politique

« France, réveille-toi »

Je vais vous avouer un truc : je l’aime bien, cette phrase.

En effet, j’ai l’impression que depuis quelques temps, la France s’est engourdie. Ce pays pédale dans la mélasse.

J’ai l’impression que les aspirations des citoyens ne sont pas bien entendues par la classe politique, qui préfère faire monter les peurs devant tous les médias réunis, plutôt que d'ouvrir des débats constructifs. (Bonjour Marine Le Pen, vous n’avez pas honte ?)

J’ai l’impression également qu’une partie de la France s’est repliée sur elle-même, et sur des idées qui ne ressemblent pas à la devise de notre République. Les discours identitaires radicaux, qui sentent le renfermé, prennent dans la société française une place qu’ils ne méritent pas. (Bonjour Civitas, vous n’avez pas honte ? etc.)

D’ailleurs, la République arrive-t-elle à être au service de tous les Français à l’heure actuelle ? Qu’il s’agisse des zones urbaines sensibles, des bassins à fort taux de chômage, des régions rurales, le sentiment d’abandon grandit. Et souvent, il est légitime.

Le problème, c’est que ce sentiment d’abandon est récupéré par des gens peu recommandables, qui les mettent au service d’idées peu recommandables. Or, pour un FN qui propose de mauvaises réponses aux problèmes du pays, combien de partis qui ne proposent rien ?

Bref, il serait temps que nos politiciens se ressaisissent, et que nous-mêmes, simples citoyens, sortions de cette sorte de « dépression des idées » qui désigne trop souvent « l’Autre » comme coupable idéal et comme bouc émissaire ultime.

Donc, oui, pour toutes ces raisons, j’aime beaucoup cette phrase, « France, réveille-toi ». Une phrase forte qui dit tout. Se réveiller ou devenir fou.

Le souci, c’est que cette phrase est malheureusement tellement utilisée par les fachos desouchistes et autres beaufs, que j’ai presque honte de vouloir l’utiliser pour évoquer, dans ce petit billet, les vrais problèmes de la société française.

Pourtant, il y en a beaucoup, des problèmes.

À commencer par les fachos desouchistes !

Un nouvel article a été publié sur http://www.rollingstone.fr/bruno-le-maire-fier-du-mariage-pour-tous/

Bruno Le Maire, “fier” du mariage pour tous !

20En 2013, il avait choisi de s’abstenir de voter sur la loi ouvrant le mariage pour tous, « pour rappeler qu’avec la précédente majorité nous avions proposé le contrat de l’union civile et le statut de beau-parent et que nous aurions dû le faire » (sic), expliquait-il. Ancien candidat à la présidence de l’UMP, Bruno Le Maire raconte ses impressions lorsqu’il a été sifflé mi-novembre par les militants antimariage gay de Sens commun, une association liée aux Républicains. Alors qu’il maintenait son opposition à une abrogation du texte sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe lors de la campagne pour la présidence du parti.

«La vraie violence surgit quand on menace votre intégrité physique. J’ai connu des moments durs, comme ministre de l’Agriculture, aux salons de l’élevage de Rennes et de Cournon-d’Auvergne, raconte dans le Journal du Dimanche le député Les Républicains de l’Eure. Mais lors de ce meeting, j’ai ressenti de la fierté quand j’ai été hué pour mes convictions», affirme-t-il.

« Oui je crois au mariage homosexuel, oui je crois que l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel. Il faut avoir conscience que nos combats dépassent notre personne. »

Il vise aussi directement Nicolas Sarkozy, qui avait lors de ce même meeting opéré un revirement, évoquant pour la première fois une « abrogation » de la loi Taubira alors qu’il défendait jusque-là une « réécriture ». « Je reste impitoyable avec ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule et faire taire quelques sifflets », attaque Bruno Le Maire.

« Je suis reconnaissant aux gens qui m’ont hué car cela m’a permis d’éprouver mes convictions et de vivre ces moments forts où l’on coïncide avec soi-même », se félicite même celui qui pourrait être candidat à la primaire de la droite et du centre en vue de 2017.

france24.com
France - Patrick Balkany s’en prend aux médias à travers trois propositions de loi
Patrick Balkany a déposé trois propositions de loi visant les médias. Le député des Hauts-de-Seine appelle à des privatisations et la suppression des aides financières.

Patrick Balkany a déposé trois propositions de loi visant les médias. Le député des Hauts-de-Seine appelle à des privatisations pour Radio France et France Télévisions, et la suppression des aides financières à la presse écrite.

Non mais ce gusse-là. Il déraille un peu sur ce coup-ci ! Pas la première fois, d’ailleurs (agression BFMTV, affaires financières suspectes). On m’explique comment il parvient à être réélu, mandat après mandat ?

Aucun air ne nous paraît si pur que celui de notre terre, aucune motte
de gazon plus tendre que la sienne ; aucune musique comparable à celle de
ses ruisseaux… Mais… n’y a-t-il pas dans cette succion de la terre, une
sensualité empoisonnée ?
Elle a quelque chose d’un fluide physique, quasi de qualité végétale,
comme si de subtiles racines nous prenaient à la terre. C’est la sorte
d’amour qui invite à se dissoudre, à s’amollir, à pleurer. Celui qui se dissout
en mélancolie quand pleure la gaita*.
Amour qui s’abrite et se replie chaque fois jusqu’à la plus secrète intimité
de la région à la vallée natale ; de la vallée à l’étang où se reflète la maison
ancestrale ; de l’étang à la maison ; de la maison au recoin des souvenirs.
Tout cela est très doux, comme un vin doux. Mais il s’y cache, comme
dans le vin, douce ivresse et indolence. Pouvons-nous appeler patriotisme
une telle manière d’aimer ? Si le patriotisme était cette tendance affective, il
ne serait pas le meilleur des amours humains. Les hommes le céderaient en
patriotisme aux plantes qui le dépassent en attachement à la terre.

José Antonio de Rivera 

Les Etats-Unis élargissent leurs sanctions contre la Russie

Les Etats-Unis élargissent leurs sanctions contre la Russie

© Flickr/ James Clear

Les Etats-Unis élargissent leurs sanctions contre la Russie. De nouvelles sanctions ont été introduites par les Etats-Unis ce jeudi afin de renforcer l'efficacité de celles décrétées auparavant, ont fait savoir le ministère des Finances et le département d'Etat des Etats-Unis.



Lire la suite…



Article original rédigé par Gerard Karageorgis et publié sur Sans langue de bois
Reproduction interdite sans autorisation

from Sans langue de bois http://ift.tt/1M1Dsc7
via IFTTT
Hollande prêt au Congrès pour les langues régionales
Hollande prêt au Congrès pour les langues régionales
By Lénaïg Bredoux

Lénaïg Bredoux

La Charte européenne des langues régionales a été validée vendredi en conseil des ministres. Un Congrès pourrait être convoqué à Versailles début 2016. Mais de la grande réforme institutionnelle promise par François Hollande, il ne reste plus rien, ou presque.

La Charte des langues régionales a été validée vendredi en conseil des ministres © Reuters

C’est la dernière fenêtre. » De l’aveu même de l’Elysée, François Hollande tient l’ultime chance de mener un petit bout de la réforme institutionnelle promise lors de sa campagne.

lire la suite



July 31, 2015 at 05:45PM
via Mediapart http://ift.tt/1UctwxF

Fabrice Robert président du bloc-Identitaire.

42 ans, consultant multimédia, maîtrise de sciences politiques, diplômé de troisième cycle dans le domaine de l'information stratégique. Marié, père de 3 enfants. Engagé politiquement depuis l'âge de 16 ans, Fabrice Robert a été notamment conseiller municipal de La Courneuve (93). Il dirige le Bloc identitaire créé en avril 2003 lors des Assises identitaires de Mâcon. Le Bloc identitaire est un mouvement politique prônant l'action en réseau et qui réunit ceux pour qui la préservation de nos identités historiques et charnelles (local, national, civilisationnel) est une priorité. Par la ligne politique défendue et les méthodes d’action novatrices, le Bloc identitaire est aujourd’hui l’un des fers de lance, en France mais aussi en Europe, d’une nouvelle sensibilité politique : le courant identitaire Très attaché au combat culturel, Fabrice Robert est aussi à l'origine de la revue ID Magazine, du label Alternative-s mais aussi du média Novopress.info, qui s’est imposée comme l’un des principaux acteurs de la réinformation sur le Web.
blog.mondediplo.net
L’armée dans la ville : amie ou ennemie ?

« Pour la première fois, il y a plus de militaires pour protéger les Français en Ile-de-France que de soldats pour défiler sur les Champs-Elysées le 14-Juillet », a fait remarquer le général de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA) lors d’une répétition au camp de Satory.

[…]

Cette « évolution considérable de notre métier », comme dit un colonel […] résulte d’un « changement stratégique » décidé par l’Elysée au lendemain des attentats de janvier, « les grands chefs militaires reconnaissant à mi-voix que tout cela s’est fait dans une grande improvisation doctrinale, et sans beaucoup de débats publics ». Le général Bosser admet « se retrouver à courir derrière » les évènements : « Nous devons, explique-t-il, nous poser des questions : qui fait quoi ? Face à quel ennemi ? Si l’on doit jouer un rôle dans la sécurité intérieure, jusqu’où veut-on aller ? Qu’est-ce qui n’est pas notre métier ? ».

S’inscrire sur les listes électorales: explication!

1.        Où ça? 

Originally posted by spongebob

Soit à la mairie de votre domicile
Soit à la mairie de la commune où vous payez vos impôts locaux depuis 5 ans Soit à la mairie de la commune où vous résidez de manière continue. 

2.        Comment s’inscrire?

Originally posted by gajanoncensure

Soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées
Soit par courrier en envoyant les pièces exigées et le formulaire d’inscription (http://goo.gl/59F7mH)
Soit par internet sur le site du service public (http://goo.gl/mKy8ni) mais toutes les communes ne sont pas encore concernées par ce service) 

3.    Quels papiers sont requis?

Originally posted by junibie


Le formulaire de demande d’inscription (http://goo.gl/W51pPL) pour une demande sur place ou par courrier
Votre passeport ou carte d’identité
Un justificatif de domicile (http://goo.gl/IeODz)

4.       Quand s’inscrire?

Originally posted by ess-it

Vous avez jusqu’au 30 Septembre 2015 pour vous inscrire sur les listes si vous avez déménagé cette année! 

L'Auvergne aura Lyon pour capitale, et perd des fonctionnaires - Radio Scoop

L’Auvergne aura Lyon pour capitale, et perd des fonctionnaires – Radio Scoop

Radio Scoop
Lyon a été confirmée vendredi comme capitale de la nouvelle grande région rhône-alpes auvergne, par Manuel Valls. En regroupant les deux régions, la réforme territoriale fait disparaître des postes dans la fonction publique. 13 nouvelles super-régions

et plus encore

» Lire la suite…

View On WordPress