était nécessaire, qu’il le défendrait mais que ça a créé des gros clivages dans la société, ce qu’il regrette. A son avis, c’est surtout  à cause d’une mauvaise information et du manque d’info qu’avait les gens à propos de la situation lgbt, et sur la loi en elle-même (mouais)

-”Certains n’ont toujours pas compris que l’orientation sexuelle n’est ni un choix, ni un luxe. En même temps, je pense indispensable de savoir entendre les craintes et les convictions fortes de certains qui défendent un modèle auquel ils sont attachés”; il veut surtout créer un dialogue entre les différentes opinions (et notamment avec la Manif pour tous)

- comme chez Quotidien, il souligne les violences quotidienne qu’on subit hors-métropoles

- pour la PMA, il attend l’avis du CCNE pour qu’il y est débat. Si ce débat aboutit favorablement alors il la légalisera, mais il est contre l’autorisation de la GPA en France car il estime que c’est un débat “impossible à trancher”, mais il veut lancer une lutte internationale contre le trafic d’enfants et des femmes qu’ammène la GPA dans certains pays, cependant il faut pour lui “arrêter l’hypocrisie et permettre la reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger”

- concernant le changement d’état civil pour les personnes trans, il estime que la loi à répondu à la question en allégeant la procédure. Quand on lui demande pourquoi la France ne va pas jusqu’au bout en supprimant le passage devant un juge, il parle pendant longtemps pour dire que “la fonction d’un président n’est pas de prendre parti personnellement sur ces sujets mais d’accompagner le dépassement de certains clivages et de favoriser le dialogue” (donc en gros il a pas répondu)

- il reconnait qu’il n’y a pas “une” idée de la famille en se basant aussi sur la sienne, atypique (d’ailleurs on apprend qu’il a sept petits-enfants the more you know)

- il ne réintroduira pas l’ABCD de l’égalité à cause de la polémique qu’il y a eu, et selon lui la déconstruction des stéréotypes ne passent pas par les bouquins etc mais par des interventions d’asso en temps scolaire, par exemple

- sur le genre neutre/ la nécessité d’avoir mention du sexe sur les papiers t”il n’y a pas de genre neutre, mais une orientation personnelle de ce quoi on est fait” (, (pour lui) il faut reconnaitre les différences & une reconnaissance de l’indetermination ne résoud pas le problème

- sur la question de communauté, et ici l’idée de “communauté LGBT”: il reconnait qu’il y a des communautés religiseuses, géographiques ou d’orientation, mais il n’a pas envie de les traiter comme telles. “L’entre-soi rend bête’‘, la diversité est primordiale et il rappelle “La France est une République diverse et indivisbile”

- il a participté à des pride avant de devenir ministre, il reçoit toutes les opinions pour des entretiens, mais la seule chose qu’il n’acceptera pas sont les discours de haine et d’exclusion

- “quand je me déplace dans un ville, j’informe tous les élus, à l’excpetio du Front national” #dragthem

- il soutient à fond les associations, et pour lui le statut associatif est vital

- sur les rumeurs de sa relation avec Mathieu Gallet: il le connait à peine et pour lui, le sous entendu qu’il n’est pas possible qu’un homme vivant avec une femme 24 ans plus âgée ne soit pas gay ou un gigolo, c’est misogyne et homophobe. “Si j’avais été homosexuel, je le dirais et je le vivrais”

-  “C’est très appauvrissant de ne pas être féministe. Pour changer la politique, il faut être féministe, c’est une obligation morale. Ce n’est pas parqe qu’on met trois femmes au gouvernement que les choses changeront.”


Voilà en gros les points principaux de l’itw, bon perso il ne m’a pas hyper convaincu.e, il dit des trucs cools et d’autres trucs moins cools, au final il parle beaucoup pour ne pas dire grand chose et il continue de vouloir absolument faire plaisir à tout le monde, mais sur des points comme ça il faut être plus clair (à mon humble avis anyway)

Encore deso pour le longass post (et les fautes et autres possibles incompréhensions, je me suis pas relu oops), j’espère que ça a pu être utile ! @onestenrepublique je taggue au cas où ;)

Elle a claqué la porte en partant. J'ai senti qu'elle était fâchée, peut-être même hors d'elle, en tout cas elle m'en voulait. Elle en avait assez de me voir avachi sur le canapé, elle avait envie de vivre elle, besoin d'action, d'aventure, de plus que tout ce que je pouvais donner. Ma petite vie tranquille me convenait bien pour ma part, je ne demandais rien de plus avant qu'elle ne débarque. Elle a chamboulé tous mes principes, toutes mes habitudes, mon petit quotidien miteux a été foutu en l'air et je n'ai rien dit. Je l'ai laissé faire. C'est peut-être pour ça qu'elle m'en veut aujourd'hui, je crois que d'une certaine façon, je lui ai donné l'espoir que j'allais changer pour elle. Elle a transformé ma vie, je ne le nierai jamais puisque c'est la réalité, elle l'a vraiment bouleversée. Et pourtant, elle a claqué la porte en sortant. Parce qu'on peut changer une vie, mais on ne change pas les gens.
—  justevivante

J'écris ce texte parce que, j'ai fais des putains de rencontres et je trouve que j'en parle pas assez. Des rencontres a base de délire, des rencontres avec un but au bout, des rencontres car je voulais aider, mais au final je vous est tous rencontrés pour la même chose; VOUS ÊTES UNIQUES. Tous différents, j'aime pas la ressemblance, je préfère la différence. Ça doit bien faire ¾ ans que j'ai ce blog mais ça n'est qu'à partir du mois de février que j'ai vraiment commencé à écrire, partagé, parlé. Toi, qui lis ceci, toi qui est identifié, sache que, peu importe l'heure à laquelle tu me parles, peu importe ce que tu me demanderas, peu importe ce que tu me diras, je serai là. Même inconnue, connaissance, ami, je mange pas, et je vous prendrez comme vous êtes, je ne suis pas ici pour vous changer, juste parler, découvrir, peut-être vous aider à évoluer, et encore énormément de chose. Ce qui est génial c'est que tout ça vous me redonnez en retour sans rien demander, vous me faites du bien, vous êtes géniaux, vous êtes merveilleux, vous êtes vous. Merci Tumblr, merci pour cette plateforme, merci pour ces rencontres. Love 💙 @pramodavana@aelnaute@sauterdunpont@a-darkness-girl@uncoeurdeglace@fissuredanslecoeur@polymorphe@balzacien@behind-the-roses-beyond-moon@crtsgrl@la-tete-pleine@lethvinn@mathilde-estv@danslattentedunebellevie@thcb20@glamiaud @alexisegn

On s’en sort un jour, je vous le promet, et j’en suis la preuve. 

Pendant des mois et des mois, j’ai chialer, gueuler, crier, je faisais des crises de larmes pas possible, des crises d’angoisses, je suffoquais, je me couchais en chialant et me réveillais en pleurant, je faisais très souvent la gueule, je me cachais pour pleurer tellement j’arrivais pas à me retenir, j’allais aux toilettes et je ressortais quelques minutes après, après avoir sécher mes larmes, personnes ne voyaient à quel point j’allais mal, c’était pas la petite déprime du week-end, ou du soir, c’était la dépression. Je m’étais jamais vu dans ces états là, j’ai eu peur, très peur. J’avais peur de faire une connerie, peur que ça ne s’arrête jamais, peur de ne pas m’en sortir. C’était de pire en pire chaque jour. J’avais aucune motivation, j’ai voulu plusieurs fois arrêter les cours tellement j’en pouvais plus de me lever le matin après avoir dormis même pas 3h parce que j’avais fais que de chialer. Le week-end, j’avais même plus la foie de me lever de mon lit, je dormais jusqu’à 15h, une fois j’ai même passé toute la journée cloîtré au lit à dormir, j’avais même plus faim. Je mangeai parce qu’il le fallait, c’est tout. J’étais seule chez moi, réellement seule puisque je ne vis plus chez mes parents, donc aucune raison de faire semblant d’aller bien les jours où je n’avais pas cours. Je me sentais comme morte, intérieurement. La semaine c’est là que je faisais semblant, devant mes potes, “oui ça va”. Ma meilleure amie savait que j’allais pas spécialement bien, mais pas à c’point. 
Je pensais que j’allais jamais m’en sortir, je sortais en boite pour me changer les idées, je faisais des soirées et je me sentais toujours aussi mal, l’alcool m’a fais chialer plus d’une fois d’ailleurs. 
Puis un jour je me suis rendu compte que ça faisait un mois que j’avais pas chialer, un mois que je n’avais versé aucun larmes à cause de ces raisons là. Je me suis rendu compte que certaines choses ne me faisaient plus mal, que ça ne me faisait plus rien, que j’y pensais beaucoup moins. Je me suis rendu compte que j’allais mieux, que j’allais bien, pour de vrai. 

C’est pas du jour au lendemain qu’on se rend compte qu’on va mieux, c’est plus tard, avec du recul, on se rend compte que c’est moins douloureux, moins présent constamment. Il faut juste y croire, et pas baisser les bras, le temps fera son boulot, mais faut l’aider aussi.. 

Je peux vous dire que de sortir avec mes potes, en boite, en soirées, rencontrer des gens, ça m’a énormément aidé, ça m’aidais à pas y penser. Je m’éclatais pendant ces moments là et je pensais pas que j’étais mal, je me sentais bien, je me sentais vivre. 
A un moment faut dire stop, et plus regarder derrière sois, juste avancer. Soyez fort, croyez en vous, je vous promet qu’on s’en sort un jour. J’ai réussis alors pourquoi pas vous. 
Je dis pas que je suis heureuse, mais je suis plus malheureuse, j’ai plus ce poids énorme qui m’empêchait de vivre, et qui me bousillait de jour en jour. 
Je me reconstruit petit à petit. 

Ouvrez les yeux, vous verrez comme le monde est plus beau quand on va mieux. 

Aujourd’hui j’ai dit adieu à Sandro. 

Sandro c’est mon appartement, enfin c’était mon premier appartement.

Du coup ça fait bizarre même si ça fait juste un an que j’y habitais. J’ai rêvé de mon indépendance pendant des années et quand j’ai eu Sandro j’étais trop trop heureuse, je me suis trop amusée à tout décorer et à en faire un cocon rien qu’à moi.


Sandro il était pas très grand, j’avais une cuisine, une chambre, un salon, une salle à manger et un bureau mais tout dans la même pièce (ce qui est assez pratique quand vous vous faites des petits dej au lit). J’ai visité que lui et je l’ai pris tout de suite parce qu’en plus il avait 2 grandes fenêtres et j’aime beaucoup les fenêtres. Au départ c’était un peu difficile, j’aimais trop Sandro mais être toute seule c’était pas très rigolo du coup quand mes parents me déposaient j’étais un peu triste. Ça a été vraiment mieux à partir de novembre, en plus c’est le début de ma période de Noël alors j’ai pu décorer Sandro avec des guirlandes partout et un petit sapin (Jean-Noël) et un autre sapin parce que j’aime beaucoup ça. Et après les vacances de Noël j’étais complètement habituée et je m’amusais fort. Je trainais au lit et je voyais @mavieestunefiction toutes les semaines pour qu’on mange ensemble, et entre temps on faisait aussi des soirées de grand n’importe quoi. Du coup à partir de là Sandro c’est devenu chez moi et j’attendais chaque jour de rentrer dans mon cocon. Et puis après j’y ai fait mon anniversaire et j’étais tranquille toute bien et après j’ai passé mes partiels et je suis rentrée chez mes parents. 

Au final je suis contente parce que la première et la dernière nuit que j’y ai passé j’étais avec @sciencesansconscience et ça me fait vraiment plaisir parce que maintenant si je quitte Sandro c’est un peu pour lui. Ça fait un peu peur de tout quitter pour quelqu’un, jusqu’à changer de département pour lui ! Mais ça me fait plaisir de grandir comme ça.

Maintenant j’ai rendu les clefs et j’ai fermé pour la dernière fois la porte qui bloque (et j’ai ragé une dernière fois sur ma voisine du dessus) et je suis tout un mélange d’émotions. Mais je retiens surtout que j’évolue et que j’aime bien ça, Sandro aura marqué mes 20 ans et du coup je veux le remercier mais je pense qu’au lieu de remercier un appartement je veux plus remercier les personnes qui ont aussi aidé à le rendre un peu plus comme ma maison: @mavieestunefiction, @lilith-de-beauvoir, @sciencesansconscience, Zouzouille etc. 

Je sais pas si je grandis vraiment mais j’avance et je trouve ça cool. J’ai hâte d’avoir encore plein de nouvelles aventures à vivre et à vous raconter. Merci d’être là ! 

2

j’avais envie d’écrire des lignes sur toi mais je pense que je dois arrêter je pense que c’est mieux comme ça 
ou alors il faut qu’on se regarde pour changer les choses

J'ai peur de prendre l'avion mais je veux faire le tour du monde.
J'ai peur de l'inconnu mais je veux vivre un milliard d'aventures.
Je veux pas m'éloigner de toi mais si demain on se parle plus qu'est ce que je pourrais y faire ?
Tu me manques mais non en fait je m'en fiche de toi.
Je veux pas perdre mes amis mais je suis incapable d'être là pour eux.
Je veux rencontrer de nouvelles personnes mais si tu viens me parler je tiens pas la conversation plus de 5 minutes.
Je veux vivre mais je reste terrée dans mon coin.
Je veux découvrir des lieux comme des choses mais je ne fais rien pour. Je veux changer de vie mais plus le temps passe plus je m'enterre dans la même routine. Je veux tellement de choses et je m'en donne tellement pas les moyens. Alors je m'en prends à moi même au lieu de garder ce temps pour faire ces choses que je veux faire.
—  19:42