perfides

anonymous asked:

11, 14, 28, 29, 32, 43

11. Best friends : Je me suis permise d’ajouter le “s”, alors @jtldpln ofc, c’est ma BFF et puis Théo mais c’est plus que mon meilleur ami, c’est mon meilleur ami suprême. et puis les garçons et les copines, je vais pas tous les interpeller.

14. Biggest turn offs : Le silence.

28. A description of person I dislike the most : Perfide, manipulatrice, avec un sourire horrible, une voix méchante et qui pense être la reine.

29. A reason I’ve lied to a friend : En disant que tout allait bien sûrement.

32. Whats words upset me the most: “Ca va aller.”, “Soit”, “T’inquiètes pas”, “J’ai un truc à te dire”, ce genre de choses.

43. Sexiest person that comes to my mind immediately : Un certain ami. L’anonyme le saura. 

Don Juan aux enfers

Quand Don Juan descendit vers l'onde souterraine
Et lorsqu'il eut donné son obole à Charon,
Un sombre mendiant, l'oeil fier comme Antisthène,
D'un bras vengeur et fort saisit chaque aviron.

Montrant leurs seins pendants et leurs robes ouvertes,
Des femmes se tordaient sous le noir firmament,
Et, comme un grand troupeau de victimes offertes,
Derrière lui traînaient un long mugissement.

Sganarelle en riant lui réclamait ses gages,
Tandis que Don Luis avec un doigt tremblant
Montrait à tous les morts errant sur les rivages
Le fils audacieux qui railla son front blanc.

Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Près de l'époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.

Tout droit dans son armure, un grand homme de pierre
Se tenait à la barre et coupait le flot noir,
Mais le calme héros, courbé sur sa rapière,
Regardait le sillage et ne daignait rien voir.

Charles Beaudelaire

Toi qui, comme un coup de couteau,
Dans mon coeur plaintif es entrée;
Toi qui, forte comme un troupeau
De démons, vins, folle et parée,

De mon esprit humilié
Faire ton lit et ton domaine;
— Infâme à qui je suis lié
Comme le forçat à la chaîne,

Comme au jeu le joueur têtu,
Comme à la bouteille l'ivrogne,
Comme aux vermines la charogne
— Maudite, maudite sois-tu!

J'ai prié le glaive rapide
De conquérir ma liberté,
Et j'ai dit au poison perfide
De secourir ma lâcheté.

Hélas! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit:
«Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
À ton esclavage maudit,

Imbécile! — de son empire
Si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire!»
—  “Le Vampire”, Charles Baudelaire

Le Départ

Je n’emporte avec moi sur la mer sans retour
Qu’une rose cueillie à notre long amour.
J’ai tout quitté ; mon pas laisse encor sur la grève
Empreinte au sable insoucieux sa trace brève
Et la mer en montant aura vite effacé
Ce vestige incertain qu’y laissa mon passé.
Parlons ! que l’âpre vent en mes voiles tendues
Souffle et m’entraîne loin de la terre perdue Là-bas.
Qu’un autre pleure en fuite à l’horizon
La tuile rouge encore au toit de sa maison,
Là-bas, diminuée et déjà si lointaine !
Qu’il regrette le clos, le champ et la fontaine !
Moi je ferme la porte et je ne pleure pas.
Et puissent, si les dieux me mènent au trépas,
Les flots m’ensevelir en la tombe que creuse
Au voyageur la mer perfide et dangereuse !
Car je mourrai debout comme tu m’auras vu,
Sur la proue, au départ, heureux et gai, pourvu
Que la rose à jamais de mon amour vivant
Embaume la tempête et parfume le vent.    Henri De Régnier

Chronik eines angekündigten Todes

Selten einmal war Frau Flemming so um Argumente verlegen. Ihre in Endlosschleife vorgetragene Sorge um die Tochter fasst sie in den einen immergleichen Satz, der im Verschweigen das Heil sucht aber das Unheil nur weiter vor sich hinköcheln lässt. Je länger, je besser: Auch eine Geschichte muss man reduzieren wie eine gute Sauce. Die Seife nimmt sich die Zeit und lässt die Lüge und ihren Widersacher den Zweifel für sich arbeiten.

Selbst als die Zeit der Enthüllungen gekommen ist, inszeniert sie keinen großen Knall. Ganz verhalten sickert das Unheil in die Wahrnehmung der Seife ein und so dürfen wir zunächst den Kardiologen in einem Gefühlschaos begleiten, das ihn die Scharade erst mitspielen, dann an seine Verantwortung als Vater appellieren lässt, bis letztlich doch das Begehren obsiegt. In dieser Konsequenz ließ sich ein Serientod selten billigen.

Um das Perfide zur Gänze auszukosten, ist Frau Flemmings Tochter genau die Richtige. Keine, die still vor sich hin leidet und sich in das Unabänderliche schickt. Gleichzeitig außerordentlich verletzbar und beängstigend entschlossen, will sie ihm auf den Grund kommen und wo Antworten fehlen, greift sie auf eine quasi-erotische Konfrontation zurück. Den Rest vollbringt dann schon die wohlarrangierte Eigendynamik der Situation. Die Idee mag einem abstrus vorkommen aber auf ihre eigenwillige Art kommt die Seife damit erstaunlich gut durch. Der lang angekündigte Skandal ist da. Nun haben sie eine gemeinsame Geschichte und eine gemeinsame Perspektive: Die Flucht.

Kitten: Don’t mind me it’s been about two months since I updated the relationship tags and well that’s what this is.  Since no relationship crosses unless mun’s have talked about it.  Also if you’re not a fan of it come talk to me and we’ll figure something out.

@charismaticstowaway‘s Sun: Fueled by Fire

@goggleboyneptune‘s Neptune: Electric Fire

@vasilixs‘s Neptune: Fire and Water

@a-forsaken-faunus‘s Hiro: Queen and Informant

@sonofthebillionarephilanthropist‘s Benjamin: Reason to Change

@thatsfriendshipbitch‘s Hilda: Pending

@txpimpabutterfly‘s Kyrie: Queen and Rapper

@neptune-the-intellectual‘s Neptune: Aquamarine Fire

@wilting-rxse‘s Adam: Fire and Wilting Petals or Fire and Wilted Petals (Honestly both are in my tags so hm.)

@beastdescending‘s Adam: Vis Ignis

@soleilsimia‘s Sun: Solaris Flagro

@sunwukong-stoaway‘s Sun: Solaris Perfide

@oddball-bunch-of-muses‘s Kylo: Lilac Sky

@shadows-of-the-night11‘s Pyrrha: Pending

N-am nimic cu voi, fiți curve, dar nu vă mai dați mironosițe și victime,pentru că este o alegere, nimeni nu vă împinge de la spate sa fiți ipocrite, perfide si folosite.
Urâți iubirea deoarece n-ați lăsat-o niciodată să vă intre în suflet, iar săracul om, care a încercat și probabil chiar a văzut la voi ceva mai mult decât ceea ce arătați, s-a trezit cu bătaie de joc si înșelat în fel și chip.
Xavier Pincemin,Top Chef 2016 : "Je ne regrette pas ce que j'ai dit et ce que j'ai fait dans Top Chef"

Toujours dans l'aventure Top Chef, Xavier Pincemin ne s'est pourtant pas fait que des amis lors de l'épisode 2 – diffusé la 1er février - pour son manque de fair-play. Non seulement il a pris tout le jus d'orange du garde-manger mais il s'est fendu d'un commentaire perfide pour son concurrent Clément Bruneau. Alors que l'épisode 3 va être diffusé, il revient sur ce moment qui a fait le buzz et ne regrette rien…

Voir la suite sur telestar.fr

Source: Téléstar

Source: Téléstar

Source: Téléstar

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravés; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit: j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois; mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.
—  On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset
Jérusalem sous le sabre du Prophète
L'AN PROCHAIN A JÉRUSALEM 8/17 - Après un siège de six mois, Jérusalem est conquise par les musulmans menés par le calife Omar, deuxième successeur de Mahomet, surnommé le «commandeur des croyants». Le patriarche Sophronios tient à lui donner les clés de la ville en main propre.

Ses mains tremblent un peu tandis que le patriarche Sophronios relit les Lamentationsqu'il avait rédigées au monastère de Saint-Théodose après la prise de la Ville sainte par les troupes du souverain perse Chosroès II en l'an 614: «Le Mède perfide s'est avancé de la Perse funeste, guerroyant contre les villes, les bourgades…»

Tout a été saccagé dans la cité de Dieu et la Vraie Croix, découverte par l'impératrice Hélène, emportée par le général Romizanès. En ce temps-là, Byzance n'était pas aussi affaiblie qu'aujourd'hui, et en 628, Héraclius a ramené l'Etendard du Salut dans la basilique de la Résurrection.

Mais un autre «démon» a surgi du fin fond des déserts d'Arabie. Nul ne l'avait vu venir jusqu'à ce que les armées du calife Abou Bakr aient envahi l'Empire sassanide, s'attaquant aussitôt après à celui de

Constantinople. Son successeur, Omar, qui a pris le titre de commandeur des croyants, a défait Héraclius lors de la bataille du Yarmouk.

L'empereur ne viendra pas briser l'étau qui enserre Jérusalem. La petite garnison byzantine ne pourra contenir la marée des nouveaux barbares. Bien des cités, bien des villages, comme en 614, ont déjà été dévastés. Seuls sont épargnés les habitants qui se rendent et acceptent de payer un tribut. Les Sarrasins l'appellent la jizya. En échange, les chrétiens obtiennent le statut de dhimmi, les protégés.

Le patriarche soupire. Après six mois de siège, il s'est déterminé à sauver Jérusalem d'une nouvelle destruction, mais il ne (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Retrouvez tous nos articles de la web série «L'an prochain à Jérusalem» 
On a retrouvé la Croix du Christ
Titus réduit en cendres le Temple de Jérusalem
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro
Pression

Vladimir Poutine, au fond, n’a jamais vraiment abandonné son costume d’agent du KGB. Même si l’on n’avait guère de doute sur l’implication du Kremlin dans le meurtre de l’opposant Alexandre Litvinenko (lui-même ancien agent du KGB), les preuves avancées jeudi par un juge britannique pour établir la «responsabilité de l’Etat russe» dans cette élimination pointent pour la première fois directement le «tsar» au masque de cire.

La suite, on la pressent : Poutine va surjouer le rôle de la victime outragée par les perfides Occidentaux, jurer qu’il n’y est pour rien, tout comme il s’était empressé de faire accuser des seconds couteaux pour le meurtre de la journaliste Anna Politkovskaïa ou de l’opposant Boris Nemtsov. Jusqu’à présent, cette politique lui avait réussi, sa cote de popularité auprès de ses compatriotes grimpant au fil des accusations occidentales.

Aujourd’hui, tout a changé. Poutine n’est plus cet homme tout puissant adulé par son peuple pour avoir redonné à la Russie une place de premier plan sur la scène internationale. Certes, le pays est redevenu incontournable au niveau géopolitique, on le voit au Moyen-Orient, mais Poutine est en position de grande faiblesse en matière économique. Le rouble a perdu plus de 12 % de sa valeur depuis le début du mois et les prix du pétrole (principal revenu de Moscou) continuent à chuter. La population russe souffre et pourrait d’autant plus vite se retourner contre son héros que celui-ci engloutit les maigres ressources du pays dans des aventures militaires extérieures (Ukraine et Syrie) dans lesquelles il est en train de s’embourber. Les dirigeants européens, qui ont tout intérêt à nouer une relation forte avec la Russie, tiennent là l’occasion de mettre la pression sur le Kremlin. De la jouer comme l’ex-KGB, en somme. En sortant les dossiers.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Au Kremlin, faire disparaître pour mieux régner
Des révélations qui laissent de marbre le meurtrier présumé
Litvinenko-Poutine, une enquête fait le rapport
Bloomberg sera-t-il candidat indépendant pour la présidence américaine ?
L'Amérique face au virus zika
Lausitzer Rundschau: Perfides Spiel mit der Angst Zur Kriminalität in Deutschland

Cottbus (ots) - Betrug am Telefon, im Internet, an der Haustür - die Maschen, mit denen Gauner versuchen, anderen das Geld aus der Tasche zu ziehen, sind unendlich. Mit immer neuen Ideen versuchen die Betrüger, ihre Opfer auszunutzen. Neuester Trend: Die Täter schrecken auch vor Horrornachrichten nicht mehr zurück, versuchen gezielt, ihre Opfer zu schockieren. Das funktioniert mit Geschichten über den totkranken Enkel leider ebenso gut wie mit der vermeintlichen Staatsgewalt falscher Polizisten oder Gerichte. Für die echte Polizei ist das ein doppeltes Problem. Zum einen sind solche anonymen Betrugsversuche via Telefon oder Internet nur schwer aufzuklären. Zum anderen erschüttern sie das Vertrauen. Vertrauen ist aber eine der Grundfesten einer Gesellschaftsordnung. Zwischenmenschliches Handeln - von der Hilfe gegenüber einem Unbekannten bis zum geschäftlichen Vertrag - basiert auf Vertrauen. Wo Vertrauen durch Sicherheitsgarantien ersetzt werden muss, steigen die volkswirtschaftlichen Kosten. Mit solchen moralischen Appellen wird man den Tätern aber leider nicht kommen können. Da hilft nur der immer wieder genannte Ratschlag der Polizei: Nicht zu leichtgläubig sein.
OTS: Lausitzer Rundschau newsroom: http://www.presseportal.de/nr/47069 newsroom via RSS: http://www.presseportal.de/rss/pm_47069.rss2
Pressekontakt: Lausitzer Rundschau Telefon: 0355/481232 Fax: 0355/481275 politik@lr-online.de

Die letzten Tage ist es hier etwas ruhiger geworden - und auch die Kreativ-Scopes ruhen gerade. Das hat mehrere Gründe: zum einen finde ich es schade, dass in letzter Zeit unter meinen Postings nur noch wild diskutiert und Lebensweisheiten zur Schau gestellt werden. Das ist nicht das Social Media, wie ich es kenne und liebe. Bei dem man sich gegenseitig hilft, motiviert und respektiert. Das ist die perfide Suche nach Ecken und Kanten eines mittelgroßen Instagram Accounts.

Aber ich nutze meine wenige Freizeit auch für die Planung der nächsten #sketchattack und ersten #letterattack Workshops. Ich habe so große Freude daran, meine Leidenschaft zu teilen und weiterzugeben. Die Workshops waren die beste Entscheidung meines Lebens! Aber die intensive Vor- und Nachbereitung kostet Zeit.

Und bei all dem Ärger und Unverständnis sollte man eins doch nie vergessen: wir leben! Und wir sind doch alle auch nur Menschen.

#lettering #brushlettering #brushcalligraphy #handmadetype #typography #brushpen #letters #tombow #kuretake #brushpen #artgraphictwin

AfD, Pegida und Putins langer Arm - Das perfide Spiel mit der Wahrheit

AfD, Pegida und Putins langer Arm – Das perfide Spiel mit der Wahrheit

“Lügenpresse” – “Meinungsdiktatur” – “Überfremdung”: Diese Schlagworte bedienen Vorurteile, schüren Ängste, befeuern Aggressionen. Was hinter den Kampfbegriffen steckt, wird kaum hinterfragt. So können AfD, Pegida und Putins Medien ihre Feindbilder aufbauen: Flüchtlinge, Ausländer, den “liberalen Westen”. Was die Medien vorgaukeln, ist aus dieser Sicht ein von der Regierung, den Geheimdiensten…

View On WordPress